Si La Presse n’existait pas… il faudrait la chanter ?

Si La Presse n’existait pas… il faudrait la chanter ?

Le Syndicat des travailleurs de l’information de La Presse (STIP) vient de me faire parvenir une vidéo où les journalistes de La Presse chantent sur un air mélancolique de Joe Dassin pour présenter un monde privé de leur journal. Il faut rappeler que Guy Crevier, président et éditeur de La Presse, qui appartient au Groupe Gesca, a menacé de fermer l’impression papier et numérique (Cyberpresse) du journal le 1er décembre 2009.

En attendant, les négociations ne semblent toujours pas avancer entre la direction et les syndicats. Verra-t-on réellement la fermeture d’un journal montréalais créé il y a 125 ans? Il va falloir attendre la fin de la chanson pour en savoir plus.

?

Les câblodinosaures de la TV achèvent RDI

Depuis deux semaines, RDI n’est plus en direct sur le Web pour “faciliter ses discussions avec les câblodistributeurs”. Comme le souligne l’ami Yan Thériault, il s’agit d’un réel manque de vision. C’est surtout une belle façon de se tirer une balle dans le pied à l’heure où Apple veut nous apporter la télévision directement par iTunes.

La chronique du mort annoncée

Comme certains amis le savent, j’étais très occupé cette semaine avec l’arrivée d’une nouvelle personne dans la famille. J’ai passé trois jours à l’hôpital. On ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup de distraction. Heureusement, j’avais mon ordinateur portable et mon iPhone. Les deux combinés, j’ai pu mettre la TV dans notre chambre exiguë de Ste-Justine.

Je me suis précipité sur le site de Radio Canada pour voir les nouvelles que diffuse RDI. Oh stupéfaction, un so(m)bre message m’indique que RDI n’est plus diffusé en direct sur le Web. Je dois me rabattre sur les émissions enregistrées.

Le lendemain, j’apprends par l’entremise de Cyberpresse que «La Société Radio-Canada (SRC) a pris cette décision afin de faciliter ses discussions avec les câblodistributeurs». En parallèle, Yan Thériault publie une vidéo qui résume à la perfection mon sentiment.

Le Jurassic Park de la télé

Dans le paysage audiovisuel québécois, RDI est la chaîne que je consulte le plus. Tout d’abord, il y a d’excellents journalistes que j’apprécie, comme Louis Lemieux qui fait mes fins de semaine, et Philippe Marcoux ma semaine. Ensuite, c’est une chaîne d’un groupe de télévision public qui me rend fier de payer des impôts.

Pourquoi donc revenir en arrière, dans un monde où seul les câblodistributeurs aurait droit de vie ou de mort sur la diffusion d’une chaîne? J’ai déjà dit tout le bien que je pense des façons de faire des fournisseurs de services de télévision par câble et par satellite canadiens.

Une nouvelle fois, ils vont à l’encontre de leurs intérêts en voulant revenir 10 ans en arrière. Hulu, Netflix, et maintenant Apple redéfinit la télévision et la manière de la consommer. Internet, les ordinateurs et les iPhone de ce monde ne vont pas disparaître. Il va bien falloir que les câblodistributeurs se fassent une raison et s’adapte. Le temps des dinosaures et révolu!

CNN.com: +Clair +Vidéo +Collaboratif +Payant

CNN inaugure aujourd’hui son nouveau site et présente un style plus clair où la vidéo est mis en avant et où iReport, site de journalisme citoyen/collaboratif, est totalement intégré aux nouvelles.Derrière ce ravalement de façade, la guerre de l’information fait rage, mais c’est celle du modèle payant qui devient déterminent.

CNN n’a plus de complexe avec le contenu généré par les utilisateurs (UGC), appelé également journalisme citoyen ou collaboratif. iReport maintenant au même niveau que les nouvelles de journalistes professionnels.

