Faire son “Coming Out” à Startupifier

Jusqu’ici plutôt discret sur le sujet, je profite du Startupifier pour sortir du placard mon projet de Social TV. À l’initiative d’étudiants de plusieurs universités montréalaises, Startpufier organise un événement de 48h pour créer et construire un projet. Au-delà du défi technologique, l’ambition est d’activer la communauté locale et de développer la culture d’entreprenariat.

Ça mange quoi en hiver la Social TV ?

Il s’agit de l’activité sociale – réseaux sociaux, SMS, courriel, forum… – qui se développe en parallèle des programmes télévisés. C’est par exemple Guy A. Lepage et Dany Turcotte qui discute avec leur public sur Twitter le dimanche soir où est diffusée leur émission.

Coorganisateur du 1er MediaCamp Montreal, j’ai profité de l’occasion pour justement présenter un sujet sur la Social TV aux côtés de François et Martin Lessard.



Pourquoi participer à Startuifier ?

Ce bootcamp montréalais est pour moi une sorte de “crash test” où confronter mes idées à celles d’autres entrepreneurs en technologie. C’est aussi l’opportunité de rencontrer des personnes d’expérience qui ont plusieurs startups à leur palmarès.

J’aimerais vous donner tous les détails sur mon projet de Social TV, mais je suis timide… disons que je suis superstitieux. Je peux vous avouer que mon ambition est d’aider les télévisions et producteurs de contenu TV à mieux connaître et analyser leur audience en ligne pour ensuite développer l’engagement avec eux. Promis, je vous tiens au courant.

PodCamp Montréal: Partager sur les tendances qui s’imposeront demain dans votre compagnie

PodCamp Montreal 2008 by Eva Blue

Aimer les anticonférence ne veut pas forcément dire que l’on a une dent contre les conférences. Bien au contraire. Les amateurs de BarCamp et autre PodCamp apprécient de se rencontrer. Par contre, ces camps de savoir sont plus ouverts et participatifs que les conférences traditionnelles. Lors d’un PodCamp, chacun est libre de faire une présentation, ce qui implique que la qualité de l’événement est assurée collectivement.

Partant de ce constat, je suis allé porter la bonne parole au Canal Argent pour persuader François Gagnon que Montréal est une ville dynamique et à la pointe des tendances grâce à ces rencontres organisées uniquement par des bénévoles. À ce sujet, la rentrée est bien occupée avec un WordCamp qui s’est tenu la fin de semaine dernière, un MediaCamp le 10 septembre et PodCamp Montréal les deux jours suivants.

Une boule de cristal collective

Comme je me plais à le dire régulièrement, si vous voulez savoir ce qui se passe actuellement dans votre profession, vous pouvez aller dans les nombreuses conférences spécialisées qui se tiennent à Montréal. Alors que si vous souhaitez savoir ce qui va se faire dans les mois et années à venir, vous devez participer à une anticonférence.

Référence dans le domaine des médias sociaux et de la baladodiffusion, PodCamp Montréal est l’une des plus belles réalisations dans le domaine. Il faut dire que je manque totalement d’objectivité, puisque je coorganise l’événement depuis trois ans aux côtés de Sylvain Grand’Maison, Laurent LaSalle et Michelle Sullivan. Je dois aussi noter l’aide précieuse de Caroline Fontaine pour l’accueil et la gestion des bénévoles, ainsi que plusieurs personnes de la communauté Web qui nous donne un coup de main.

Pour savoir si une anticonférence est faite pour vous, je vous conseille d’appliquer la loi des 2 pieds / Law of Two Feet : Si à un moment vous sentez que vous n’apprenez rien et que vous ne contribuez pas, utilisez vos deux pieds et allez voir ailleurs !

J’en profite pour faire la promotion des sujets que je présente:
MediaCamp Montréal – Vend. 10 sept. à 10h30 : Social TV : Comment réussir à tirer profit de l’activité sociale au croisement de la télévision et de l’Internet ?
PodCamp Montréal – Dim. 12 sept. à 10h30 : Communautaire sans fil : Faut-il s’entêter à tout faire chez soi quand ses voisins sont mieux équipés ?