Si même le Pape est sur Youtube, que faire de la TV?

Quel est le point commun entre Barack Obama, Le Pape Benoit XVI et Stephen Harper? Ils ont tous les trois leur chaîne officielle sur Youtube! Partant de ce constat, J’ai débattu avec François Gagnon au Canal Argent sur le sérieux de la vidéo en ligne, dans le cadre d’une stratégie marketing Internet efficace. La discussion a débordé sur la place de la TV face au Net. La petite lucarne fait-elle encore le poids face à la toile géante?

Aujourd’hui, pour se faire connaître, un artiste à le choix de connaître l’assistante du producteur de “Tout le Monde en Parle”, ou bien de prendre les choses en main et développer sa notoriété en ligne. Au Québec, ce fut le cas de Casey McKinnon et Rudy Jahchan (Galacticast), Jon Lajoie (Everyday Normal Guy) ou encore Nadia G (Bitchin Kitchen), même si la reine de la cuisine vache est finalement passée sur le grill de Guy A. Lepage.

Dans un autre genre, Gary Vaynerchuk est aussi un artiste. Il a transformé la petite boutique de vente d’alcool de ses parents en une affaire qui brasse des millions de dollars. Son secret tient dans l’utilisation réussie de la vidéo en ligne qui mêle oenologie avec une bonne dose de divertissement pour mettre le vin à la portée de tous.

Je ne reparlerais pas en détail de Will It Blend qui a réduit en cendre le iPad d’Apple au lendemain de sa sortie officielle aux États-Unis. Ces capsules vidéo diffusées uniquement sur Internet lui ont permis de multiplier par 5 les ventes de son blender, qui vaut en moyenne 400 $. À ce rythme-là, on risque de voir passer encore pas mal de iPhone dans sa cuisine.

Objectivement, je me demande ce qu’il reste à la télévision. Internet est plus accessible avec des coûts ridicules par rapport à la TC. Depuis que Youtube diffuse en HD 1080i, les vidéos sont de meilleur qualité que sur la majorité de chaînes diffusées sur le câble ou le satellite. Dans une économie d’hypersegmentation, la TV est finalement trop grand public. Il ne reste plus que les producteurs de yaourts et les agences de publicité traditionnelles pour retrouver un intérêt à ce meuble qui affiche des images multicolores.

D’accord, je reconnais accentuer les traits. La télévision est encore séduisante. Je prends l’exemple de Jean-Michel Vanasse. Il s’est retrouvé dans les charrettes de TQS, a créé son émission techno sur le Web pour ensuite revenir sur les ondes de V. Il est clair que la TV est un média de masse puissant qui draine encore l’essentiel des budgets publicitaires. En attendant que la bascule se fasse sur le Net, il faut toujours garder un oeil dessus.

Revue Web Video: JO de Pékin, Rocketboom et Revision3 beta

Les Jeux Olympiques de Pékin sont sur toutes les bouches et présents sur tous les écrans. C’est donc une revue spéciale JO 2008 avec le lecteur live video de NBC, la WebTV de Jean-Michel Vanasse et les épreuves sur téléphones mobiles. Il est aussi question du millionnaire Rocketboom et de l’incubateur Revision3 beta.

News Web Video

RocketBoom signe un contrat à 7 chiffres avec Sony RocketBoom signe un contrat à 7 chiffres avec Sony : “Le fameux Podcast américain RocketBoom fondé par Andrew Baron en 2006 vient de signer un méga-contrat dans les 7 chiffres avec Sony Télévision + un partage des revenus selon Techcrunch US”.

Live video des JO de Pékin : NBC déçoit ses utilisateurs : La couverture en live vidéo des JO de Pékin 2008 est certainement la plus importante de tous les temps. NBC a déboursé 1 Mds pour s’assurer la diffusion exclusive sur le sol américain. D’après les premiers retours, il semblerait que l’expérience n’est pas aussi grandiose que l’on aurait pu croire. J’ai notamment eu un échange avec Rob Blatt sur l’impossibilité de suivre le live aux États-Unis si son fournisseur TV par câble n’a pas le bon accord avec NBC. De son côté, NewTeeVee souligne la piètre qualité du lecteur vidéo Silverlight de NBC qui donne une expérience décevante des Jeux Olympiquede Beijing.

