7 ans ! Joyeux anniversaire WordPress et merci pour tout

WordPress, le premier système de gestion de contenu libre du www, fête son 7e anniversaire. Dans un monde de l’open source où foisonnent les projets de toutes sortes, WordPress a su se faire une place de choix pour devenir un incontournable du Net. Depuis 2006, je bénéficie de cette superbe plateforme, au début pour mes blogues, puis pour mes sites Web et ceux de mes clients. J’en profite pour remercier les 1 528 développeurs de la communauté WordPress. J’aime votre philosophie, orientée utilisateur, et j’ai un respect considérable pour ce que vous avez accompli ces 7 dernières années. MERCI !

Google achète On2 Flix Technologies pour 106,5 M$: La vidéo au coeur du Web ’09

On2 Technologies Logo

Google nous surprendra toujours. Aujourd’hui, c’est dans le domaine de la compression vidéo que le géant de Mountain View investit avec le rachat de On2 Flix Technologies pour 106,5 millions de dollars. Le montant n’est pas aussi important quand on sait que la majorité des vidéos diffusées sur le Web sont faites en Flash et compressées par la technologie VP6 de On2.

J’ai assisté en mai dernier à la conférence Streaming Media avec mon ami Manuel Angelini. À cette occasion, j’ai appris que les relations entre On2 et Adobe étaient au plus mal, car ce dernier ne souhaite plus continuer le partenariat technologique autour de l’encodage de Flash. Il y avait des nouvelles autour d’un rapprochement avec Microsoft, principalement avec le support de l’encodage de On2 pour Silverlight. Finalement, c’est Google qui coupe l’herbe sous les pieds de Microsoft. Celui-ci devrait se consoler avec l’achat à terme de Yahoo!.

Google a l’habitude de mettre gratuitement à disposition les services qu’il rachète. Le fera-t-il pour les produits d’encodage de On2 ? Ce que je verrais de plus intéressant, est l’ouverture et la mise à disposition du code source de On2 VP6/VP8. Après tout, c’est une tendance du Web, avec notamment le support du format vidéo open source Ogg dans HTML5, que l’on retrouve au fur et à mesure dans les navigateurs Firefox, Chrome et Safari.

MAJ: The Register pense également que Google pourrait ouvrir le code source du codec vidéo de On2. Ogg Theora pourrait en profiter, car il passerait actuellement de VP3 à la dernière version VP8 développée par On2. À ce moment-là, Ogg serait assez performant par rapport au codec H.264 promu par Apple, et Youtube pourrait ainsi intégrer Ogg pour ses vidéos.

HTML 5 supprime Flash et Silverlight pour la vidéo

Avec Google Chrome et les versions beta de Firefox 3.5 et Safari 4, les nouvelles fonctionnalités offertes par la future norme HTML 5 apparaissent au fur et à mesure. L’une d’elle concerne le support vidéo. Grâce à HTML 5, nous n’aurons plus besoin de plugin Flash ou Silverlight pour lire de la vidéo sur le Web. Il existe désormais une alternative qui fait la part belle aux formats libres, puisque pour l’instant la vidéo HTML 5 fonctionne avec Ogg Theora, Ogg Vorbis et h.264 / AAC.

Est-ce la mort de Flash et Slverlight ?

Il ne faut pas dramatiser, car les 99% de part de marché de Adobe Flash ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Comme Flash, Silverlight et bien plus qu’un lecteur vidéo, puisqu’il permet des animations, de la diffusion multi-flux et d’autres fonctionnalités bien utiles.

La bonne nouvelle de HTML est surtout de faire une place plus importante aux formats open source qui permettent une plus grande accessibilité Web.

HTML 5 permet plus que de la vidéo

À l’intérieur d’une vidéo, vous pouvez insérer du contenu dynamique, comme une vidéo, une image, une animation ou du texte. En fin de compte, vous pouvez jouer à volonté dans la vidéo avec du CSS, DOM et Javascript. Je connais des développeurs qui vont adorer.

Si comme moi vous testez la version beta de Firefox 3.5, vous pouvez découvrir l’interactivité que HTML 5 permet autour de la vidéo. Je vous conseille la démo réalisée par Mozilla.

