3 min en vidéo avec le nouveau Joost

J’entame la série “3 min en vidéo” avec le test de la version Web de Joost, la plateforme de diffusion de vidéo des créateurs de KaZaA et Skype. Innovant en 2006, Joost n’est aujourd’hui plus le seul à proposer des films et des séries TV. Voici en 3 minutes ce qui va changer dans le nouveau Joost.

Liens :
* Joost (Site Web)
* Joost (Wikipédia)
* Hulu.com
* Radio Canada

MAJ 17/12/2008 : Joost arrête son logiciel PC/Mac pour se concentrer sur sa version Web. “As of Friday, Dec. 19th, you will no longer be able to watch videos in the Joost software application“.

JO Pékin 2008 : Comment regarder le live video gratuit ?

JO Pékin 2008 : Comment regarder le live video gratuit ?Le 8e jour du 8e mois de l’année 2008, les Chinois vont inaugurer les Jeux Olympiques de Beijing à 8h08 et 8 secondes. Vous aurez compris que le chiffre 8 est porte-bonheur dans la culture de l’Empire du Milieu. Des milliards d’individus vont vouloir suivre l’événement sportif qui fleurit tous les 4 ans. Cette année, la diffusion en vidéo sur Internet prendra une place toute particulière. Après quelques recherches, j’ai trouvé plusieurs moyens gratuits de suivre la compétition sans me détacher de mon précieux ordinateur.

NBC : une équipe de milliardaire

NBC a dépensé 1 milliard de dollars pour avoir le droit de diffuser les Jeux Olympiques 2008 de Beijing. Avec un objectif de 1,1 à 1,2 Mds $ de vente d’espace publicitaire, le géant américain devrait se faire une bonne marge, en plus de gagner en audience.

What it takes to bring the Olympics to the PC | Beyond Binary - A blog by Ina Fried - CNET News.comNBColympics.com est le site créé spécialement pour l’occasion. NBC prévoit d’y diffuser plus de 2200 heures de sport olympique en direct. 1000 serveurs délivreront le contenu vidéo à travers les États-Unis, car les droits se limitent uniquement à ce pays. Comme pour regarder Hulu, il existe cependant une astuce pour voir les vidéos de NBC (Hotspot Shield).

En plus des 10 secondes de décalage imposé par le gouvernement chinois (pour être sûr de la qualité de l’image), NBC ajoutera une minute supplémentaire pour que son équipe de blogueurs commente l’événement en direct.

Radio Canada : l’épreuve de la dernière chance

Radio Canada est le diffuseur exclusif des JO 2008 pour la fédération canadienne. Si Michel Dumais se questionne sur le succès futur de la zone “JO sur Internet” du télédiffuseur public, c’est du côté du choix technologique (Microsoft) que je m’interroge. La sympathique vidéo sur l’histoire d’Alexandre Despatie a du mal à s’afficher sur mon Mac. Je dispose pourtant de Flip4Mac, le gugusse sensé lire le format WMV.

Au niveau contenu, je sais que Radio Canada devrait nous apporter bien plus que des images de sportifs en sueurs. Depuis quelques semaines, la TV diffuse déjà des reportages d’excellente facture sur la Chine. Le site pekin.radio-canada.ca bénéficie d’une équipe de “Webreporters” de haut vol (Annie Pelletier, Jean-René Dufort, Manon Gilbert et Jean-Patrick Balleux).

À noter l’émission interactive Les jeux dont vous êtes le héros. Cette initiative originale permet aux internautes de choisir ce que Jean-Patrick fera dans le prochain épisode. On peut également proposer un défi. Personnellement, j’ai demandé qu’il crie “Vive le Tibet libre” devant un officiel du Parti Communiste chinois.

France Télévison : Silverlight au minimum

Sur sport.francetv.fr, France Télévision va diffuser 15 flux vidéo en direct pour couvrir l’ensemble des compétitions. Avec les 4 chaînes du groupe de télévision (France2, 3, 4 et 5), les Français ne sont pas prêts de louper une miette des JO.

Pour sa partie Web, France Télévision a cependant fait le minimum avec une intégration d’un lecteur Silverlight. D’ailleurs, le grand gagnant de ces jeux de l’Olympe est Microsoft, qui a négocié un beau contrat pour que sa technologie Silverlight, concurrente du Flash d’Adobe, soit le seul et unique diffuseur des vidéos en direct sur le Web. Que vous soyez Mac ou Windows (bientôt Linux), vous devez télécharger un module complémentaire pour visionner en temps réel les JO sur le Web.

Youtube : les vidéos des JO pour les pauvres

Le leader de la vidéo en ligne a négocié avec le CIO la diffusion des JO dans 77 pays à travers le monde. Il s’agit de pays qui n’ont pas pu se payer les JO, en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient pour la plupart. Les épreuves Olympiques seront retransmises en différé sur www.youtube.com/beijing2008.  Il s’agirait en fait de lutter contre le piratage en ligne des vidéos de l’événement.

Dailymotion : L’alter-video-mondialiste des JO

En France, Dailymotion a passé des accords avec des médias pour diffuser une version alternative des JO un peu plus informative, qui traitera davantage du contexte de ces jeux olympiques. En s’associant à Reporters Sans Frontières, Dailymotion veut foncièrement se démarquer de son concurrent Youtube en donnant une place plus importante à la question des droits de l’homme, quitte à se mettre à dos les autorités chinoises.

Laure Manaudou : le vidéo podcast d’une sportive

La nageuse française Laure Manaudou, 3 médailles au Jeux Olympiques, anime un blogue à partir de Beijing pour nous faire vivre ses jeux. En plus de ses article publiés quotidiennement, nous aurons droit à 3 vidéos par semaine. Je trouve que c’est une manière sympathique et très personnelle de faire parler d’elle, sans pour autant que ça lui prenne beaucoup de temps. Il faut dire, que la championne de nage libre est une habituée des médias.

Beijing Olympic Games