Bonjour, ZeLaurent est en ligne

Il était grand temps de passer zelaurent.com sous un mode plus interactif. C’est évidemment sous la forme d’un blogue que j’ai le plaisir de (re)présenter Laurent Maisonnave en tant que professionnel, aka ZeLaurent sur la Webosphère.

Une histoire de blogues

Depuis 2005, le blogue est pour moi une histoire d’amour qui n’en finit pas. Commentateur, puis rédacteur, j’ai franchi le pas pour faire la promotion de Pascalis, une technopole auvergnate dont j’avais la direction. Grâce au méandre de la technocratie local, le site est par a suite tombée dans les oubliettes du Web.

En septembre 2006, j’attaque mon premier blogue de “commerce électronique”. Ze Vente Garage me servit à mettre en vente mes meubles, électroménager et autres objets de seconde main. Je n’imaginais pas avoir autant de plaisir à faire ce blogue et à vendre mes meubles.

Avec 255 articles à son compte, Ze Canada est le blogue le plus remarqué de ma série. À travers des sujets de société de la vie canadienne, ce fut l’occasion d’approfondir mes connaissances du Web participatif et de faire de précieuses rencontres.

VideoPresse est certainement le blogue sur lequel je me suis le plus investi ces 12 deniers mois. À travers une centaine d’articles, j’ai traité tous les aspects de la vidéo sur le Web et leur implication dans la communication des entreprises. En complément, je rédige de courts articles sur 3 blogues thématiques : Ze Web Vidéo, Ze WebTV et Ze Web Video Mobile.

Enfin, j’ai le plaisir d’intervenir ponctuellement sur des blogues collectifs, tel Intruders.TV Canada, TechnoMontréal et Îl sans fil.

Une nouvelle voix pour partager

Avec 10 blogues à mon actif, pourquoi créer celui de Ze Laurent ? Tout d’abord, ça paressait tellement évident que je m’étonne de ne pas l’avoir fait avant. Pourtant, je me rappelle bien les conseils de Michelle Blanc qui lors de mon arrivée à Montréal m’avait grandement conseillé d’avoir un blogue professionnel.

Sur www.zelaurent.com, je souhaite justement partager mon expertise professionnelle en communication/marketing Web, et plus particulièrement de l’utilisation de la vidéo en ligne. Comme tous les blogues que j’ai animés, je souhaite que celui-là devienne un espace de découverte, et surtout d’échange. Vos commentaires seront ma plus belle récompense.

Revue Web Video : Lonelygirl15, Revision3, Hulu, Adobe TV, Associated Presse Mobile & Google TV Ads

News Web Video

TechnoMontrealTechnoMontréal met la “Web Vidéo” au service des entreprises en technologie de l’information et des communications : Le titre est assez clair pour ne pas trop s’étendre sur le sujet, surtout que nous en parlons également sur ce blogue. Juste un petit mot pour souligner l’immense fierté d’avoir été sélectionné par TechnoMontréal pour aider les entreprises technologiques dans leur communication en vidéo sur le Web.

YouTube indétrônable année après année : Selon une étude publiée par Hitwise, Youtube progresse de 32% année après année, pour une part de marché de plus de 73% aux États-Unis. Youtube semble indétrônable au pays de l’Oncle Sam. Le second au classement est MySpaceTV, avec un faible 9,21% de PDM. Conclusion : Youtube reste incontournable pour diffuser sa vidéo en Amérique du Nord.

News WebTV

AdWords TV AdsGoogle TV Ads: la pub TV accessible à tous : Un an auparavant, Google annoncait un partenariat avec EchoStar Communications pour la mise en place d’un système d’enchère pour la vente d’espace publicitaire sur plus de 125 chaînes de télévision. Actuellement en version privée, le service Google TV Ads devrait s’ouvrir au grand public d’ici quelques semaines. Il est facile d’imaginer qu’à côté de vos vidéos Youtube apparaitra bientôt un bouton pour publier directement vos belles images comme publicité sur CNN, CBC ou même TVA.

Revision3 signe avec Hulu, Joost, TiVo, Revver et Break.com : Revision3, qui héberge le fameuse émission Diggnation, vient de signer un accord de distribution avec Hulu, Joost, TiVo, Revver et Break.com. En plus d’être très populaire, Revision3 est maintenant visible partout et dans quasiment tous les formats.

Adobe lance sa Web TV pour sontenir son Media Player 1.0 : Pour soutenir son Media Player maison, Adobe lance en grande pompe sa Web TV avec un nom des plus créatif : Adobe TV ! En entendant Bruno Guglielminetti en parler dans son podcast, je m’attendais à une chaine de TV sur le Web super cool. Mis à part quelques tutoriels et des émissions “Made Adobe’, il n’y a rien de très excitant. Où sont les épisodes de CSI Miami, The Hills, et The Twilight Zone promis dans le communiqué de presse ?

Lonelygirl15 lève 5 millions $ pour créer EQAL : Le secteur WebTV est en ébullition avec l’annonce d’une levée de 5 M $ pour la société de production EQAL, à l’origine de Lonelygirl15 et KateModern. Ce compte de fée avait commencé comme un poisson d’avril.

News Web Video Mobile

Associated Press lance sa plateforme de diffusion mobileAssociated Press lance sa plateforme de diffusion mobile : L’agence d’information Associated Press annonce son Mobile News Network, afin de diffuser du contenu spécifiquement pour les plateformes mobiles. Les téléphones cellulaires et autres iPhone pourront consulter les dernières nouvelles en texte en photo et en vidéo adapté à la taille de leur écran. L’objectif d’AP est clairement d’aller chercher des nouveaux revenus sur cette prometteuse plateforme.

