Epic Mix : Une épique expérience touristique

Alors que la saison de ski tire à sa fin au Québec, je découvre Epic Mix, une expérience sociale interactive autour de cinq grandes stations de ski américaines.

Je vois dans Epic Mix un véritable outil innovant pour faire la promotion de destinations touristiques. La compagnie Vail Resorts est à l’origine de ce réseau social qui se décline sous la forme d’un site Web, d’une application mobile — iPhone et Android, et de forfaits de ski incorporant la technologie NFC.

Toutes ces technologies communiquent entre elles pour offrir gratuitement aux touristes des services interactifs à la fois utiles et ludiques : historique et statistiques de décente, classement des skieurs, infos météo, géolocalisation de ses contacts, etc.

Au même titre que les bars, restaurants et centre de spa qui agrémente les stations de ski, Epic Mix enrichit l’expérience de vacances en mêlant intelligemment technologie et médias sociaux.

J’ai hâte de voir l’ami Pierre Bellerose me présenter la même chose pour découvrir les richesses touristiques de Montréal.



12 articles les plus marquants de l’année 2010

En faisant sa rétrospective 2010, Nadia m’a donné envie de faire un bilan bloguesque. Que ce soit à propos des médias sociaux, du mobile ou de la vidéo en ligne, j’ai sélectionné mois par mois les grands moments de l’année passée que j’ai le plaisir de vous livrer aujourd’hui.

Janvier : Top 10 Tendances de la Vidéo Internet en 2010
J’hésite habituellement à me lancer dans de grandes prédictions technologiques. Au vu de ce qui s’est passé, je me donne un 7/10, avec un point spécial pour Skype qui malgré ses récents déboires devient de plus en plus incontournable.

Février : Comment regarder sur Internet les Jeux Olympiques d’hiver 2010 de Vancouver
L’événement de l’année au Canada et sur le Web, ce sont les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver. Si j’ai pu déplorer la couverture sportive à la télévision, sur son ordinateur ou son mobile Internet n’a jamais aussi bien permis de suivre les moments forts de la compétition.

Mars : 10 ans : Fêtons les noces d’étain du Yulblog
Pour le blogueur que je suis, les 10 ans du Yulblog était l’événement de l’année. Si les heures de gloire du blogue sont passées – souvenez vous 2007 – je reste très attaché à cette communauté. Pour rappel, le Yulblog se tient à la Quincaillerie, le dernier mercredi de chaque mois.

Avril : Es-tu assez intelligent pour utiliser Twitter?
Avec près de 200 millions d’utilisateurs, Twitter s’ouvre à un public de plus en plus large. Est-ce à dire qu’il est aisé d’envoyer des messages de 140 caractères ? Comme il est préférable de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche, on devrait tourner ses pouces 7 fois avant de Tweeter.

Mai : Les dangers de passer à côté des médias sociaux à l’école
Une conférence présentée devant le rassemblement des commissions scolaires du Québec m’a permis de faire le point sur les dangers, mais aussi les opportunités des médias sociaux à l’école. Le travail de formation et d’accompagnement pour bien comprendre l’impact des technologies est à faire autant avec les élèves que les professeurs.

Juin : Comment vivre à fond la Coupe du Monde en direct sur Internet
Événement planétaire, la coupe du monde de foot/soccer 2010 fut la plus connectée de son histoire. Une mention spéciale à Twitter qui a créé un espace spécial où l’on pouvait soutenir son équipe nationale à coup de Tweet et de Vuvuzela.

Juillet : Video Sitemap 101 : Comment rendre vos vidéos visibles sur les moteurs de recherche
Comme vous le savez, le sujet me tient à coeur. Pour cette raison, je ne perds pas une occasion de souligner les bonnes pratiques de diffusion de la vidéo sur Internet. Si le sitemap est bien connu pour les sites Web, il l’est moins pour la vidéo. C’est un 5 minutes de lecture qui vous ne fera gagner beaucoup plus.

