Automatic lance le blogue en temps réel WordPress P2 pour contrer Twitter

Entre Facebook et Twitter, il faut reconnaître que nous avons de moins en moins de temps pour mettre à jour notre blogue. Je n’ai qu’à poser la question au Yulbog ce soir pour avoir la confirmation. Après tout, il n’y a que 24h00 dans une journée. Automatic, la compagnie à l’origine de WordPress, vient de trouver la solution avec le thème P2 pour bloguer en temps réel. Le résultat est incroyable de simplicité et offre de nouvelles possibilités de communication pour le blogue.

Automatic a créé le CMS le plus efficace au monde pour bloguer en toute simplicité. Avec une pléiade de plugins et thèmes gratuits, WordPress s’est ainsi imposé comme l’outil de blogue de référence.

Le 1% d’internaute qui possède un blogue est le même qui partage activement du contenu sur Facebook et discute sur Twitter. Écrire un article de blogue nécessite un minimum de temps pour trouver un titre, rédiger un texte assez construit et mettre des illustrations. Faute de temps, certains blogueurs se sont désintéressés de leur carnet en ligne. Ce sont autant de «clients» que la société Automatic voit partir.

Un an auparavant, Automatic avait sorti le thème Prologue qui reproduit exactement le style de Twitter. On retrouve une liste de phrases les unes à la suite des autres, comme autant de bouteilles jetées à la mer. Mais, il était difficile de suivre le fil de la conversation, car les commentaires n’étaient pas visibles en première page.

Avec le thème P2, WordPress possède maintenant le meilleur du blogue et du microblogging. Il s’agit en quelque sorte de blogue en temps réel (real time blogging). Tout se fait à partir de la page d’accueil : rentrer un texte, une vidéo, une image ou même répondre à un commentaire.

Automatic a commencé à utiliser le thème P2 en interne, pour partager des informations et discussions. Je trouve que l’instantanéité permise par P2 serait bien adaptée pour une couverture en direct d’un événement. Il y a au moins deux services qui offrent déjà du live blogging : Cover it Live et Scribble Live. Ça m’est arrivé de voir un blogue l’utiliser pour couvrir les présentations d’Apple. Avec le thème P2 qui est gratuit, ils viennent de trouver une sacrée concurrence.

Comme je participe régulièrement à des événements, j’ai décidé d’installer P2 sur mon blogue dans la section live (zelaurent.com/live) pour faire un compte rendu en direct de mes prochaines expéditions. À court terme, il y a le Startup Camp Montréal 4 de demain, et la conférence Streaming Media de New York  à laquelle je vais participer avec Manuel Angelini le 12 et 13 mai.

En passant, je ne pourrais pas y être, mais je conseille au montréalais d’aller à la conférence Webcom Montréal du 13 mai. Je ne sais pas s’il reste encore des billets, mais vous pourrez toujours suivre la diffusion vidéo  en direct que fera Christian Aubry. C’est peut-être un peu court pour l’organiser, mais mon ami Claude Malaison pourrait installer le thème P2 sur le site du Webcom pour un live report. Qu’en pensez-vous?

12seconds.tv : Bienvenue dans l’ère de la nano discussion vidéo

12seconds.tv est un nouveau service de vidéo sur le Web, dont le principe est d’offrir uniquement 12 secondes pour passer son message. Dans la veine de Twitter et Seesmic, 12seconds.tv surfe sur la vague du microblogging.

Toujours plus vite, toujours plus court

Home | 12seconds.tv (alpha)Ce n’est pas le slogan des Jeux Olympiques de Beijing, mais ça pourrait être celui des nouvelles applications Web 2.0. À la plaisanterie, je disais il y a quelque temps à un ami que la prochaine étape du microblogging sera le 1 et le 0. Nous enverrons des impulsions pour indiquer notre état.

Entre “status” Facebook et états d’âme Twitter, nous sommes entraînés à communiquer en 140 petits caractères. Avec 12seconds.tv, le tour de force est encore plus important. Comment utiliser les émoticônes (smileys) et raccourcis dans une vidéo ? Peut-être à coup d’onomatopées et de langage des signes.

Plus sérieusement, 12seconds n’est pas nouveau dans le domaine. Depuis plusieurs mois, Seesmic et Flickr Video nous imposent chacun à leur manière un exercice de style vidéo du même genre. Si Flickr Video est proche de la carte postale vidéo, Seesmic se positionne clairement comme un Twitter vidéo.

La vidéo était une suite logique

Équipé d’un iPhone depuis une semaine, je goûte à la joie d’être éternellement connecté. Des applications mobiles comme Twittelator permettent d’enrichir son état d’une photo prise sur le vif et de la géolocalisation, si l’appareil intègre un GPS. Maintenant, vous savez ce que je pense, voyez ce que je vois et savez précisément où je me trouve.

