Retour sur 10 ans d’experts marketing en médias sociaux

Les titres à la mode dans la sphère des experts en médias sociaux entre 2004 et 2014.

2014
SnapChat Marketing Expert“.
Vine, c’est tellement 2013

2013
Vine Marketing Expert“.
Instagram, c’est tellement 2012

2012
Instagram Marketing Expert“.
Pinterest, c’est tellement 2011

2011
Tumblr Marketing Expert“.
Linkedin, c’est tellement 2010

2010
Linkedin Marketing Expert“.
Twitter, c’est tellement 2009

2009
Twitter Marketing Expert“.
Facebook, c’est tellement 2008

2008
Facebook Marketing Expert“.
Flickr, c’est tellement 2007

2007
Digg Marketing Expert“.
YouTube, c’est tellement 2006

2006
YouTube Marketing Expert“.
MySpace, c’est tellement 2005

2005
MySpace Marketing Expert“.
Blogger, c’est tellement 2004

Je suis impatient de voir ce dont nous allons avoir droit pour les 10 prochaines années. Avez-vous quelques propositions de titres croustillants en médias sociaux?

Location de film: Facebook sur les plates-bandes d’iTunes

Le Canal Argent m’a invité à commenter l’annonce de Warner Bros qui commence à louer ses films à travers Facebook. La nouvelle est aussi importante pour la société de production américaine, qui se crée un nouveau canal de distribution, que pour le réseau social qui popularise ses crédits Facebook et avance de plus en plus ses ambitions de place de marché mondial.

L’enjeu pour Warner Bross est de se défaire de la domination d’Apple, qui impose son écosystème et ses prix. Dans le même temps, Facebook prend également une marge non négligeable. Sur un film qui se loue 3$, soit 30 Crédits Facebook, le réseau social se réserve 30% du prix de vente.

Warner Bross à tout d’abord offert à la location Dark Knight, pour ensuite enrichir son catalogue Facebook avec les films Inception, Harry Potter and the Sorcerer’s Stone, Harry Potter and the Chamber of Secrets, Yogi Bear et Life as We Know It.

Facebook n’a pas encore l’étoffe d’un iTunes, mais les milliards de dollars de location et de vente de contenu vidéo en ligne ne devraient pas laisser longtemps indifférent Mark Zuckerberg.




Complément d’information :
Warner Releases Dark Knight and Inception iPhone Apps
Facebook: 2B Videos Viewed Per Month

Work4Labs: Facebook l’endroit idéal pour recruter ?

Dans le cadre des interviews de startup à la conférence LeWeb’10, Benoit et moi avons reçu Stephane Le Viet, cofondateur de Work4Labs, l’éditeur de WorkForUs, une application de recrutement qui s’intègre à la Page Facebook des compagnies.

Work4Labs n’est pas le seul à jouer la carte de l’application Facebook pour le recrutement. Je suis moi-même connecté à BranchOut et j’ai découvert BraveNewTalent qui a les mêmes fonctions.

Avec 80 millions d’utilisateurs, Linkedin semble s’imposer comme le réseau de référence pour les professionnels et les recruteurs. Dans ce cadre, comment une application Facebook peut-elle faire le poids ?



Vos amis Facebook/Twitter livrent votre journal paper.li – Iskander Pols #LeWeb10

Paper.li est le gagnant du concours de startups organisé par LeWeb’10. Dans le cadre des interviews de startup Inside LeWeb’10 que j’ai organisé avec Benoit Descary, nous avons reçu Iskander Pols, cofondateur de paper.li, le journal qui vous livre les meilleures histoires de vos amis Facebook et Twitter.

Paper.li — SmallRivers — n’est pas le premier à agréger et présenter les nouvelles en provenance de notre réseau social. Personnellement, j’aime consulter Twittertim.es et Feedly.

Le coup de génie de paper.li est d’avoir ajouté un élément viral en publiant quotidiennement sur notre compte Twitter et en ajoutant automatiquement le nom des personnes concernées dans le message.



3 points essentiels sur la stratégie Mobile First de Google

Autant que les vidéos de TED, les conférences du dernier Web 2.0 Summit sont absolument à voir. Eric Schmidt — CEO de Google — a fait une intervention remarquée sur la stratégie “Mobile First” du gérant de Mountain View. À travers cette riche rencontre de 45 minutes, j’ai relevé trois points marquants de cette discussion.