Enfin, la plateforme de partage vidéo Dailymotion a annoncé que 300 000 de ses vidéos seraient compatible HTML 5, avec l’encodage Ogg Theora, d’ici le troisième trimestre 2009. Les premières vidéos sont visibles à l’adresse openvideo.dailymotion.com. Dailymotion a également fait une démonstration en ligne des possibilités offertes par HTML 5.

M.A.J 09/06/2009 : Je viens de découvrir une fonction impressionnante permise par le HTML 5. Connaissez-vous la technologie Ambilight inventée par Philipss ? Le lab de Silverorange vient de publier une démo qui affiche une couleur ambiante qui se calle automatiquement sur les tons de la vidéo. Le résultat est magique ! Il faut bien évidemment Firefox 3.5 (pre-release) pour visionner cet effet.

HTML 5 dynamic content injection

Top 16 des logiciels libres ou gratuits pour l’édition vidéo

Des amis me demandent régulièrement s’il existe des solutions gratuites pour travailler la vidéo et la diffuser sur Internet. Je pense immédiatement aux logiciels libres (open source), qui ont souvent le mérite d’être multiplateformes (Windows, Mac et Linux), et autres graticiels. Voici donc ma sélection des 16 22 logiciels libres et/ou gratuits les plus utiles pour éditer et encoder la vidéo.

Logiciels d’édition de vidéo

  • JahShaka (Mac/PC/Linux) : C’est certainement le logiciel libre d’édition vidéo le plus complet. La version 3 est sortie en janvier dernier et profite pleinement des dernières avancées matérielles.
  • Viva (Mac/PC) : C’est un éditeur de vidéo qui offre des fonctions d’édition faciles à utiliser pour les vidéos au format DV.
  • HyperEngine-AV (Mac) : Anciennement connu sous le nom de Montage, ce logiciel propose une ligne d’édition audio et vidéo complète.
  • CinelerraCinelerra (Linux) : Ce logiciel est réservé aux linuxiens. Efficace, il nécessite cependant une machine assez puissante.
  • KDEnLive (Linux) : Les trois premières lettres de ce logiciel donnent un indice sur la plateforme qui l’héberge. Framasoft indique qu’il s’agit d’un excellent compromis pour ceux qui ne voudraient pas se compliquer la vie avec Cinelerra.
  • Avidemux (Mac/PC/Linux) : Comme Jashaka, ce logiciel est multiplateforme. Par contre, ses fonctionnalités sont réduites au strict minimum.
  • LiVES (Linux) : LIVES est un éditeur vidéo pouvant également servir d’outil pour les soirées VJ puisqu’il comprend un mixeur de vidéos en temps réel.
  • iMovie Apple (Mac) : Ce logiciel n’est pas libre, mais il est fourni gratuitement pour tout achat d’un Mac. Il fera très bien l’affaire pour la vidéo de tous les jours. La dernière version à l’avantage de reconnaître tous les formats HD, même les plus récents, comme l’AVCHD et ses dérivés.
  • Windows Movie Maker Microsoft (PC) : Autre logiciel gratuit, mais fourni avec Windows. Ses fonctions sont très limitées et il ne gère qu’un seul format (Windows Media) ce qui nous force à le déconseiller pour tout usage professionnel et toute publication en ligne.

Convertir et encoder la vidéo au bon format

  • MPEGStreamClipMPEGStreamClip (Mac/PC) : C’est certainement mon logiciel favori. Il m’a rendu bien des services pour encoder des vidéos. Il est particulièrement facile à appréhender et possède des options très riches. À avoir absolument !
  • Virtualdub (PC) : Il peut servir d’éditeur vidéo, mais je le trouve plus utile pour la capture et la transformation de vidéo. Contrairement à MPEGStreamClip, il est un peu compliqué à manipuler.
  • t@b Media Converter (Mac/PC/Linux) : C’est le seul convertisseur vraiment multiplateforme. Il a l’avantage de produire du Real Media pour ceux que cela intéresse encore.
  • FFmpeg (Mac/PC/Linux) : FFmpeg est une collection de logiciels libres dédiés au traitement d’un flux numérique. L’installation de ce logiciel est plus délicate que celle de ces confrères, puisqu’elle oblige à installer 3 composants externes (mpeg2enc, mencoder et mplayer).
  • Riva FLV Encoder (PC) : Comme son nom l’indique, RIVA FLV Encoder sert à préparer des vidéos au format FLV (Flash), l’idéal pour la diffusion Web.
  • SUPER (PC) : SUPER est super (!), mais il reconnaît surtout un grand nombre de formats vidéo et audio. Comme Riva FLV Encoder, il a l’avantage d’encoder en FLV.