C’est bien évidemment la place centrale de la vidéo qui m’a interpellé sur cette page tout en transparence du nouveau site Web de CNN. Ce qui paraît évident pour un média de l’image ne l’a pas toujours été, avec du contenu qui était majoritairement en texte. Comme vous le savez, la vidéo est devenue le contenu le plus recherché par les internautes, qui préfèrent la synthèse de 2 minutes en image qu’un texte de deux pages, parfois lourd à digérer.

Money, money, money

Cet été, Rupert Murdoch lancé un pavé dans la mare des médias en clamant haut et fort le retour au modèle payant pour l’ensemble de ses publications, qu’elles soient hors ligne ou en ligne.

Chris Anderson a beau dire que nous vivons sous le règne du tout gratuit, je pense que le Web frappe actuellement les limites du contenu gratuit basé sur modèle de rétribution par publicité interposée.

La chaîne de télévision CNN se met elle-même au payant avec la mise en vente de son application iPhone. Pour 1,99 $, vous consulterez les articles et vidéo de CNN, mais vous pouvez surtout devenir un journaliste pour iReport en envoyant directement vos photos et vidéos.

CNN vient ainsi d’inventer le modèle payant/payant ou vous devez sortir de votre poche pour travailler. Je dis BRAVO !

Esquisses de modèles payants de l’information en ligne

Le Québec n’est pas en reste avec le tout jeune site d’information «sur l’innovation web pour les affaires» rezopointzero, qui offre des abonnements à partir de 150 $ par an pour consulter les articles de quelques fines plumess – en grande majorité mes amis – du Web québécois.

Même Google croit au modèle payant pour la presse en offrant Google Check-Out, son système de micropaiement, à l’Association des Journaux Américains.

Ceux qu’ils restent à convaincre sont les consommateurs, habitués de longue date à ingurgiter de l’information sans sortir un sou de leur poche. Une récente étude de Lightspeed Research montre que 20% des Français seraient prêts à passer à la caisse pour de l’information en ligne. Il resterait donc un peu d’espoir!

Stephen Harper fait chanter le Centre national des arts

Beatles

Que serait l’actualité sans Youtube? C’est la question que je me suis posé en voyant sur RDI Matin cette vidéo de Stephen Harper chantant “With a little help from my friends” des Beatles.

Cette semaine, vous êtes nombreux à voir suivis la bataille entre Mongrain et Cossette pour savoir qui avait le droit de faire des grands gestes à la télévision. Cette histoire aurait-elle eu le même impact sans Youtube?

En fait, l’histoire n’aurait même jamais eu lieu, puisque la campagne pour la Direction Générale des Élections du Québec se fait uniquement sur la plateforme de partage vidéo du géant Google. Entre nous, Mongrain a offert la meilleure des publicités à cette campagne. Je suis à me demander si ça ne faisait pas partie du plan média.

Si les recherchistes de RDI n’avaient pas trouvé sur le Net cette vidéo de Stephen Harper, ils auraient peut-être parlé de la nouvelle. Ou peut-être pas, car le temps que la cassette soit transférée d’Ottawa à Montréal, la nouvelle n’aurait pas été aussi chaude et donc moins attrayante.

Le monde de l’information continuerait à rouler sans Youtube. Il serait même à ronronner. Cependant, en tant que téléspectateur, je me réjouis de la diversité et de l’animation qu’amène ce nouveau média sans frontière. Remarquez qu’à choisir, j’aurais préféré autre chose pour mon réveil que les gazouillis d’une Premier Ministre.

Peut-on vraiment remplacer un journaliste par un iPhone?

CNN iPhone App iReport

CNN remet le journalisme citoyen au-devant de la scène avec une nouvelle application iPhone pour envoyer photos et vidéos directement sur iReport, la plateforme d’information citoyenne du géant américain.

CNN n’a rien inventé

En janvier de cette année, j’écrivais déjà un article CitizenSide, le site français de journalisme citoyen qui offrait déjà une application iPhone pour publier directement ses nouvelles en échange d’une possible rémunération.

