Le Web ne campe pas sur ses acquis à Montréal

Webcamp Montreal

Après une journée d’échange et de réflexion au Webcamp Montréal, le off du Webcom, je vous confirme que les acteurs Web québécois ne restent pas assis sur leur acquis. Les experts de l’internet sous toutes ses formes (développement, marketing, design, etc.) fourmillent d’idée pour accompagner autant les compagnies que les responsables politiques dans la Révolution non-tranquille du numérique.

Je remercie Christian Aubry de m’avoir ouvert un espace sur la diffusion en direct du Webcom. Cette discussion avec mon ami de vidéo m’a permis de souligner les différents sujets que nous avons abordés avec beaucoup d’énergie au Webcamp.

Je dois également souligner le formidable travail d’animation de Martin Lessard et Sébastien Paquet durant cette journée de Webcamp. Le rythme et l’ambiance étaient excellents.

Quand la bande passante met en danger le live vidéo

Live video

Plusieurs événements récents nous rappellent qu’en 2009, la bande passante est encore une limite pour diffuser sur la toile. Coût sur coût, les conférences Montréal Web Vidéo et Webcom Montréal ont subi les aléas d’une connexion Internet défaillante, limitant tout ou en partie la retransmission en live vidéo des événements. Ma participation à la conférence Streaming Media de New York m’a permis de constater que l’accès au Web pouvait être aussi un problème dans l’une des plus grandes villes au monde.

Montréal Web Vidéo

Le 2 avril, l’École de Technologie Supérieure de l’Université du Québec recevait la seconde édition de Montréal Web Vidéo, le plus important rendez-vous au Québec sur la vidéo Internet. Malgré un accès au RISQ, le réseau le plus rapide de la province, des coupures disgracieuses ont ponctué la diffusion en direct sur le Web. Une gestion légère de la mise à jour du réseau par l’école la veille aurait causé ces dysfonctionnements.

Webcom Montréal

Un mois plus tard, c’est au tour du Webcom Montréal d’être victime du mauvais génie du réseau. L’événement n’est plus à présenter. Depuis 3 ans, il regroupe les conférences les plus recherchées sur le thème du Web et de ses stratégies en entreprise. Avec Christian Aubry, j’ai participé à la mise en place du premier live vidéo des coulisses du Webcom. Depuis, Christian a pris le relais avec succès. Malheureusement, l’édition du 13 mai n’a pu être diffusée, toujours à cause d’une connexion Internet défaillante. Christian a eu la bonne idée d’enregistrer des entrevues pour les diffuser les jours suivants.

Streaming Media

Dans un style un peu différent, je n’ai pas pu live bloguer le Streaming Media de New York. Hébergée dans un Hilton en plein coeur de Manhattan, la conférence n’offrait pas de connexion Internet. Mieux encore, je n’ai pas réussi à m’inscrire au WiFi payant de l’hôtel. Avec un accès 3G à 3,6 cents du Ko de Fido, je n’ai même pas tenté de brancher mon iPhone. Heureusement, j’ai récupéré une connexion Internet sans fil grâce à CBS dans une rue adjacente de l’hôtel. J’ai pu diffuser deux vidéos sur Qik avec Manuel Angelini.

Le live vidéo sur Internet est-il mort ?

Après tous ces déboires, faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain, et se dire que la diffusion en direct de vidéo sur le Web est impossible ? Évidemment que non !

Tout d’abord, on s’aperçoit que les limitations de bande passante proviennent de l’émetteur, et non pas du récepteur. Les technologies d’encodage permettent aujourd’hui d’offrir un confort de visionnement, même en plein écran, que l’internaute n’avait encore jamais vu. Silverlight est certainement la solution la plus prometteuse. Je vous laisse revoir l’entrevue de Manuel Angelini pour avoir une idée de ce que le smooth streaming va permettre en live vidéo HD.

Le point critique d’une diffusion en direct est la connexion Internet qui envoie le flux vidéo. Pour une diffusion professionnelle, il est évident qu’il faut exécuter une batterie de tests avant l’événement pour s’assurer de la qualité du réseau. Pour des live critiques, qui ont très forte audience et/ou importante pour un client, il est préférable de s’assurer une deuxième, voir une troisième porte de sortie.

La conférence Streaming Media a justement été l’occasion de découvrir de nouvelles solutions pour assurer la qualité de service des live vidéo sur Internet. Pour en savoir plus, je donne la parole à Manuel Angelini, qui vient de rédiger un article sur ce sujet : «Diffusion en direct sur Internet : comment rejoindre mon infrastucture de diffusion?».

WebÉducation : Vidéo Web pour les services gouvernementaux du Québec

Pour la deuxième année consécutive, j’aurais l’honneur de donner une conférence à Québec à l’occasion de la journée-rencontre WebÉducation. Pour l’ensemble des spécialistes du Web du gouvernement du Québec, je vais présenter une vision prospective de l’utilisation de la vidéo sur le Web.

WebÉducation : Conférence pour les spécialistes du Web du gouvernement du QuébecJe dois tout d’abord remercier Benoît Girard, Conseiller Stratégique au Ministère des Services gouvernementaux, pour m’avoir renouvelé sa confiance. La conférence de 2007 sur le Web 2.0 avec Christian était tellement riche d’échange et de rencontres, que j’ai bien hâte de retourner demain à Québec.