Analyseur de fichiers vidéo

  • VideoSpec (Mac) : C’est un logiciel conçu sous AppleScript Studio utilisant les exécutables unix open source MPlayer, FFmpeg et MediaInfo CLI.
  • MediaInfo (Mac/PC/Linux) : I peut lire une pléiade de fichier audio et vidéo, avec la particularité de présenter l’information sous différents formats (texte, tableau, HTML, etc.)
  • MPEGStreamClip (Mac/PC) : En plus de convertir des vidéos, MPEGStreamClip donne beaucoup de détails sur la composition du fichier (format, débit, taille, etc.).
  • GSpot (PC) : Petit logiciel utile pour récupérer les spécifications d’un fichier audio ou vidéo (merci Manuel).

Gestion de projet vidéo

  • CeltxCeltx (Mac/PC/Linux) : Pour réaliser un film, Celtx est le logiciel libre le plus complet. De manière collaborative, Celtex permet de travailler et organiser ses idées, de rédiger un story-board, de planifier son tournage, etc.
  • StoryBoard Pro Software (Mac/PC) : La société Atomic Learning offre ce logiciel gratuitement. Il est destiné au grand public, professeurs et élèves qui veulent avoir un logiciel simple pour réaliser un story-board.

Pour pour des effets vidéo très spéciaux

  • Blender : C’est la référence en matière de de création 3D. Il est idéal pour mettre un peu de volume dans vos productions.
  • Wax (PC) : Il peut exécuter des effets spéciaux en 2D et 3D. Il ne déplaira pas aux novices. Il peut-être intégrer comme plugin aux logiciels d’édition vidéo Sony Vegas, Pure Motion EditStudio et Adobe Premiere.

Divers logiciels utiles pour la vidéo

  • aspecRatio (Mac) : On ne peut pas faire plus simple pour changer la taille d’une vidéo (4/3 ou 16/9, 1080i/p, 720i/p, etc.)
  • QT Sync (Mac) : Lecteur QuickTime, ce logiciel offre des fonctions similaires à aspectRatio, plus quelques paramétrages plus détaillés comme la re-synchronisation d’une vidéo (merci Julien pour les 2 références).
  • DVDStyler (PC) : logiciel libre de production de DVD. Comme le souligne Egroc, “il constitue en fait la finalité de la chaine“.

Ressources complémentaires :

Quand on sait que les logiciels professionnels d’édition vidéo, tels Adobe Premiere ou Final Cut Pro, coûtent entre 1000 et 1500 $, ça fait du bien d’avoir une alternative moins onéreuse et qui fait le travail pour de la diffusion Web. Si vous pensez que je suis passé à côté du logiciel gratuit/libre pour la vidéo qu’il faut absolument connaître, merci de le partager en commentaire 😉

Revue Web Video : VReel en Dixv, StartYoutTube, OMS Video, Jaris TV, vtap mobile, Motorola & Paramount

News Web Video

Stage6 et les vidéos Divx revivent à travers VReelStage6 et les vidéos Divx revivent à travers VReel : Un successeur de feu Stage6 devrait voir le jour le 6 mai 2008. VReel serait une plateforme de diffusion de Web vidéo basé sur la technologie Divx. Pour obtenir la même qualité que Stage6, VReel a intérêt à avoir de bons serveurs et une bande passante exceptionnelle, car son succès risque d’être assuré. Les studios de cinéma seront également contents de voir réapparaître des films en Divx sur Internet.

StartYourTube is Ning for Youtube : Montréal rentre dans la ronde des Youtube like avec le lancement StartYourTube. Heri compare le site à Ning qui permet de créer sa propre communauté avec des outils en ligne préformatés, sauf que cette plateforme est basée principalement sur l’utilisation de la vidéo (YoutTube). Non accessible au Canada, car réservé à un partenaire canadien (!), j’ai dû passer par un ami aux États-Uni 😉 pour tester le service. L’interface de personnalisation est riche, voire un peu déroutante pour un néophyte. Mais, ce n’est qu’une première impression. StartYourTube mérite plus d’attention. Je reviendrais certainement dessus.

