La Maison de Radio-Canada devient « La Maison iti »

Radio-Canada engage une vaste transformation de son image de marque autour de son célèbre « ici » qui devient la dénomination unique pour toutes les plateformes de l’entreprise d’État : ici Radio-Canada, ici Télé, ici Première, ici.ca, ici RDI, Ici ARTV, ici Explora, ici TOU.TV, ici Musique, ici.mu., ici Alberta, ici Québec…

Pour fêter le 40e anniversaire de la construction de son édifice, le radiodiffuseur canadien a décidé de rénover également l’image de la Maison de Radio-Canada qui s’appellera désormais « La Maison iti ».

Pour Pierre Fisherman, directeur des communications transversales, « il était important d’harmoniser l’image des services français de la société d’État pour les rendre plus lisibles du public. Ce changement dans la continuité est l’occasion de souligner notre stratégie multiplateforme ambitieuse qui rayonne aux quatre coins de la planète et plus encore… ».

La Maison « iti » continuera d’être accessible au public pour les visites du Centre de l’information, du musée « ici », des ateliers de décors et de peinture et le Service des accessoires. Ce 40e anniversaire sera marqué par une rétrospective sur les médias à travers le temps et l’espace qui mettra à l’honneur les travaux du chercheur Henry Thomas.

[Poisson d’avril ;)]

La Maison de Radio-Canada devient « La Maison iti » pour son 40e anniversaire

La télévision déclare la guerre à Google

Le mot est donné chez RTL ” Tout sauf Google”. Le télédiffuseur luxembourgeois interdit l’accès à son contenu par l’intermédiaire de la Google TV. Pourquoi? Tout simplement parce que Google a la capacité de l’argent sur cette audience en vendant de la publicité… et ne reverse rien aux diffuseurs, qui sont pourtant propriétaires du contenu.

Après la déroute de Google TV Ads Networks, le géant de la publicité essaye encore une fois de s’attaquer à la mine d’or de la télévision – qui reçoit toujours plus de 50% des budgets publicitaires des annonceurs.

Je pense que Google est finalement la compagnie la plus mal placée pour convaincre les grands groupes médias. Chaque initiative dans le domaine des journaux et de la télévision est reçu froidement par les professionnels concernés qui ne veulent pas perdre la maîtrise de leur contenu, et surtout des revenus publicitaires.

Pour bien connaître le secteur avec Seevibes, ce n’est pas en 2013 que l’on verra de grands bouleversements. Les enjeux sont trop importants pour que la télévision laisse le loup rentrer dans la bergerie sans rien dire.

Ce soir, on ouvre la télé et on déballe tout sur les médias sociaux

Pour participer à la première de l’émission Opentélé, je vous donne RDV ce soir à 20h sur le canal Vox — Videotron only — et à partir de 19h30 sur l’espace Facebook créé spécialement: Web diffusion, questions, échange…

Le sujet du jour porte sur la télévision et média sociaux. Font-ils bon ménage? Le petit écran peut-il se passer de Twitter? Oui, non, pourquoi, comment? J’essayerais de réponde au mieux aux questions aux côtés de Michelle Blanc, Bruno Guglielminetti, Geoffroi Garon et Fred Savard. Je prendrais aussi l’opportunité de parler de Seevibes – mesure et valorisation de l’audience sociale de la télévision.

Le spectacle se passera autant à l’écran de télé, qu’avec le public présent et en ligne avec les téléspectateurs. Nous allons assisté à un concept d’émission 360°.

J’avoue trouver l’expérience assez audacieuse, avec une campagne de teasing qui a effectivement piqué ma curiosité pendant quelques semaines. Tout s’est passé sur la page Facebook de Opentélé avec la diffusion de capsule vidéo sur YouTube où il était à chaque fois question d’un(e) blogueur/euse charismatique du Québec. Voici ma vidéo préférée:


http://www.youtube.com/watch?v=anDWW0oE5vo

Quand la TV donne RDV aux médias

Infopresse — la bible du marketing, de la publicité et des communications — organise le jeudi 15 septembre un nouveau RDV Média avec des conférenciers de renom. Si vous ne deviez voir qu’une conférence, ce serait celle d’Arianna Huffington — fondatrice et rédactrice en chef du Huffington Post. Mais, si vous ne deviez voir que deux conférences, alors ce serait en plus la mienne, que je tiens à 12h00 en salle Radio Canada sur le thème de la Social TV: quand la télévision devient interactive.

Depuis 1,5 an, la télévision sociale est un sujet qui occupe mes journées, principalement autour de la création de ma startup Seevibes — Mesure et valorisation de le l’audience sociale de la télévision. Pour cette conférence Infopresse, j’aborderais le sujet de manière transversale — le second écran, les chiffres clés, les acteurs qui font bouger la télévision sociale… — pour arriver au point primordial: Comment faire de l’argent avec tout ça!

Pour les heureux élus qui seront demain au Centre-Mont-Royal pour la conférence Infopresse, je vous invite donc à passer me voir et échanger sur la Social TV. Pour les moins chanceux, je publierais le support de ma conférence sur Slideshare dans les prochains jours. Vous pourrez également me retrouver jeudi soir à 20h sur les ondes de Vox pour un débat à l’émission Opentélé sur les médias sociaux et la télévision.

C’est juste de la TV et on aime ça

Les passionnés de télévision n’ont pas beaucoup de choix au Québec s’ils veulent en savoir plus sur leur média préféré. Il y a une seule émission qui décrypte le petit écran, “C’est juste de la TV“. Quand on regarde les quatre animateurs — André Robitaille, Anne-Marie Withenshaw, Liza Frulla et Marc Cassivi, il est facile pour un humoriste comme Marc Labrèche d’en faire une version humoristique. Il ne vous faudra pas 3600 secondes pour esquisser un premier sourire. Bon appétit !



Je vous invite à couper le cordon de la TV

Avez-vous entendu parler du «cord cutting» ? Je vous rassure, ce n’est pas une nouvelle pratique masochiste, mais plutôt une tendance vers le désabonnement du câble pour recevoir la télévision. Il y a un an, ce sont plus de 700 000 personnes qui ont coupé le cordon avec le câblo-opérateur aux États-Unis.

Est-ce une vague de fond qui va transformer le paysage audiovisuel ? Est-ce que cette maladie va traverser la frontière pour frapper le Canada ?

Avec Manuel Angelini, nous vous invitons à débattre du «cord cutting» à l’occasion d’une nouvelle table ronde Internet TV Montréal le mercredi 23 février à 18h00 dans les locaux d’Uranium Interactive.

Pour ceux qui veulent continuer les réflexions sur les défis de la vidéo en ligne pour les compagnies, le lendemain se tiendra la conférence Montréal Web Vidéo 2011 à l’Ex-Centris.