La télévision déclare la guerre à Google

Le mot est donné chez RTL ” Tout sauf Google”. Le télédiffuseur luxembourgeois interdit l’accès à son contenu par l’intermédiaire de la Google TV. Pourquoi? Tout simplement parce que Google a la capacité de l’argent sur cette audience en vendant de la publicité… et ne reverse rien aux diffuseurs, qui sont pourtant propriétaires du contenu.

Après la déroute de Google TV Ads Networks, le géant de la publicité essaye encore une fois de s’attaquer à la mine d’or de la télévision – qui reçoit toujours plus de 50% des budgets publicitaires des annonceurs.

Je pense que Google est finalement la compagnie la plus mal placée pour convaincre les grands groupes médias. Chaque initiative dans le domaine des journaux et de la télévision est reçu froidement par les professionnels concernés qui ne veulent pas perdre la maîtrise de leur contenu, et surtout des revenus publicitaires.

Pour bien connaître le secteur avec Seevibes, ce n’est pas en 2013 que l’on verra de grands bouleversements. Les enjeux sont trop importants pour que la télévision laisse le loup rentrer dans la bergerie sans rien dire.

Réalité hyper-augmentée: Le touriste du futur est là !

Comme dans un film de Steven Spielberg, il devient parfois difficile de décrire cette nouvelle réalité qu’expriment les écrans qui nous entourent. Nous avons créé le terme de réalité augmenté pour lui donner un sens. Cette superbe vidéo d’un étudiant japonais nous fait prendre conscience que cette réalité hyper-augmentée n’est peut-être pas si futuriste.

Je m’intéresse depuis plusieurs moi aux applications de la réalité augmentée, cet art nouveau qui mêle mobilité, univers virtuel et interaction avec son environnement. Dans ses articles, l’ami Martin Lessard a bien synthétisé les différentes tendances sur le sujet.

J’avoue regarder avec attention du côté touristique, pour étudier quelles seraient les meilleures pratiques pour valoriser un lieu, une ville ou même une région à travers une application de réalité augmentée. Pour les commerces, Google veut jouer les “facilitateurs” avec des icônes que l’on poserait sur sa vitrine pour déclencher un lien vers une publicité. Mais, ça pourrait être tout aussi bien une animation avec cette même vitrine.

En parlant de Vitrine, celle de Montréal joue avec son environnement à travers le Mur Lumières qui varie au grès des passages. Il ne manque pas grand-chose pour créer un urbanisme augmenté. Il faut de nouveau se promener du côté du Soleil Levant pour découvrir que de tels projets sont déjà une réalité.

Google fait un Ad Blitz sur les publicités du Super Bowl 2010

Ad Blitz: Google accapare la publicité du Super Bowl 2010

Alors que 7 Américains sur 10 seront être devant leur écran de télévision ce soir pour regarder le Super Bowl 2010, les annonceurs se battent à coup de millions de dollars pour pousser leur publicité pendant quelques secondes. Google en profite pour faire sa première apparition au Super Bowl afin de promouvoir Ad Blitz, la plateforme publicitaire de Youtube créée spécialement pour l’événement sportif.

À la fin du match de football, le public est invité à se rendre sur youtube.com/adblitz pour voter pour la meilleure publicité du Super Bowl 2010. La vidéo qui recueillera le plus de votes sera promue gratuitement sur la page d’accueil de Youtube la journée du 18 février 2010.

La grande surprise vient de Google qui apparaît pour la première fois dans un 30 secondes au Super Bowl (Merci Éric Schmidt pour l’info). Derrière Ad Blitz, le géant de Mountain View cherche à promouvoir Youtube comme plateforme publicitaire de référence. Google souhaite que les annonceurs développent le réflexe pub TV + Youtube.

Si toutes les annonces diffusées pendant le Super Bowl sont présentées sur Ad Blitz, Kia a payé le prix fort pour avoir une place de choix pour le millésime 2010 de sa Sorento. Les millions d’Américains qui vont se précipiter sur Youtube devraient donner raison à Kia. L’objectif pour Google est d’amener l’eau à la bouche aux Bud Light, Coca Cola, Doritos et autres marques présentes au Super Bowl.

En attendant de savoir qui aura reçu le plus de votes au Ad Blitz, je peux dors et déjà vous apprendre que Google sera le grand gagnant de ce match !

Pourquoi une telle absence de Vidéo dans la Communication Web ?

Camera video Sony Z1Toutes les études montrent que la vidéo est l’élément qui attire le plus sur le Web. Dans une stratégie de référencement Web efficace, la vidéo est un véritable propulseur à réaction.