OMS Video: Codec libre gratuit offert par Sun Open Media Commons : Avec son projet Open Media Commons, la société Sun Microsystems, déjà très active dans la communauté du logiciel libre, annonce OMS Video, un codec “open source gratuit”. Basé sur le vieillot les codecs h.261 pour la vidéo et Vorbis pour l’audio, OMS se positionne comme une alternative sans redevance. Il y a cependant beaucoup de questions en suspend sur sa compétitivité par rapport au codec h.264 et sur la définition de sa licence open source. À suivre.

News WebTV

Jaris TV : WebTV solidaire pour l'HandisportJaris TV : WebTV solidaire pour l’Handisport : Je parle souvent des grands studios de cinéma et de leur projet Web, ainsi que des WebTV d’humour et de techno. Jaris TV est loin de tout ça. C’est un projet de l’association ACT’PRO pour promouvoir les actions solidaire autour de l’handisport. La réalisation du site est institutionnelle et mériterait de laisser la place aux commentaires et au communautaires. Mais, je ne vais pas gâcher leur motivation et je vais plutôt vous conseiller de visionner le dernier Handizap. Il vaut le détour.

News Web Video Mobile

vtap signe avec Sony Ericsson et offre 150 millions de Web vidéo mobile : vtap signe avec Sony Ericsson et offre 150 millions de Web vidéo mobile vtap est un service de la société Veveo qui permet de consulter des vidéos Internet sur son téléphone cellulaire. Vtap présent une version mobile de vidéos en provenance de Youtube, Dailymotion, MySpace et autres plateformes de diffusion en ligne. Compatible avec l’iPhone d’Apple et une dizaine de mobiles, vtap fonctionne maintenant sur 13 modèles de Sony Ericcson.

Motorola & Paramount s’associe pour la distribution de films sur téléphones mobiles : Motorola serait en discussion avec Paramount et plusieurs studios de cinéma pour un accord de distribution de films pour téléphones cellulaires (Motorola bien sûr). Le constructeur américain avait fait un essai dans le cinéma en 2007 avec la vente du modèle Moto Z8 qui comprenait le film “Bourne Identity”. Cette diversification est quand même loin du métier premier de la compagnie mobile. Espérons que ce ne soit pas au détriment de ses téléphones.

Dove Onslaught(er)

Importance des formats : Appel vidéo du fondateur de Wikipedia


Cliquez pour démarrer la vidéo (Flash)
Version Quicktime

La mission de Wikimedia Foundation Inc. est d’inciter des gens du monde entier à réunir et à développer du matériel éducatif à contenu libre ou du domaine public, et de diffuser ce matériel à l’échelle mondiale. La tête de proue de cet organisme est Wikipédia, la célèbre encyclopédie universelle et multilingue en ligne qui regroupe plus de 2 millions d’articles.

Logo WikimédiaSans but lucratif, Wikimédia vit exclusivement des dons qui lui sont faits. Pour faire entendre sa cause, Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, passe un appel vidéo international pour le soutien financier de son oeuvre, afin de préserver un accès gratuit aux connaissances pour tous les humains.

Disponible en anglais, et sous-titrée en 15 langues, dont le français, cette vidéo explique en 3 minutes et 11 secondes les enjeux du partage de la connaissance à l’échelle de la planète.

Pour se faire entendre d’un maximum de personnes, la vidéo peut être visionnée dans 4 formats différents (Flash, Cortado Java, QuickTime, VLC) et téléchargée dans 3 formats répartis sur différentes tailles de vidéo, du plus petit (320×180) à la HD (1280×720). Enfin, Wikimédia dispose de sa propre chaîne de diffusion sur blip.tv.

Pourquoi Wikimédia offre-t-il autant de choix pour sa vidéo ? L’idée est la même que son projet : partager au plus grand nombre. En ne proposant qu’un seul format, la fondation perdrait une audience considérable et par conséquent limiterait le potentiel de dons.

Avec un taux de pénétrations de plus de 98%, Flash est bien évidemment le choix premier à faire pour diffuser une vidéo sur Internet. Mais, avec près de 800 millions d’internautes dans le monde, ce serait plus de 15 millions d’entre eux qui ne pourraient voir cette vidéo. Il en est de même pour la taille des vidéos qui doit correspondre moins à la taille des écrans d’ordinateur, qu’à la connexion Internet disponible (bas, haut ou très haut débit).