Août : Facebook Places : Foursquare killer de 500 millions de membres
Facebook Places promettait d’être le fossoyeur de Frousqaure. Quatre mois après sa sortie, il n’en est rien. En faisant une rapide étude de l’utilisation de mes amis, il y a 10 fois plus de personnes qui partagent leur localisation sur Foursquare que sur Facebook Places.

Septembre : Netflix : Le blockbuster de la location de vidéo déboule en ligne au Canada
Contre toute attente, la révolution de la vidéo en ligne au Canada est passée par l’américain Netflix. Avec son forfait illimité à 7,99 $, Netflix a redéfini la location de vidéo. Cette offre a eu tellement de succès, qu’en soirée Netflix représenterait 95 % de l’usage de la bande passante au Canada.

Octobre : Vivre à Facebook Credits ou la fin de Visa et Mastercard
Facebook me fait de plus en plus penser à Google. Il ne reste plus un marché où ils ne risquent de venir jouer les troubles fête. Facebook essaye également de se trouver un modèle d’affaires au niveau de la vente en ligne en s’octroyant un pourcentage sur les transactions qui passe par sa plateforme.

Novembre : 3 points essentiels sur la stratégie Mobile First de Google
Atteinte de la masse critique, paiement mobile et géolocalisation sont les points clés développés par Eric Schmidt lors du Web 2.0 Summit. Pour moi, c’est la protection de la vie privée qui devient le premier défi de Google et de ses principaux concurrents. Sauront-ils le relevé en 2011 ?

Décembre : Résumé en vidéo sur les startups et investisseurs qui brillent à LeWeb’10
Je me suis gâté pour cette fin d’année avec une semaine à Paris pour la conférence LeWeb qui m’a permis de rencontrer des gens passionnants des quatre coins du monde. Cerise sur le gâteau, Benoit Descary était mon partenaire de jeu pour interviewer quelques startups prometteuses.

Rendez-vous en 2011 pour de nouvelles aventures passionnantes !

3 points essentiels sur la stratégie Mobile First de Google

Autant que les vidéos de TED, les conférences du dernier Web 2.0 Summit sont absolument à voir. Eric Schmidt — CEO de Google — a fait une intervention remarquée sur la stratégie “Mobile First” du gérant de Mountain View. À travers cette riche rencontre de 45 minutes, j’ai relevé trois points marquants de cette discussion.

1. Google Android vs Apple iPhone

Eric Schmidt reconnaît que Google se bat encore pour atteindre la masse critique d’utilisateurs sur Android pour attirer assez de développeurs.
C’est un peu un cercle vicieux, car au-delà du nombre de mobiles qui embarquent Android, c’est la panoplie de logiciels accessibles sur cette plateforme qui définit l’intérêt des consommateurs.
Apple reste encore l’ennemi à abattre avec son écosystème iOS/iTunes qui est présent sur de plus en plus de supports (mobile, tablet, desktop et bientôt TV) et dispose surtout d’un modèle d’affaires clair et bien établi pour les développeurs d’applications.

2. Service de paiement mobile

L’exclusivité au début de cette vidéo est le dévoilement du Nexus S, successeur du Nexus One — LE Google Phone —. La particularité de ce cellulaire est qu’il intègre une puce RFID (sans fil) pour réaliser des paiements directement dans une boutique.
L’objectif est de remplacer le bout de plastique que nous utilisons quotidiennement pour faire nos achats. La technologie se veut évidemment aussi sécurisée qu’une carte VISA ou Mastercard. En arrière-scène, le mobile sert à faire la promotion du service Google Places pour faire la promotion de son magasin dans les pages locales de Google.