La prochaine brique à cet édifice devait forcément être la vidéo. La technologie est déjà présente avec les nouveaux ordinateurs portables équipés de Webcam, les cellulaires intelligents, les réseaux WiFi et 3G qui quadrillent la ville. Entre la vidéoconférence et le live video mobile, comme Qik ou Flixwagon, 12seconds arrive à pont nommé pour répondre à un nouveau besoin de communication instantané.

12 secondes pour faire  quoi ?

C’est la question que je me suis posée, que Philippe et bien d’autres se sont également posée.  Si des personnes comme moi passent autant de temps à tester des sites comme 12seconds.tv, c’est pour trouver les applications qui vous permettront demain d’être plus performants dans votre communication. Je ne me prends pas pour Jésus, mais c’est vrai que nous avons un rôle d’évangélisateur. Pour bien conseiller, il faut comprendre les technologies, l’environnement, les évolutions. Et pour cela, il faut chercher, découvrir, tester.

De même que les grands médias (ex. : CNN et Canoë) utilisent désormais Twitter pour promouvoir leur fils d’information, il est facile d’imaginer une courte séquence en vidéo pour illustrer un texte. Ces vidéos pourraient être produites très rapidement, sans montage, presque à la volée. L’objectif étant d’informer toujours plus rapidement.

Pub Ovomaltine

PS: Si vous souhaitez une invitation pour 12seconds. laisser un message dans l’espace commentaire 😉

Seesmic vidéo d’une auto-lemeurisation à Montréal

SeesmicAvec Twitter il était possible d’exprimer en quelques mots (140) un sentiment et partager une réflexion simplement avec le monde. Seesmic reprend le même concept de microbloging en y ajoutant le pouvoir de l’image. Loic définit son système en le comparant à la petite lucarne : “la television diffuse des messages, Seesmic genere des conversations”.

Moins de 2 mois après son arrivée sur la toile, le Seesmic de Loic Le Meur secoue déjà une bonne partie de la blogosphère. D’un côté, les geek/web2/early adopters s’interrogent. De l’autre, « Bloic » distribue minutieusement des invitations très privées pour participer à la version pré-alpha de son service en ligne. Plus de 6000 personnes attendraient d’avoir la précieuse entrée.

Parmi les privilégiés à avoir accès à Seesmic, on retrouve Patrick Amiel qui en profite pour faire buzzer Wengo avec un concours pour gagner une place pour le Web3 (justement organisé par Mr Le Meur). Grâce à Claude Malaison, quelques Québécois font également partie des heureux élus. Sylvain, Martin et Martin ont déjà posté leurs premières contributions personnelles, avec notamment une conversation sur l’absence d’un moteur de recherche dans Seesmic. Ce ne sont pas les seuls au Québec à jouer avec Seesmic. Pierre Journel, auteur du Podcast de la Cabane au Canada, est fier d’être un des rares alpha-testeurs sur terre.

En entrevue à la télévision (il faut bien encore passer par là), Loic annonce que les fondateurs de Skype vont investir 6M$ dans Seesmic. Pour Niklas Zennström et Janus Friis, ce n’est pas la première incursion dans la vidéo en ligne, puisqu’ils possèdent déjà le prometteur Joost. Toujours dans les annonces importantes, à l’occasion des élections américaines 2008, Seesmic va créer une chaine Washington avec des blogueurs politiques du monde entier.

Des conversations, Loic en a développé l’année dernière, lors de sa venue pour le premier Webcom Montréal. La rencontre avec les blogueurs de la belle province l’a vraisemblablement inspiré. À tel point, qu’avant de prendre son avion de retour à l’aéroport Trudeau (YUL), l’entrepreneur du Web s’est pris à réaliser un vidéo podcast mémorable (pour ceux comme moi qui l’ont vu). Hélas, il ne reste que la version audio sur le site loiclemeur.com.

chez moi, Moscou, Montréal, Cabane au Canada
#291 chez moi, Moscou, Montréal, Cabane au Canada

Deux ans à la même époque, la lemeurisation frappé la blogosphère : “une sorte d’AOC du blog, si votre blog est lemeurisé il devient un BOC, un Blog d’Originalité Contrôlé. L’action de lemeurisation est assez simple, elle consiste à être cité sur le blog de Loïc Le Meur”. Au Québec, la même chose existe avec l’arpinglage, qui fait référence au blogueur Dominic Arpin (NB: DOA est RIP).

Inspiré par la vidéo de Loic tourné à l’aéroport de Montréal et pour lui rendre hommage, je me suis auto-lemeurisé dans Seesmic. L’auto-lemeurisation consiste à se prendre pour Loic Le Meur himself. Cette pratique demande un ego développé et un sens de l’auto-dérision assez poussé.

Hello World, ceci est un alpha-test de Seesmic !