7 ans ! Joyeux anniversaire WordPress et merci pour tout

WordPress, le premier système de gestion de contenu libre du www, fête son 7e anniversaire. Dans un monde de l’open source où foisonnent les projets de toutes sortes, WordPress a su se faire une place de choix pour devenir un incontournable du Net. Depuis 2006, je bénéficie de cette superbe plateforme, au début pour mes blogues, puis pour mes sites Web et ceux de mes clients. J’en profite pour remercier les 1 528 développeurs de la communauté WordPress. J’aime votre philosophie, orientée utilisateur, et j’ai un respect considérable pour ce que vous avez accompli ces 7 dernières années. MERCI !

Test de la vidéo intégrée oembed dans WordPress 2.9 bêta

Dans les 10 choses qu’il faut connaître à propos de WordPress 2.9, une a particulièrement attiré mon attention: le format multimédia oEmbed est intégré directement. Concrètement, vous pouvez afficher simplement une vidéo, sans passer par des lignes de code embed/object fourni par Youtube et compagnie.

En même temps que l’équipe de développeur publie la version bêta de WordPress 2.9, ils annoncent les grandes nouveautés. Elles sont nombreuses et pratiques, comme l’édition d’image ou la poubelle pour récupérer ses articles supprimés par erreur.

Lors du WordCamp Montréal de cet été, je vous avais parlé du format oEmbed, sur lequel l’ONF avait développé un plugin et présenté une conférence. Cette fois-ci, vous n’avez plus besoin de plugin. En mode HTML d’édition d’un article, il suffit d’insérer l’adresse d’une vidéo entre les appellations “embed”, et la vidéo s’affiche comme par magie:

[ embed ] http://www.youtube.com/watch?v=hzCzFUBLyoQ [ / embed ]

 

Test de la vidéo intégrée oembed dans WordPress 2.9 bêta

 

Au dessus, vous voyez comment se présente la vidéo en mode visuel sous WordPress. Pour l’instant, je n’arrive pas à paramétrer la taille de la vidéo. Par exemple, pour la vidéo que j’ai tournée lors du WordCamp Montréal, elle s’affiche en 383×313.

À court terme, je vois une utilisation bien pratique pour la version live de mon blogue (zelaurent.com/live), où je partage mes Tweets, mini article et commentaires en direct de conférences ou événement. Avec un simple lien envoyé sur mon blogue, je pourrais par exemple afficher un live diffusé sur Qik à partir de mon iPhone.

Beaucoup d’applications d’oEmbed restent encore à définir. Comme le lien oEmbed emporte avec lui des informations sur le titre, l’auteur, la durée… on peut imaginer d’avoir un affichage plus original des vidéos sur WordPress. À suivre!

oEmbed et Oohembed : Embed de vidéo Web pour les nuls

NFB ONF logo

Le premier WordCamp Montréal a été pour moi l’occasion de faire de belles découvertes. Croyez-le ou non, mais l’Office National du Film du Canada m’a étonné une nouvelle fois. Lors de sa conférence, l’ONF a présenté oEmbed et un plugin WordPress qui supporte ce nouveau format. Un simple lien vers une vidéo hébergée sur le site de l’ONF affiche automatiquement la vidéo dans votre article. C’est aussi simple que ça.

oEmbed et Oohembed : Embed de vidéo pour les nuls

oEmbed est tout nouveau format ouvert qui permet à partir d’un simple URL d’afficher sur une page Internet un élément multimédia, comme une image, une vidéo ou un de l’audio.

Par exemple, en collant ce lien http://vimeo.com/5384225 je peux afficher automatiquement la vidéo ci-après, sans à avoir à insérer un quelconque code embed compliqué.

Le principe est assez simple. Un ping est envoyé au serveur qui héberge la vidéo. Celui-ci renvoie des informations, comme la taille, le titre, l’auteur et une image d’aperçu. Le tout est transparent pour l’utilisateur. C’est justement l’objectif de oEmbed qui est là pour faciliter la vie des publicateurs de contenus multimédias.

