En direct ce soir: HTML5 vs Flash / Silverlight – Internet TV Montréal

Le débat promet d’être fut chaud en cette belle soirée de juin. Les pro-HTML5 fourbissent leurs armes face aux pro-technologies propriétaire, Flash et Silverlight en tête, car il n’y a plus grand monde pour soutenir RealVideo 😉

En introduction, Microsoft a fait une apparition remarquée avec une vidéo sur HTML5 face aux technologies propriétaires réalisés par Joey deVilla, évangéliste et grand trublion de la compagnie de Redmond.




Table ronde Internet TV Montréal: HTML5 vs technologies propriétaires

M.A.J (10/05/2010): La table ronde iTVm sur le HTML5 se tiendra finalement le mercredi 9 juin à 18h00. Vous pouvez réserver gratuitement votre place en ligne.

M.A.J (27/04/2010): Pour cause de succès des Canadiens, nous reportons la table iTVm à une date ultérieure. Merci de rester connecté.

Je vous invite à participer à la seconde table ronde Internet TV Montréal qui se tiendra le mercredi 28 avril à 18h00 dans les locaux d’Uranium Interactive. Manuel Angelini et moi lancerons le débat sur la place des technologies propriétaires – Microsfot Silverlight et Adobe Flash en tête – face à la montée en puissance de HTML5.

Si vous êtes un professionnel de l’Internet et de la vidéo en ligne, cette rencontre est l’occasion idéale de débattre sur l’avenir des usages et des technologies, et d’échanger sur les bonnes pratiques de nos métiers respectifs.

En avant-goût, je vous propose de visionner la première table ronde iTV Montréal, qui portait sur la vidéo à la demande par rapport à la diffusion en direct sur Internet.

Comment regarder en direct sur Internet les Jeux Olympiques d’hiver 2010 de Vancouver

Comment regarder en direct sur Internet les Jeux Olympiques d’hiver 2010 de Vancouver

Le 12 février, débutent les Jeux Olympiques d’hiver 2010 de Vancouver, qui en fait se déroulent majoritairement à Whistler, la plus belle station de ski de la Colombie-Britannique. Si comme moi, vous souhaitez suivre cet événement sportif, je vous propose 8 trucs pour regarder la vidéo des JO en direct en plus des 100 Twitters pour suivre les Jeux Olympiques.

1. Suivez la flamme olympique

CTV propose un espace dédié pour suivre en direct le relais de la flamme olympique à travers le Canada. La page est particulièrement bien intégrée, avec une vidéo sous Silverlight (attention Linux), le tracé sur Google Maps et des commentaires en provenance de Facebook Connect.

2. Regarder les athlètes à la télévision

Au pays, la retransmission en direct des Jeux Olympiques de Vancouver se fera par le consortium médiatique canadien de diffusion olympique, répartie entre CTV / APTN, pour les anglophones anorigènes, et V télé / RDS / pour les francophones.

3. Les Jeux Olympiques en direct sur le Web

CTV Olympics (en anglais) et RDS Olympiques (en français) sont les deux seuls sites Web au Canada qui diffuseront en direct la vidéo des Jeux Olympiques d’hiver 2010. Vous aurez le choix de 14 chaînes thématiques, pour répondre autant au passionné de ski de bosse que de skeleton.

Attention, ces sites ne sont consultables qu’à partir du Canada. Pour les résidents à l’extérieur du pays, vous devrez aller voir du côté de NBC aux États-Unis, la BBC en Angleterre et France Télévision dans l’hexagone.

À noter, que pour la deuxième année consécutive, Microsoft Silverlight est la technologie partenaire pour la diffusion vidéo en direct sur Internet des Jeux Olympiques.

4. Merci les plateformes de diffusion vidéo en direct

Si votre télédiffuseur préféré ne répond pas à vos attentes, vous pouvez toujours chercher du côté de Ustream, Justin ou TVU networks pour avoir la diffusion des Jeux Olympiques en provenance de télévisons d’un peu partout à travers le monde. Habituellement, les événements sportifs sont largement repris en ligne.

5. Le cinéma sort le grand jeu!

Cineplex et RDS se sont associé pour offrir une version grand écran des Jeux Olympiques de Vancouver 2010. Pour 9,95 $ par jour, vous pourrez suivre l’ensemble des compétitions en direct en en haute définition, Cineplex offre également un accès illimité du 12 au 28 février pour 29,95 $.

6. Espionner les JO avec une Webcam

Pour savoir ce qui se passe dans les coulisses des Jeux Olympiques, vous pouvez passer par les Webcams installées sur les toits ou dans les rues de Vancouver, sur les pistes de ski de Whistler ou des autres stations du Canada.