3. Big Brother knows what you want!

Pour Eric Schmidt, nous n’aurons plus besoin d’effectuer de recherche dans le futur. Le mobile va deviner automatiquement ce dont nous avons besoin en étudiant notre historique de consommation et notre géolocalisation.
D’un côté, le mobile devient un agent intelligent pour nous aider, de l’autre c’est un mouchard qui analyse et livre toutes nos actions aux marchands. Dans ces conditions, vous comprendrez pourquoi Google latitude — service de géolocalisation de Google — remporte si peu de succès.

Enfin, Eric Schmidt admet que la technologie va rendre encore plus difficile la protection de la vie privée, particulièrement avec le mobile.



L’un des grands défis de Google est de récupérer notre activité sociale, là où Facebook excelle. Personnellement, je ne pense pas que ce devrait être la priorité de Google. Pour les géants du Web, l’élément clé qui va déterminer leur survivance dans 5 ou 10 ans est la manière dont ils vont répondre aux inquiétudes des consommateurs par rapport à la protection de leur vie privée.

C’est exactement l’angle d’attaque du projet Diaspora. Même si ce dernier n’est peut-être qu’un espoir sans avenir, il répond à une préoccupation qui est bien réelle.

Pour vous persuader de l’importance du sujet, je vous conseille la lecture de l’article de Jean-Marc Manach, qui propose d’en finir avec la vie privée sur Facebook.

Mon entrevue avec Stephen Harper, Premier Ministre du Canada

Après ma visite à Ottawa pour l’annonce du budget fédéral 2010, Stephen Harper, le premier ministre du Canada, m’a invité pour une entrevue avec lui. Je vous propose de visionner la vidéo qui résume notre discussion, qui portait essentiellement sur l’avenir de l’économie numérique et de ses entrepreneurs au Canada.

Pour comprendre le contexte de cette vidéo, il faut se référer à l’annonce d’hier sur le blogue de Youtube concernant une opération de communication politique de Stephen Harper. Le premier ministre du Canada nous propose d’écouter et de répondre nos questions/préoccupations.

Dans un magnifique élan de transparence, et dans l’esprit de Citizentube, le gouvernement utilise Youtube pour sa communication, la plateforme de partage vidéo en ligne la plus populaire au monde. Vous Canadadiens avez la possibilité de voter pour les questions les plus pertinentes. Le 16 mars 2010, Stephen Harper devrait logiquement répondre à celles qui arrivent en tête.

Je vous invite à participer à Talk Canada. Rassurez-vous, il n’est pas obligatoire de publier une vidéo. Votre question peut être posée en 250 caractères. Si comme moi vous rédigez votre prose en français, elle sera rapidement traduite dans la langue de Shakespear/Stephen Harper par les modérateurs de l’opération. Par contre, je remarque que l’inverse n’est pas vrai (English to French).

J’ai hâte de voir le résultat le 16 mars, pour déterminer si c’est plus qu’une opération de communication/séduction. Les journalistes canadiens devraient essayer de s’y connecter. Peut-être auront-ils plus de chance d’avoir des réponses à leur question.

Si vous êtes de mon avis, n’hésitez pas à voter pour ma question 😉

Les bonnes pratiques du Marketing Internet Mobile

Les bonnes pratiques du Marketing Internet Mobile

Avec l’Internet mobile, le cellulaire s’impose comme nouveau média de communication et de marketing pour les compagnies. De retour sur les ondes de Canal Argent, François Gagnon m’a invité pour une discussion sur les bonnes pratiques du marketing mobile et sa place grandissante dans les stratégies de communication Web. Je vous propose de retrouver l’intégralité de l’émission, qui fait écho à mon article de mercredi sur le classement mobile des agences de publicité au Canada.

Je m’excuse pour la qualité sonore de cette vidéo, qui est indépendante de ma volonté. Ce jour-là, Canal Argent a eu des problèmes d’encodage avec sa plateforme vidéo Internet (Brightcove). Je remercie quand même l’équipe de l’émission, et particulièrement Mathieu Lavallée, de m’autoriser à diffuser librement chaque émission à laquelle je participe.

