Ce soir, on ouvre la télé et on déballe tout sur les médias sociaux

Pour participer à la première de l’émission Opentélé, je vous donne RDV ce soir à 20h sur le canal Vox — Videotron only — et à partir de 19h30 sur l’espace Facebook créé spécialement: Web diffusion, questions, échange…

Le sujet du jour porte sur la télévision et média sociaux. Font-ils bon ménage? Le petit écran peut-il se passer de Twitter? Oui, non, pourquoi, comment? J’essayerais de réponde au mieux aux questions aux côtés de Michelle Blanc, Bruno Guglielminetti, Geoffroi Garon et Fred Savard. Je prendrais aussi l’opportunité de parler de Seevibes – mesure et valorisation de l’audience sociale de la télévision.

Le spectacle se passera autant à l’écran de télé, qu’avec le public présent et en ligne avec les téléspectateurs. Nous allons assisté à un concept d’émission 360°.

J’avoue trouver l’expérience assez audacieuse, avec une campagne de teasing qui a effectivement piqué ma curiosité pendant quelques semaines. Tout s’est passé sur la page Facebook de Opentélé avec la diffusion de capsule vidéo sur YouTube où il était à chaque fois question d’un(e) blogueur/euse charismatique du Québec. Voici ma vidéo préférée:


http://www.youtube.com/watch?v=anDWW0oE5vo

5 prédictions technologiques que Deloitte ne fera pas en 2011

IBM vient de publier ses prédictions technologiques pour 2015. Big Blue nous fait rêver avec son téléphone mobile holographique. Quant aux batteries, elles se rechargeraient d’amour et d’air frais. En 2006, IBM prévoyait la traduction vocale instantanée. Nous sommes encore loin du compte pour avoir une application dans notre vie quotidienne.

Le 19 janvier 2011 à Montréal, Deloitte revient avec ses prédictions technologies, média et télécommunications (TMT). Ce que j’aime avec cette compagnie — mis à part que c’est un excellent client — c’est qu’ils arrivent chaque année à établir quelles technologies vont s’imposer dans les 12 mois suivants. Ils ont un taux de réussite de plus de 70%. Je peux vous assurer que c’est bien plus difficile que de lancer des prévisions à 5 ou 20 ans.

En faisant le parallèle avec une startup, je me rends compte que le même type de religion s’oppose dans le milieu. D’un côté, ceux qui annoncent un changement radical dans les habitudes des consommateurs pour les prochaines années. Les VCs s’enflamment et investissent à coup de millions en marketing pour que le service atteigne la taille critique pour potentiellement avoir une rentabilité à terme.

Pour développer ma startup en Social TV — Seevibes — j’avoue faire partie de l’autre camp, celui plus conservateur qui cherche à séduire le marché cette année pour avoir les moyens de le révolutionner dans 3 ans. Ce pragmatisme me vaut d’être moins sexy. Mais comme pour les prédictions TMT de Deloitte, je préfère travailler sur des résultats plus crédibles.

Ma prédiction pour 2011, les startups devraient être plus Cash-Cash que Bling-Bling. On se donne rendez-vous dans un an pour savoir qui avait raison.



Qui va connecter votre TV en 2011 ?

De retour d’un voyage à Paris pour assister à la conférence LeWeb’10, je me rends compte que les offres et surtout les stratégies pour connecter la TV à Internet sont très différentes des deux côtés de l’Atlantique.

Depuis une décennie — et sous la pression de Free, les opérateurs Internet en France offrent un boîtier d’accès qui s’est au fil du temps transformé en centre multimédia haut de gamme. Il suffit de lire la description de la nouvelle Freebox Revolution pour s’en convaincre : WiFi, lecteur Blueray, enregistreur numérique, télécommande avec gyroscope et un accéléromètre, jeux vidéo 3D, support de 8 téléphones DEC, NAS, navigateur Web… La liste est trop longue, mais vous aurez compris que nous sommes sur une autre planète.

En Amérique du Nord, les câblos-opérateur jouent le service minimum avec des boîtiers d’accès qui offrent au mieux un enregistreur numérique HD. Par contre, le vide des fonctions a rapidement été remplacé par des offres de compagnies tierces comme Tivo, Boxee, Roku, Apple TV et maintenant Google TV. Toutes les grandes consoles de jeux offrent également des fonctions d’accès multimédia pour la télévision.

Les deux cultures de la TV connectée

Les deux approches du marché Internet/TV en Europe et en Amérique du Nord sont très culturelles. Si je devais comparer avec les doctrines politiques de ces deux régions, il y a d’un côté des pays interventionnistes — c’est à dire avec des offres complètes à la Freebox, et de l’autre côté le libre marché avec des services qui se rajoute par dessus.

Avec l’annonce de Xcalibur, Comcast — premier câblo-opérateur aux États-Unis, semblent vouloir imiter les fournisseurs Internet français. Sentant que les Google TV de ce monde risquent de lui prendre des parts de marchés sur la vente et location de vidéo, Comcast va lancer sa boîte magique — nom de code Xcalibur, qui devrait offrir un navigateur Internet et l’accès aux vidéo en ligne.

Gageons que Xcalibur mettra de l’avant les contenus vidéo de NBC, que Comcast possède et au risque de s’attirer la foudre de la FCC, et sera complémentaire de son service Xfinity et son application pour iPad qui laisse entrevoir l’ère du 2e écran (second screen) et de la Social TV.

Pourquoi veulent-ils connecter notre TV ?

La bataille pour connecter notre téléviseur semble bien engagée. Derrière cette abondance de matériel se cache un marché de plusieurs milliards de dollars de vidéos à la demande.

C’est également une richesse de données pour tous ceux qui veulent cibler ces consommateurs qui restent accrocher à leur téléviseur plus de 3h par jour. En connaissant précisément les programmes TV et les sites Web que l’on consulte, les câblos seraient capables de vendre à un très bon prix de la publicité hyper-personnalisée.

Cependant, le manque de standard risque de ne pas rassurer les annonceurs TV qui sont habitués à travailler avec le même type de données depuis 50 ans : les fameuses cotes d’écoute prises sur un panel de quelques centaines ou milliers de téléspectateurs. C’est à ce moment-là que j’interviens avec SeeVibes ! Je vous en donne des nouvelles très bientôt 😉