Pour ce WebÉducation spécial vidéo en ligne, les webmestres et spécialistes en communication du gouvernement du Québec auront droit à 4 experts du domaine :
Christian Aubry : Pourquoi et quand la vidéo sur Internet?
Denis Martel : La vidéo sur Internet : une panoplie d’approches, d’outils et de technologies
Manuel Angelini : Anatomie d’une diffusion en direct sur Internet (webdiffusion)
Laurent Maisonnave (moi-même) : Hyper-vidéo : Quel avenir sur le Web pour ce média innovant ?

Je diffuserais la semaine prochaine mon document de présentation de cette conférence, accompagné d’une série d’articles qui reprendra mes réflexions sur l’Hyper-Vidéo.

Spécial vidéo sur Internet au prochain Webcom

Je ne vous annonce pas la prochaine thématique du Webcom, même si le titre peut (volontairement) porter à confusion. C’est seulement un souhait que j’émets conjointement avec mes amis Manuel Angelini et Christian Aubry. Claude, si tu es dans la salle et que tu nous entends, fais-nous un signe !

Je ne vais pas revenir en détail sur le Webcom Live, seconde édition, qui durant les 8h00  de diffusion a vu passer devant la caméra une trentaine d’invités et l’enregistrement de 25 entrevues. Pour en finir avec les chiffres, je voudrais juste souligner la participation active des quelque 175 internautes qui étaient devant leur clavier et leur Webcam. Ce sont les héros de l’ombre de cette journée.

S’il était encore nécessaire, ce Webcom Live a prouvé une nouvelle fois l’importance de la vidéo sur le Web, que ce soit en diffusion en direct ou à la demande. Par ailleurs, je remercie Claude de m’avoir donné l’occasion de traité de la vidéo en ligne lors de ma conférence sur le ReMix Marketing Vidéo.

Comme un enfant gâté, j’en demanderais plus pour la prochaine fois. Je ne parle pas du nombre de conférences, qui est quasiment gargantuesque et qui a brisé le sommeil de nombre d’amis. Associé à Manuel et Christian, je propose pour le prochain Webcom une piste dédiée à la vidéo Internet et aux bénéfices que les entreprises peuvent retirer de l’utilisation de ces médias riches. Vous pouvez déjà compter sur mes compères pour animer les débats. En voici un avant goût :

Manuel Angelini, Christian Aubry et Laurent Maisonnave :

Débat sur la vidéo sur Internet

Que va dire Jean Charest au Webcom Live ?

En regardant hier soir Jean Charest à l’émission Tout le monde en parle, je me demandais ce que notre Premier Ministre pourrait dire s’il passait au live vidéo du Webcom du 12 novembre.

Tout d’abord, j’ai le plaisir de vous annoncer le retour du live vidéo des coulisses du Webcom. Comme pour l’édition du 14 mai, vous aurez droit à une diffusion en direct. Le capitaine Christian sera à la barre du navire de 7h30 à 18h00. Le simple matelot que je suis donnera une conférence à 10h45 sur la vidéo comme outil incontournable de la communication Web. Je rejoindrais donc Christian en début d’après-midi pour animer le live.

Pour en avoir parlé avec mon amie Nathalie Rochefort, la présence de Jean Charest au Webcom n’est peut-être pas si saugrenue. S’il nous rejoint, j’aimerais qu’il exprime clairement sa position sur la place du Web dans notre économie et sur la stratégie provinciale pour accroitre la compétitivité numérique du Québec. Pourquoi ne serait-il pas accompagné d’un ministre dédié à ses questions ? On reconnaît les grands chefs au fait qu’ils savent s’entourer des bonnes personnes.

Si vous avez les mêmes interrogations, ou si vous souhaitez poser d’autres questions sur le sujet, je vous invite à nous rejoindre sur la chaîne Ustream dédiée au Webcom Live. Ceux qui ont déjà participé à la diffusion de PodCamp Montréal ne seront pas dépaysés par l’interface, qui reste très simple à utiliser.

J’ai vraiment adoré l’ambiance du premier live du Webcom. Je ne doute pas que vous serez au rendez-vous pour rendre cette conférence encore plus riche et interactive. Je dois souligner l’effort d’ouverture des organisateurs qui en plus du live et du WebCamp, vont proposer une série de conférences gratuites à partir de 16h00.


À propos du Webcom Live

WebÉducation : le Web 2.0 au service des accommodements raisonnables

Doucement, mais surement, voici un nouvel épisode de la conférence WebÉducation qui s’est tenue en décembre dernier à Québec devant les webmestres gouvernementaux. À travers plusieurs exemples concrets, Christian et moi même avons étudié comment surfer sur la vague du Web 2.0. Nous avons nous-mêmes surfé sur l’actualité en faisant une analogie avec le débat très actuel sur les accommodements raisonnables.

Vivement critiqué hiers soir par l’écrivain Sergio Kokis, invité à l’émission Tout Le Monde en Parle sur Radio Canada, la Commission Bouchard-Taylor aurait pu prendre une forme totalement différente si elle avait su tirer profit des outils Web 2.0.

Pour votre commodité, vous pouvez parcourir les diapositives de la présentation ci-dessus ou bien télécharger la version PDF (3,1 Mo).

N.B : Depuis notre présentation à WebÉducation le 13 décembre 2007, le blogue/site du député Henri-François Gautrin a été débranché. Soit, son webmestre était dans la salle et il a bien compris le message. Soit, il s’est rendu compte tout seul que son site n’allait pas dans le bon sens. Dernière hypothèse, le site est tout simplement dans les patates 😉 Heureusement, vous pouvez retrouver la trace de ce site grâce au cache de Google et voir l’évolution avec Internet Archive.

Retrouvez toutes les vidéos du WebÉducation du 13 décembre 2007 :