Au secours, mon agence de pub a perdu le sans fil

Au secours, mon agence de pub a perdu le sans fil

Quand on fait du marketing Internet, c’est bon d’aller voir au-delà de l’écran de son ordinateur. Après vérification, il semble que la majorité des agences de publicité au Canada soient passées à côté du mobile. Preuve à l’appui, voici le visage de ces agences qui ont perdu le sans fil de la communication.

Ça sert à quoi un mobile?

Si le Web est le parent pauvre des agences de publicité, le mobile est carrément au niveau de la misère. Demandez à réaliser une campagne média pour votre compagnie, et vous aurez une belle pub à la TV, radio, presse et sur les panneaux qui polluent le bord de nos routes.

Certains chiffrent font mal: 1,4 milliard de téléviseurs à travers la planète pour 4 milliards de téléphones cellulaires. Est-ce à dire que le mobile reçoit 3 fois plus d’investissement publicitaire que la télévision?

La consultation Internet sur mobile est grandissante grâce à des téléphones qui deviennent intelligents. L’Internet mobile représente 2,7 heures par jour aux États-Unis. En 2009, 25% des cellulaires étaient des smartphones, en 2010 ils représenteront une vente sur deux. iPhone ou Android, tout le monde s’y met, même Motorola et sa vingtaine de nouveaux téléphones cellulaires intelligents.

Comme il était inconcevable de ne pas avoir de présence Web dans les années 2000, être absent du mobile en 2010 devient quasiment suicidaire. Sans même parler d’application iPhone, les compagnies, et leurs agences, doivent prendre conscience qu’ils font de l’Internet, et par conséquent s’adapter à l’ensemble des écrans : ordinateur, mobile et bientôt TV.

Le talon d’Achille des branchés de la pub

Pour l’exercice, j’ai navigué avec mon iPhone sur 31 sites Web d’agences de publicité au Canada, certaines sont affiliées. Sur la page d’accueil, j’ai simplement fait une capture d’écran pour rendre compte de l’accessibilité mobile de ces compagnies. J’ai ensuite envoyé ces images sur mon compte Flickr dans mon dossier «Mobile Agence Pub Canada».

Quand j’ai diffusé il y a 2 semaines la première capture d’écran pour témoigner de ma découverte, l’ami Jean Julien s’est ému que j’en parle tout haut, comme si s’était un sujet tabou. En l’occurrence, SidLee n’était pas spécialement visé, puisque nombre de ses concurrents en sont au même point.

Je ne trouve pas si choquant qu’une agence de pub ne comprenne rien au mobile. On ne peut pas être bon partout. C’est pour cette raison que j’aime à travailler avec les meilleurs pour mes projets. Par exemple, il m’a paru évident de faire réaliser mon blogue par Laurent Lasalle et de référencer Sylvain Grand’Maison pour la production de podcast audio pour Deloitte.

Les bons points et les bonnets d’âne

Agence Touché!PHD en Web Mobile: Excellent!
Les BONS points reviennent à Touché ! PHD et Nurun qui offrent une version complète de leur site pour mobile. Pour la première agence, j’ai reconnu le plugin WPTouch pour WordPress qui facilite grandement la tâche. Nurun y est allé sur un développement plus personnel.

La deuxième catégorie est composée des agences qui offrent une alternative HTML à leur animation d’accueil en Flash, ou tout simplement un site entièrement en HTML. La plus réussie est sans conteste celle d’Ogilvy. Sur iPhone, on retrouve les mêmes effets que sur la version Flash. Je me demande même ce qu’apporte de plus le Flash dans ce cas précis. Cloudraker et Provokat se distinguent également par un site assez agréable à consulter sur son smartphone.

Les BONS derniers du classement sont toutes ces agences de pub qui ADORENT le Flash. À tel point qu’elles sont prêtent à s’aliéner une partie conséquente des internautes. Je préfère ne pas donner de noms pour vous laisser le plaisir de les découvrir par vous-même.