7. Sur les pites de ski avec Google

Sur la page google.com/games10, le géant de Mountain View propose en temps réel un concentré des Jeux Olympique de Vancouver avec la liste des compétitions en cours, les résultats et le parcours des athlètes comme si vous y étiez. Google ajoutera au fur et mesure des vidéos de Youtube, des photos de Picasa et l’actualité en provenance de Google News.

8. Les 1001 images des JO sur Youtube

Pour avoir des images à 360° des Jeux Olympiques d’hiver, Youtube est le site à visiter. Il y a tout d’abord la chaîne 2010 Torch qui garde les meilleurs moments de la traverser de la flamme olympique au Canada. Les organisateurs des Jeux 2010 (VANOC) offre aussi de belles images de leur équipe et des préparatifs. Ce seront surtout les milliers de vidéos diffusés par les visiteurs et athlètes que l’on pourra sans nul doute retrouver immédiatement sur Youtube.

Adobe Scene7: La vidéo au coeur du commerce électronique

La vidéo Internet n’est pas salutaire que pour les médias. Avec Adobe Scene7, la vidéo en ligne est au coeur du développement du commerce électronique.

Adobe met les ventes en scène

Depuis le rachat de Scene7 en 2007, Adobe offre ce produit dans son grand catalogue multimédia. Il promet aux compagnies d’augmenter leurs bénéfices, d’améliorer l’expérience d’achat des clients et de diminuer les coûts de production.

Au-delà du discours, la vidéo est un véritable levier de développement des ventes. Grâce à une expérience riche, plus proche de la réalité, les internautes sont plus enclins à consommer en ligne.

Avec une plateforme complète de gestion de vidéo en ligne, Scene7 facilite l’intégration dans un site marchand. L’avantage est clairement de rendre les manipulations très facile d’accès.

Adobe fait concurrence à ses clients

Avant hier, je vous parlais de la plateforme Ooyala qui vient de lancer son offre vidéo de diffusion en direct. À la base, le modèle d’affaire d’Ooyala réside dans la vidéo à la demande. Les sites de commerce électronique font partie de ses grands clients, comme sur le luxueux site d’Emporio Armani.

Ooayal utilise la technologie d’Adobe Flash pour sa plateforme vidéo. Avec Scene7, Adobe n’est-il pas en train de se mettre à dos ses plus clients? À la place d’Ooyala, je me poserais la question sur l’utilisation d’une technologie alternative comme Silverlight.

Vidéo, l’avenir du commerce en ligne

Que se soit avec Scene7 ou Ooyala, la vidéo fait une percée impressionnante sur les sites marchands. eBay met d’ailleurs la vidéo de l’avant pour la publication d’annonce sur son site. Voici quelques conseils pour des vidéos de vente efficaces:

  • Racontez une histoire à propos de votre objet ou comment il fonctionne
  • Faites une courte vidéo
  • Utilisez les mêmes principes que pour créer une belle photo. Par exemple, utilisez une lumière appropriée, un arrière-plan contrasté et évitez qu’il soit trop chargé
  • Utilisez le son pour vendre l’objet, mais assurez-vous qu’il n’y a pas de bruit en arrière qui pourrait distraire votre acheteur. Fermez les portes extérieures. Mettez sous silence votre téléphone et vos appareils électroniques (télévision, radio, etc.). Enregistrez votre vidéo loin d’autres personnes ou animaux de compagnie.
  • Entraînez-vous avant d’enregistrer. Cherchez la meilleure façon de présenter votre objet devant la caméra.
    Utilisez un trépied pour éviter les mouvements
  • Enregsitrez votre vidéo avec un nom explicite pour la trouver facilement quand vous serez prêt à la mettre en ligne


Interview de Cédric Drouot de Scene7 lors du Salon E-commerce Paris 2009 – Fred Cavazza

Ooyala en vidéo live face à Brightcove et Livestream

Ooyala livestream

La plateforme de vidéo en ligne professionnelle Ooyala ajoute la diffusion en live à ses services pour rentrer en concurrence directe avec Brightcove et Livestream.

Ooyala ne fait pas autant de bruit que Youtube, mais sur le marché de la vidéo en ligne, la compagnie américaine a su se tailler une bonne réputation. Pour en témoigner, l’un de mes clients utilise avec succès Ooyala depuis près de deux ans. En test de puis le début de l’année, le livestreaming arrive de façon générique sur sa plateforme.

Ooyala, un Brightcove en plus puissant

Orienté professionnel, la plateforme de diffusion vidéo de Ooyala est en concurrence avec Brightcove, qui est notamment utilisée au pays par Canoë.

