Les 10 tendances qui vont changer les technologies en 2011

Les 10 tendances qui vont changer les technologies en 2011

Le mois de janvier est la belle saison pour présenter ses prophéties pour l’année à venir, qu’elles soient sur les nouvelles couleurs à la mode ou les noms de bébé qu’on va trouver dans toutes les garderies.

Si je reste habituellement sceptique sur la lecture de boule de cristal, les prédictions technologies, médias et télécoms (TMT) de Deloitte sont sans prétention et surtout elles tombent juste — ce qui n’est pas donné à tout le monde. En plus, voir Duncan Stewart présenter les prédictions TMT sur scène vaut bien un show de Seinfeld 😉

Je vous propose de suivre ce matin en direct sur UStream le dévoilement des 10 tendances technologiques qui vont marquer l’année 2011.


5 prédictions technologiques que Deloitte ne fera pas en 2011

IBM vient de publier ses prédictions technologiques pour 2015. Big Blue nous fait rêver avec son téléphone mobile holographique. Quant aux batteries, elles se rechargeraient d’amour et d’air frais. En 2006, IBM prévoyait la traduction vocale instantanée. Nous sommes encore loin du compte pour avoir une application dans notre vie quotidienne.

Le 19 janvier 2011 à Montréal, Deloitte revient avec ses prédictions technologies, média et télécommunications (TMT). Ce que j’aime avec cette compagnie — mis à part que c’est un excellent client — c’est qu’ils arrivent chaque année à établir quelles technologies vont s’imposer dans les 12 mois suivants. Ils ont un taux de réussite de plus de 70%. Je peux vous assurer que c’est bien plus difficile que de lancer des prévisions à 5 ou 20 ans.

En faisant le parallèle avec une startup, je me rends compte que le même type de religion s’oppose dans le milieu. D’un côté, ceux qui annoncent un changement radical dans les habitudes des consommateurs pour les prochaines années. Les VCs s’enflamment et investissent à coup de millions en marketing pour que le service atteigne la taille critique pour potentiellement avoir une rentabilité à terme.

Pour développer ma startup en Social TV — Seevibes — j’avoue faire partie de l’autre camp, celui plus conservateur qui cherche à séduire le marché cette année pour avoir les moyens de le révolutionner dans 3 ans. Ce pragmatisme me vaut d’être moins sexy. Mais comme pour les prédictions TMT de Deloitte, je préfère travailler sur des résultats plus crédibles.

Ma prédiction pour 2011, les startups devraient être plus Cash-Cash que Bling-Bling. On se donne rendez-vous dans un an pour savoir qui avait raison.