En mai 2009, c’est au tour de Branchez-Vous d’offrir un logiciel sur l’appareil d’Apple pour consulter les informations du portail québécois, et surtout pour publier directement les photos prisent par les lecteurs/acteurs de nouvelles.

Le fruit est-il dans la pomme du journalisme?

Quand on voit que CNN à son iReport et Le Monde à Le Post, les journalistes auraient peut-être raison de s’inquiéter. À l’ère du Web et de l’information en temps réelle, les médias ont-il d’autres choix que de s’ouvrir au journalisme citoyen, ou plutôt aux témoignages citoyens?

Pour relativiser l’impact de cette nouvelle vague d’information, je préfère retenir le terme de témoignage citoyen. Finalement, je ne vois rien de nouveau sur la planète média par rapport aux photographies de lever de soleil envoyé à Louis Lemieux en fin de semaine sur RDI Matin.

À quand une économie du contenu citoyen?

Si CNN et Le Monde surfent allégrement sur le contenu généré par les utilisateurs, l’initiative de CitizenSide pourra-t-elle faire école?

Pour ceux qui le font gratuitement, leur motivation tournent autour de la fierté de se retrouver sur un média célèbre. Pour d’autres, ça peut-être un réel envie de transmettre une information citoyenne. Les événements en Iran sont dans cet état d’esprit.

Comme certains blogueurs arrivent à gagner un revenu de leurs publications Web, nous pourrions imaginer que des journalistes en herbe monnaient leur information avec l’aide de leur iPhone.

Comme pour les blogues, j’entends déjà la même musique pour nous dire que le marché n’est pas assez important au Québec. Personnellement, je préfère rester dans mon rôle de blogeur, loin des plates bandes des journalistes.

Je me demande quand même si des médias au pays seraient prêts payer des citoyens pour leur publication. Peut-être que ça existe déjà. En connaissez-vous?

Youtube abandonne la vidéo UGC à Facebook

Youtube va-t-il abandonner le contenu généré par l’utilisateur (UGC) qui a fait sa réputation et qui l’a porté au rang de chef incontesté de la vidéo en ligne ? Youtube signe des partenariats tous azimuts avec les grands du cinéma et de la télévision. L’objectif est bien évidemment de consolider son modèle d’affaires, que certains trouvent inexistant. En se concentrant uniquement sur le contenu professionnel, Youtube risque de laisser sa place de leader à Facebook pour la diffusion de vidéos UGC.

Pour faire rentrer plus d’argent dans sa plateforme vidéo, Google signe des accords avec des compagnies de média comme Sony Pictures, CBS, MGM, Lions Gate Entertainment et Starz. Pour valoriser ce contenu, Youtube vient d’ouvrir deux sections spéciales pour les films et pour les séries TV. L’objectif est de rendre le contenu de Youtube plus attractif envers les annonceurs publicitaires. Un encart pub à côté de la vidéo du chat de mémé aura évidemment bien moins de valeur qu’à côté du dernier épisode de Heroes.

De l’autre côté, Facebook rend le contenu de ses membres de plus en plus visible aux moteurs de recherche. D’une plateforme fermée, avec accès par invitation, Facebook se transforme en espace public, où il est bon de vérifier que nos photos de vacances ne se retrouvent pas étalées sur la toile.

Facebook embed videoLa vidéo a pris une place importante sur Facebook, qui offre une qualité allant jusqu’au HD 720p (1280 x 720 px). Bien que cette fonction soit peu connu, il est possible depuis quelques mois d’exporter ses vidéos sur son blogue ou un site tiers. Ensuite, l’animation communautaire de Facebook n’a rien à envier à Youtube, même si elle n’est pas orientée entièrement vers la vidéo.

Par conséquent, si d’un côté Youtube se concentre sur du contenu professionnel, et de l’autre côté Facebook développe ses fonctions vidéo, je ne vois pas ce qui va empêcher ce dernier de devenir le passage obligé des vidéos UGC. Personnellement, je trouve logique de mettre mes vidéos personnelles au sein de mon principal profil communautaire.

Exemple de vidéo Facebook “embed” :