Alors que depuis cet été, Brightcove fait officiellement affaire avec Livestream pour la diffusion en direct de ses clients, Ooyala a décidé de gérer elle-même la technologie de streaming. Electronic Arts est l’un des premiers clients de Ooyala a bénéficier de ces services de live.

Un peu de technique pour les amis

Comme je sais que ce détail technique plaira à mon ami Manuel Angelini, je vous précise que Ooyala utilise la version 3.5 de Flash Media Server. Cette technologie lui permet d’offrir une diffusion vidéo adaptée à la bande passante de l’internaute (adaptive bit-rate streaming). Microsoft Silverlight propose une technologie similaire, mais un peu mieux me dira Manuel.

Pour la bande passante, c’est Akamai, le premier mondial du secteur, assure la livraison. Pour l’analyse statistique, Ooyala a intégré la solution en temps réelle de Visible Measure.

Quelle différence avec Livestream et Ustream ?

Même s’ils proposent des services premium, Ustream a toujours l’étiquette d’un service grand public. Ooyala ne propose par exemple pas toute la partie médias sociale et interactive de Ustream. Par contre, un média ne choisira pas Ustream comme plateforme de diffusion régulière de ses lives.

La différence avec Livestream, anciennement Mogulus, est moins frappante. En fait, la nouvelle version de Ooyala est un Livestream, ou un Brightcove, en plus complet. Comme Brightcove, Ooyala bénéficie de la gestion complète de vidéo à la demande, et comme Livestream, il offre un accès très simple à la diffusion en direct.

Au final, Ooyala est-elle le service ultime de diffusion de vidéos en ligne? En fait, il n’y a pas de solution universelle et comme beaucoup de choses, tout dépend de vos besoins. On peut s’en reparler si vous voulez (laurent@zelaurent.com).

Mandela Day TV : Concert live exceptionnel sur Internet

Mandela Day TV 2009

Rien n’est assez grand pour fêter le 91e anniversaire de Nelson Mandela, symbole de la fin de l’apartheid en Affirque du Sud et de la lutte contre le sida avec son ONG 46664 (numéro de détenu quand il était en prison). Le Radio City Music Hall de New York recevra ce soir, 18 juillet, un concert gigantesque qui sera retransmis en direct sur Internet. Une version gratuite sera accessible sur Livestream, tandis qu’une version premium à 4,99 $ permettra de jouer avec les 4 caméras qui couvrent l’événement musical.

Un spectacle exceptionnel pour Nelson Mandela

Comme il ne fait pas très beau cette fin de semaine, et si vous n’avez rien prévu pour ce samedi soir, je vous conseille d’aller faire un tour sur Mandela Day TV à partir de 20h00. Pendant les 3h00 de spectacles, vous retrouverez au programme des vedettes de la chanson comme Stevie Wonder, Wyclef Jean, Aretha Franklin, Will.I.Am, Jesse McCartney, Cyndi Lauper, Zucchero.

Une invitée reprendra exceptionnellement la scène pour Nelson Madela. Carla Bruni-Sarkozy, la femme de vous savez qui, fera une entorse à sa règle de renoncer à donner des concerts tant que Nicolas Sarkozy est en politique. Il faut préciser que Carla est l’ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le sida.

Un Webcast de grande envergure

Au niveau technique, le live du concert sera offert en mode gratuit sur Livestream avec une qualité de 400 Kbps, et en mode payant multicaméra à 950 Kbps et en haute qualité à 1 600 Kbps. L’ensemble des vidéos sera enregistré et consultable en VOD.

Sur une base de Silverlight, le Webcast premium offrira 4 chaînes indépendantes, dont un mix (spectacle mixé par la régie), les coulisses (Backstage), des entrevues et du contenu pré-enregistrés. Sur le canal interview, les internautes pourront poser des questions aux artistes présents qui leur répondront en direct.

Pour les adeptes de Twitter, vous pourrez envoyez des messages directement à partir de l’interface. Il sera possible de voir les Tweets de ses amis et de suivre ceux de l’événement grâce au hastag #mday.

Je trouve intéressant d’avoir pensé à une formule mix, gratuite sur une plateforme ouverte comme Livestream pour avoir le maximum de monde, et payant sur Silverlight pour offrir la meilleure qualité et des fonctions avancées pour moins de 5 $.

Et vous allez me dire, comment sais-tu tout ça Laurent ? L’ami Manuel Angelini, qui est derrière ce challenge technologique, m’adonné quelques informations privilégiées. J’ai une petite pensée pour lui, car je sais qu’il est en pleine préparation à New York.

PS: Quand vous aurez fini le concert de Nelson Mandela, vous pouvez aller voir celui de Playing For Change à la Nouvelle-Orléans, qui est également diffusé en direct sur le Web.