News WebTV

Revision3 passe au mobile avec TransperaRevision3 beta : La mère poule de la WebTV : Plus besoin de présenter Revision3, la référence en matière de WebTV, qui diffuse notamment les célébrissimes Diggnation et Epic Fu. Revision3, qui représente 5,5 M de pages vues par mois, souhaite ouvrir son auditoire au-delà des 18-34 ans qui font aujourd’hui sons succès. Son arme est Revision3 beta, un véritable incubateur pour WebTV, qui sert à découvrir les futures vedettes du Web.

WebTV made in Québec : Jean-Michelle Vanasse.TV : Ce n’est pas une nouveauté, puisqu’il est en ligne depuis 2 mois, mais je voulais quand même souligner l’initiative québécoise de Jean-Michel Vanasse, l’ex-journaliste de TQS. JeanMichelVanasse.TV est une chronique hebdomadaire qui parle de technologies, de vidéos Youtube, de Web et de jeux vidéo. Cette semaine, Jean-Michel parle de… Jeux Olympiques de Pékin ! En plus de visionner les épisodes sur le site, vous pouvez les télécharger aux formats Divx et MP4 pour iPod. Jean-Michel utilise la très performante plateforme Blip.TV.

News Web Video Mobile

Les téléphones mobiles ont aussi droit à leur JO de Pékin en vidéo : Encore un sujet sur les JO ! Le premier événement sportif mondial est omniprésent. Après avoir suivi le live video des JO de Pékin sur le Web, vous aurez certainement envie de regarder sur votre téléphone mobile, histoire de ne pas manquer la finale de curling. Service Mobile et Business Mobile proposent plusieurs solutions pour suivre les épreuves sur son cellulaires : offre d’opérateurs, sites en version mobile ou logiciels dédiés. Je rejouerais l’application Lenovo Summer Olympics 2008 pour iPhone qui vient juste de sortir sur l’AppStore.

Episode 32 – Viral Video School

Thomson Reuters : Départ de 140 journalistes au profit de 20 vidéo blogueurs

Après l’annonce de la suppression du service des nouvelles de TQS, c’est au tour de Thomson Reuters de renvoyer 140 journalistes. En compensation, la société anglo-canadienne devrait créer 20 postes dédiés à la Web vidéo. L’équation est difficile pour les professionnels de l’information.

Échange journaliste contre caméra

Thomson Reuters : Départ de 140 journalistes au profit de 20 vidéo blogueursThomson Reuters prévoit de réaliser 750 millions de dollars de synergie pour 140 postes supprimés et possiblement 50 créés à l’avenir. Si je prends ma petite calculatrice 750 / (140-50) = 8,33 M $ par poste. Le cours du journaliste est élevé. Je me demande si je ne vais pas en acheter quelques-uns.

Plus sérieusement, ces annonces sont le signe d’un changement profond dans le système de publication de l’information, dont le cycle doit être toujours plus court et plus riche. C’est pour ce dernier point que Thomson Reuters prévoit de faire travailler 20 personnes sur la production de vidéos sur le Web. Malheureusement, ce ne sont pas ceux qui tenaient la plume qui porteront la caméra.

Un passage difficile pour le journalisme

Le journaliste est-il soluble dans le Web. C’est la question que je me pose en ce moment en entendant les suppressions de postes qui tombent dans les médias. Lors du live Webcom de la semaine dernière, c’est également la question que j’ai posée à Jean-Michel Vanasse et son cameraman Martin. Je me suis entretenu avec Jean-Michel, qui est directement touché par le “lifting” de TQS. Le 1er juin, les nouvelles du mouton noir de la TV se feront sans lui.

TQS: le mmouton noir de la télévisionNotre conversation portait sur le passage de l’ancien au nouveau média. Comment passer d’une production qui demande 500.000 $ de matériel à une production Web qui n’en nécessite que 5.000 $ ? Tout le processus doit être revu pour coller à la réalité de marché du Web, qui est constitué d’audience de niche, contrairement à l’audience de masse de la télévision traditionnelle.

2008, l’année de la Web vidéo

Avec le Web, la face des rédactions des grands médias a complètement changé ces 10 dernières années. Le journaliste doit être ambidextre, écrire autant pour le papier de cellulose que pour sa version électronique. Sans vouloir rentrer dans de grandes prédictions, force est de constater que 2008 est une année de rupture où la vidéo sur Internet prend toute la place.

Si en tant que professionnel du Web, je me félicite de la plus grande réactivité des médias à nous offrir du contenu riche, à titre personnel, j’espère que la qualité de l’information ne sera pas sacrifiée.

Nos archives: entrevue de Jeff Mignon sur la situation des médias face à Internet (Intruders TV Canada)