1. Google Android vs Apple iPhone

Eric Schmidt reconnaît que Google se bat encore pour atteindre la masse critique d’utilisateurs sur Android pour attirer assez de développeurs.
C’est un peu un cercle vicieux, car au-delà du nombre de mobiles qui embarquent Android, c’est la panoplie de logiciels accessibles sur cette plateforme qui définit l’intérêt des consommateurs.
Apple reste encore l’ennemi à abattre avec son écosystème iOS/iTunes qui est présent sur de plus en plus de supports (mobile, tablet, desktop et bientôt TV) et dispose surtout d’un modèle d’affaires clair et bien établi pour les développeurs d’applications.

2. Service de paiement mobile

L’exclusivité au début de cette vidéo est le dévoilement du Nexus S, successeur du Nexus One — LE Google Phone —. La particularité de ce cellulaire est qu’il intègre une puce RFID (sans fil) pour réaliser des paiements directement dans une boutique.
L’objectif est de remplacer le bout de plastique que nous utilisons quotidiennement pour faire nos achats. La technologie se veut évidemment aussi sécurisée qu’une carte VISA ou Mastercard. En arrière-scène, le mobile sert à faire la promotion du service Google Places pour faire la promotion de son magasin dans les pages locales de Google.

3. Big Brother knows what you want!

Pour Eric Schmidt, nous n’aurons plus besoin d’effectuer de recherche dans le futur. Le mobile va deviner automatiquement ce dont nous avons besoin en étudiant notre historique de consommation et notre géolocalisation.
D’un côté, le mobile devient un agent intelligent pour nous aider, de l’autre c’est un mouchard qui analyse et livre toutes nos actions aux marchands. Dans ces conditions, vous comprendrez pourquoi Google latitude — service de géolocalisation de Google — remporte si peu de succès.

Enfin, Eric Schmidt admet que la technologie va rendre encore plus difficile la protection de la vie privée, particulièrement avec le mobile.



L’un des grands défis de Google est de récupérer notre activité sociale, là où Facebook excelle. Personnellement, je ne pense pas que ce devrait être la priorité de Google. Pour les géants du Web, l’élément clé qui va déterminer leur survivance dans 5 ou 10 ans est la manière dont ils vont répondre aux inquiétudes des consommateurs par rapport à la protection de leur vie privée.

C’est exactement l’angle d’attaque du projet Diaspora. Même si ce dernier n’est peut-être qu’un espoir sans avenir, il répond à une préoccupation qui est bien réelle.

Pour vous persuader de l’importance du sujet, je vous conseille la lecture de l’article de Jean-Marc Manach, qui propose d’en finir avec la vie privée sur Facebook.

Gleek iPhone iPad: jeu, communauté en ligne et Social TV

Si comme moi vous avez une Gleek à la maison, je vous conseille de lui faire plaisir avec l’application iPhone/iPad “Glee Karaoke” (0,99$), pour devenir une vedette internationale en chantant les plus grands succès de la série TV.

Glee est une des séries TV du moment qui possède le plus d’adeptes, les Gleeks (Glee + Geek), dont ma femme fait partie. L’application iPhone/iPad développée par Smule permet de garder cet engagement social fort avec la communauté des Gleek entre la diffusion des épisodes.

Le secret des GleeK

La technologie auto-tune s’est fait connaître début 2009 avec les vidéos hilarantes du groupe “Auto-Tune the News”, qui détournait les images d’actualité pour en faire des chansons tendance.

Aujourd’hui, auto-tune est mis au service des Gleeks pour reprendre en karaoké les chansons de la série TV. Tout le monde devient ainsi une vedette. Tout aussi simplement, vous pouvez partager vos nouvelles oeuvres musicales auprès de vos amis Facebook et sur la planète Gleek, qui ressemble à Google Earth.

Le secret de Glee Karaoke est d’avoir créé un monstre qui pousse les Gleeks à acheter des chansons dans l’application (0,99$) pour engranger toujours plus de starbursts — les points accordés pour chaque chanson — et devenir le Gleek gagnant du jour.

Ce petit bout de logiciel réussit le miracle de mêler jeu, communauté en ligne et Social TV en entretenant de manière ludique l’engagement des Gleek envers leur série préférée. Un exemple à suivre !



Source: Appmarket.tv

PS: Mon nom d’utilisateur Gleek est “zelaurent”. Je vous attends au Glee Club 😉