API oohembed pour brancher les sites

Grâce à l’API oohembed, qui facilite l’interface avec le format oEmbed, 21 sites Web permettent déjà l’utilisation du «oEmbeding» :
1. 5min.com
2. Amazon Product Image
3. CollegeHumor Video
4. Daily Show with Jon Stewart
5. Flickr Photos
6. Funny or Die Video
7. Google Video
8. Hulu
9. LiveJournal UserPic
10. Metacafe
11. National Film Board of Canada
12. Qik Video
13. Revision3
14. SlideShare
15. TwitPic
16. Twitter Status
17. Viddler Video
18. Vimeo
19. Wikipedia
20. Wordpress.com
21. Youtube

Vous remarquerez que les sites de partages vidéo ne sont pas les seuls à supporter oEmbed. Par exemple, avec un simple lien dans son statut, Twitter peut afficher directement une photo ou vidéo. Ce qui donne tout de suite un attrait supplémentaire aux simples 140 caractères.

D’après ce que j’ai pu comprendre, Laconica (Identi.ca) devrait bientôt supporter supporte oEmbed depuis le 25 juin (cf. MAJ). Pour plus d’info sur le sujet, je suis sûr que Robin Millette se fera un plaisir d’y répondre.

MAJ : Identica (le service) supporte oembed via oohembed depuis le 25 juin 2009 et Laconica (le logiciel) le supporte aussi depuis hier (14 juillet) à la version 0.8. Comme on peut aussi uploader vers un serveur Laconica, le support comme provider est aussi prévu.

NFB Video Plugin : Plugin WordPress oEmbed de l’ONF

Le WordCamp Montréal était évidemment la meilleure occasion de proposer un plugin WordPress. Celui développé par l’ONF a tout de suite intrigué l’amateur de vidéo Internet que je suis. Si ce plugin oEmbed fonctionne pour l’instant uniquement pour les vidéos de l’ONF et Vimeo, je ne doute pas que les Youtube de ce monde devraient bientôt être branchées.

J’aurais voulu vous parler un peu plus du NFB Video Plugin, mais après deux installations infructueuses, je n’ai pu aller plus loin. À chaque fois, j’ai eu une erreur de connexion à ma base de données. Le problème vient peut-être de mon hébergeur Web. Je vais attendre que l’ONF publie une nouvelle version du plugin, qui n’en est qu’à 0.6.0. En attendant, si vous avez des nouvelles sur le sujet, ça me ferait plaisir de les lire en commentaire.

Émulsion WordPress au WordCamp Montréal 2009

WordCamp Montreal

Je m’en vais au WorCamp Montréal, la non-conférence dédiée au monde WordPress. Si vous êtes à Montréal et que la technologie des blogues vous intéresse, je vous conseille de passer à la SAT aujourd’hui ou demain (11/12 juillet 2009). Matt Mullenweg, fondateur de WordPress, sera des nôtres pour séance de question. On y parlera aussi de livestream, mais également de Budypress, le thème WordPress à la Facebook, de communication, de sécurité… Si vous n’avez pas la chance de venir, vous pourrez suivre l’événement, en texte, photo et vidéo, à partir de mon blogue live et avec l’aide de mon iPhone. Je ne doute pas que Laurent Lasalle et d’autres blogueurs publient également pendant la fin de semaine.

3 étapes facile pour diffuser sa vie en direct sur le Web

Posterous

Je suis un adepte du live, et plus particulièrement de la diffusion Web en temps réel, qu’elle soit en texte, en photo ou en vidéo. Depuis le mois de mai 2009, j’explore les possibilités offertes par le thème WordPress P2, qui est une sorte de blogue en temps réel. Je vais vous montrer maintenant comment obtenir la solution la plus aboutit en couplant P2 à un service comme Posterous. Un, deux, trois, notre vie est live !

1 Installer WordPress P2

Pour rappel, Wordpress P2 est un mix de blogue classique et de microblogging à la Twitter. L’aspect très direct des textes incite à être concis et il valorise la discussion. Émile Girard, aka Gérant d’estrade, en a d’ailleurs fait le thème de son blogue. C’est intéressant de voir la file de commentaires qui s’étend tout le long de la page. On a l’impression que la conversation a lieu en ce moment. Kim Vallée a également suivi mon inspiration et mis une section live avec P2 sur son blogue.

2. Inscrivez-vous sur Posterous

C’est l’ami Long Nguyen qui m’avait fait découvrir Posterous, qui permet de diffuser rapidement des articles de blogues par email ou cellulaire. L’avantage est qu’on peut enrichir facilement son article en joignant des images et des liens vers des vidéos. Posterous crée automatiquement une galerie de photo et va chercher le code pour afficher une vidéo Youtube. C’est magique !

J’avoue être resté perplexe au début sur l’utilité de Posterous. Mais, en le couplant avec mon blogue live sur P2, j’ai découvert un réel intérêt…

3. Diffuser avec son iPhone

OK, vous allez me dire que tout le monde n’a pas un iPhone. Je vous rassure, ça marche avec tout autre mobile intelligent. Il suffit d’avoir la capacité de se connecter à Internet.