Hulu vidéo arriverait en version mobile : Jason Kilar, CEO de Hulu, a annoncé lors du NAB 2008 que sa plateforme vidéo serait bientôt consultable sur plateforme mobile. Entendait par là qu’il sera possible de regarder la nouvelle saison de Prison Break sur son iPhone ou son LG Venus.

Adobe TV: Under the hoot with Adobe – Kevin Lynch and the Air team

34 milliards de vidéos + Google Maps + YouTube = Busine$$ !

Ces derniers jours, les annonces autour de Google Maps ainsi que plusieurs études sur la consommation et le référencement des vidéos sur le Web ont plus particulièrement retenues mon attention. Ces trois éléments m’amènent finalement à la même conclusion : la vidéo sur Internet pour les entreprises, ce n’est pas l’avenir… c’est maintenant !

Hier soir, Christian et moi faisions une présentation sur la Web vidéo lors du 5@7 de TechnoMontréal. Au-delà de l’expérience de VideoPresse, c’est surtout la réalité d’un marché que nous voulions mettre de l’avant à travers des exemples concrets et des nouvelles récentes.

Tout d’abord, 34 milliards de vidéos générées par les utilisateurs devraient être visionnées sur le Web en 2008. Ensuite, 57 % des internautes remarquent les vidéos présentées dans les résultats des moteurs de recherche et 17 % d’entre eux cliqueraient sur les vignettes de ces vidéos. Enfin, Google Maps permet aux entreprises d’intégrer leur vidéo sur leur profil local d’entreprise.

Des chiffres impressionnants sur la vidéo Internet

Selon une autre étude de eMarketer, sur les 34 milliards de vidéos visionnées cette année, 20 % porteront sur les affaires et les nouvelles financières. Si cette estimation est juste, rien que pour les États-Unis, ce serait donc 6,8 milliards de vidéos d’affaires qui vont être visionnées sur le Web en 2008.

Au niveau référencement, une vidéo est quasiment assurée d’arrivée en première page d’un moteur de recherche (exemple: Lyne Bouchard, en 1ère place, ou Jeff Mignon, énormément cité sur le Net, dont notre entrevue vidéo diffusée sur Intruders TV arrive tout de même en 5ème position). Avec un taux de clic de 17 %, la Web vidéo atteint des scores qui feraient pâlir n’importe quel revendeur de bannières publicitaires en ligne. Selon une firme indienne, le taux de clic recueillis par les pubs vidéos dans ce pays serait 20 à 40 fois supérieur à celui des pubs classiques.

Étude iProspect: les résultats de la vidéo sur dans les moteurs de recherche

Google Map + YouTube = Video Local Business

Pour ceux qui suivent le sujet de près, l’insertion vidéo sur Google Map n’est pas nouveau. Par contre, le fait que les entreprises puissent simplement afficher une ou plusieurs vidéos de Youtube sur leur profil “Google Local Business” est une nouvelle fonctionnalité qui a un impact considérable (ex. : Fiche de VideoPresse sur Google Map).

Quand Google a fait cette annonce, j’ai instinctivement pensé à nos collègues de Praized, à qui la promotion locale tient particulièrement à coeur. Sébastien Provencher, qui l’un des fondateurs de cette entreprise, a tout de suite compris les conséquences d’une telle intégration de service entre Youtube et Google Maps. Si la Web vidéo permet d’avoir une visibilité internationale, car Internet n’a pas de limite (ou presque), on remarque que c’est au niveau local que la Toile démontre le mieux sa puissance commerciale.

Si même les Pages Jaunes se mettent à la Web vidéo !

Profile Plus YelloPages.caEn annonçant l’intégration de la vidéo dans les fiches de compagnies, Pages Jaunes Canada confirmait haut et fort qu’il est impensable de ne pas rater le train de la Web vidéo. J’espère juste que le service Profile Plus de YellowPages.ca évitera de diffuser ses vidéos au format Windows Media, comme il l’a malheuseusement fait dans son communiqué de presse (avec un résultat nul sur Mac OS X et Linux).

En 2008, il est évident que la vidéo sur le Net doit être plus ouverte est accessible. Ça ne peut se faire que de deux manières : un choix de formats vidéo plus grand (Flash, 3GP, OGG, etc.) et une diffusion la plus large possible (Youtube, Dailymotion, Vimeo, etc). Sur ce sujet, j’abonde dans le sens de Sébastien Provencher, justement un ancien des Pages Jaunes Canada, qui souligne que la diffusion de vidéos doit se faire de manière croisée et non exclusive, afin de bénéficier d’une synergie entre les différentes plateformes. Au final, c’est le client qui est gagnant avec une visibilité plus importante de ses vidéos.

Le Canada va plus vite pour diffuser ses vidéos

Étude ComScore: Accès Internet haut débit au Canada vs États-UnisIl faut avouer que nos modèles se comparent souvent aux États-Unis, car des chiffres précis sur la consommation de vidéos sur le Web au Canada font défaut. Par contre, ce qui est encourageant, c’est que le Canada possède un taux d’accès à l’Internet haut débit bien supérieur à son voisin du sud (cf. graphique). Si on fait abstraction des possibles limitations de bande passante, la diffusion et l’accès à la Web vidéo sont par conséquent facilités.

Les consommateurs sont prêts, les infrastructures sont présentes et les offres de services sont sur le marché. Finalement, il ne reste plus qu’à nos compagnies, leurs agences et conseillers en communication, à se brancher résolument et efficacement sur la Web vidéo.