Dans ces conditions, pourquoi les compagnies n’utilisent-elles pas davantage la vidéo en ligne ? Je vois trois raisons à la faiblesse de l’utilisation de la vidéo dans les stratégies de communication et marketing sur le Web :

1. Les grandes agences ne le recommandent pas, car ça ne coûte pas assez cher. Étant donné qu’elles prennent une côte (%) sur toutes les productions, elles ont plus de bénéfices à vendre une publicité à la TV, qu’une campagne de promotion vidéo sur le Web. CQFD !

2. Les plus petites agences ne le recommandent pas, car ça coute trop cher. Elles doivent se battre pour imposer leurs prestations, et ont peur que la vidéo sur le Web grève leur budget.

3. Finalement, c’est avant tout une méconnaissance du sujet et du potentiel de marché qui fait encore aujourd’hui hésiter les agences à avoir recours à de telles stratégies.

Si je travaille à résoudre quotidiennement le point numéro 3, j’avoue que pour les deux premiers points, les agences devront se prendre en main, de gré ou de force, car leur clients n’attendrons pas 107 ans.

Par contre, pour les plus novateurs, je serais heureux de les conseiller pour tirer le meilleur parti de la vidéo en ligne dans une stratégie de marketing Web efficace (pub!).

Vidéo du Dimanche: 1 seconde de pub pour Miller au SuperBowl

Vidéo du Dimanche: 1 seconde de pub pour Miller au Super BowlJ’adore travailler sous la contrainte. Ce n’est pas que je suis masochiste, mais je trouve qu’on se dépasse et qu’on est plus créatif quand on est limité par le temps, l’environnement, voire même le budget. Voici un bel exemple avec de la bière et le Super Bowl, la grande messe du football américain.

Depuis des années, Budweiser (Anheuser-Busch) a le monopole des publicités de bière du Super Bowl, pendant lequel 70% des Américains sont devant leur écran de TV. À 3 M$ les 30 secondes, c’est la pub la plus chère de l’année.

Pour contrer son principal concurrent, et se moquer du budget gigantesque de cette diffusion, le brasseur MillerCoors a demandé à l’agence Saatchi & Saatchi (encore eux) de créer une campagne publicitaire hors norme : des spots de 1 seconde pour vanter les mérites de leur bière. Le résultat est génial. Il faut voir le site Web dédié (1secondad.com) pour comprendre toute l’histoire.


Vidéo du Dimanche: 1 seconde de pub pour Miller au Super Bowl

iPhone: Mobile N°1 pour la vidéo en ligne

D’après une étude publiée par AdMob, l’iPhone d’Apple serait le premier appareil mobile au monde pour la consultation de publicité mobile en ligne. Par extrapolation, il est facile de voir en l’iPhone, le premier support de médias riche en ligne.

Il y a quasiment un an jour pour jour, je prédisais déjà que l’iPhone aurait un impact majeur sur la communication vidéo sur téléphone mobile. Un appareil qui n’existait pas il y a 36 mois, devient aujourd’hui le chef de file de la consultation Web mobile.

AdMob-iPhone Worldwide Traffic

Même si les résultats de l’étude de AdMob peuvent être contestés sur certains points, la progression de l’iPhone comme outil de consultation du Web est fulgurante. Comme l’indique le tableau ci-dessous, en 4 mois le trafic sur iPhone a été multiplié par 8. En temps de crise, je connais beaucoup d’entreprises/pays qui voudraient être au dixième de ce chiffre.

AdMob-iPhone Worldwide Requests

Il parait évident que le Web ne se cantonne plus à un ordinateur, qu’il soit fixe ou portable. D’ici quelques années, le téléphone sera la première plateforme pour aller sur Internet. C’est une bonne raison pour se soucier de la diffusion de vos vidéos sur les mobiles, et sur le premier appareil du marché, qu’est l’iPhone.

Vidéo: Comment préparer son site Web pour l’iPhone ?

Le iPhone a le défaut de ne pas lire le Flash, donc les vidéos et les animations. Il faut que le fichier vidéo soit un format QuickTime (MOV/MP4) pour avoir le plaisir de contempler ses vidéos préférées.

Vous avez deux solutions pour offrir sur votre site des vidéos compatible avec l’iPhone :
* intégrer un second format de diffusion (MOV) à côté du Flash
* mettre votre vidéo sur Youtube et indiquer le lien sur votre site Web

Quand vous consultez une vidéo en provenance de Youtube, votre iPhone déclenche automatiquement l’application dédiée qui va chercher la vidéo au format MP4. Youtube se charge de gérer les différents formats.

La guerre des formats a toujours handicapé le développement de l’informatique. Celle entre Adobe et Apple m’agace tout particulièrement.  En attendant de vivre dans un monde parfait et malgré ces petits défauts, je vais continuer à utiliser mon iPhone, qui est quand même un superbe bijou technologique.