Je conseille le iPhone 3GS, car il offre tous les aspects de la publication live multimédia avec sa caméra qui support maintenant la vidéo. Les anciens modèles le permettent aussi avec un coup de jailbreak. En quelques «touch» de iPhone, il est ainsi possible de diffuser une vidéo en direct avec Qik que l’on peut afficher sur blogue live.

Conclusion

J’aime la possibilité de séparer mon blogue «classique» de mon blogue live. Dans le premier, je publie des articles plus conséquents et plus recherchés, comme celui-là. Alors que sur mon espace live, le trio P2/Posterous/iPhone offre une solution mobile simple et efficace pour bloguer des sujets courts ou retransmettre en direct des événements.

Si vous êtes du côté de Montréal cette fin de semaine, je vous conseille de passer au WordCamp qui se tiendra à la SAT. Samedi matin, Erin Blaskie va présenter une conférence sur «Lifestreaming: The New Future of Blogging?». J’aurais personnellement plaisir à la rencontrer pour échanger des astuces sur le sujet.

Twitter vs Blogue : Quel est le meilleur choix ?

Twitter vs blogCes dernières 24h00, plusieurs événements m’on fait questionner sur la pertinence de Twitter par rapport à un blogue. Ces deux outils sont-ils complémentaires ou concurrents ? La réponse n’est pas si évidente.

Mon article d’hier sur le thème P2 pour WordPress, qui permet de faire du blogging en temps réel à la Twitter, a soulevé un intérêt particulier de la part de la communauté Web. Par Tweet interposé, Mathieu Quimper avoua que cette forme de rédaction instantanée permise par P2 pourrait lui faire reprendre la plume de son carnet en ligne Le Coin du Prof.

À voir les soirées Yulblog se déplumer au cours des derniers mois, il est certain que le blogue subit un désintérêt. Je l’explique de plusieurs façons. Tout d’abord, l’effet de mode et le «star-system » terminés, les admirateurs sont passés à autre chose. Ensuite, je vois de plus en plus de blogueurs aller du côté professionnel. Ils peuvent être embauchés par des médias comme Canoë ou des compagnies pour gérer leur publication en ligne. Enfin, le blogue subit la concurrence d’autres médias sociaux comme Facebook, Twitter et Youtube.

La simplicité de publication est un atout majeur du succès récent de Twitter. Mais, comme le souligne justement Martin Lessard, la fidélité n’est pas au rendez-vous des utilisateurs de Twitter, qui selon une étude de Nielsen sont 60% à abandonner la Tweetosphère dans le mois qui suit leur inscription.

Un choix marketing  stratégique

Dans une stratégie de marketing Web, Twitter et le blogue sont complémentaires. Ils s’adressent en partie à un public différent. Le blogue permet une réflexion plus poussée, alors que Twitter incite à publier des nouvelles courtes et chocs. Twitter est aussi un excellent relais de référencement. Par exemple, pour ce blogue, après Google et les accès directs, Twitter et l’une des meilleures sources de trafic, à égalité avec Facebook.

Après, le choix de Twitter vs le blogue se fait selon l’objectif de chacun. Comme je vais le faire avec la section live de Ze Laurent, une formule blogue à la P2 est adaptée pour la couverture d’événement. Pour une compagnie qui veut capitaliser sur le Web, il est évident qu’un blogue apporte une certaine pérennité au contenu diffusé. Ce qui n’est pas le cas de Twitter, comme Facebook, sur lequel nous n’avons aucune maîtrise.

Le retour aux fondamentaux

Après le buzz autour de Twitter, je crois au retour des fondamentaux du blogue. Lors d’une de ses émissions sur Radio Canada, quand Christiane Charette posa la question à Michelle Blanc pour savoir quel outil elle garderait en dernier, c’est bien évidemment son blogue qu’elle choisit.

Le blogue n’est pas l’outil ultime pour réussir son marketing Web, mais il a au moins le mérite de nous appartenir. Il faut évidemment le lier aux différents réseaux sociaux, où sont présents les internautes et où se fait l’essentiel de la vie du Web.

Au final, comme Michelle, si j’allais sur une île déserte et que je n’avais qu’une seule chose à emporter, c’est mon blogue que je garderais (plus un ordinateur, de l’électricité et une connexion Internet). Et vous, quelle serait la dernière chose que vous emporteriez de votre vie numérique ?