Friendfeed, Twitter, Facebook… Qui sera le centre du World Wide Web ?

Qui sera le Roi du Web ?

Comme nombre d’amis, je bénéficie d’une recrudescence d’abonnés sur mon Friendfeed, car le service en ligne d’agrégation en temps réel a ajouté une nouvelle fonction pour se connecter directement à mes “amis” Twitter, Facebook et autres contacts de l’Internet. Mes amis du Web se mettent à commenter directement sur mon Friendfeed, comme ils le font sur mon Facebook et par Twitter. Tous ces sites veulent récupérer mes informations et les discussions que je peux avoir sur Internet. Au final, qui sera le centre du World Wide Web ?

Une interconnexion sans fin

L’interconnexion des différents services Internet donne le tournis en ce moment. Pour une personne comme moi, qui participe activement en ligne, il est offert régulièrement de lier son compte Twitter avec son profil Facebook, qui lui même va reprendre les vidéos Youtube, que Friendfeed va également agréger.

Encore hier, le service de microblogging vidéo 12seconds lance une nouvelle fonction qui intègre directement Twitter dans sa page d’activité. Il est ainsi possible de répondre au Tweet d’un ami par un vidéo de 12 secondes.

Pour être sûr de s’interconnecter à tous ses services, Ping.fm offre une solution unique pour envoyer sa mise à jour en même temps sur plus de 100 applications en ligne. J’utilise moi moi-même ce service, avec les désagréments que cela peut apporter : démultiplication de son contenu et pollution de ses amis.

Et mon blogue dans tout ça ?

En discutant avec l’ami Benoit Descary, nous avons fait le même constat : une baisse notable des commentaires sur nos blogues respectifs. Pourtant, nous sommes toujours aussi prolifiques et la qualité de nos publications ne semble pas s’être effondrée. C’est même le contraire pour Benoit. Pourquoi ce désamour ?

Nous en sommes arrivée à la même conclusion, c’est la faute aux médias sociaux. Faut-il les abandonner pour autant ? Oh que non. Twitter et Facebook représentent une source de trafic de plus en plus importante.

Benoit m’a indiqué une solution en intégrant le plugin WordPress de Backtype, qui récupère les échanges Twitter à propos d’un article pour les insérer automatiquement en commentaires. Je teste justement Backtype depuis quelques mois, qui avait été présenté par Michael Montano lors du dernier StartupCamp Montréal. C’est encore un agrégateur de plus, mais il est simple et pratique.

Pourquoi être le roi du monde ?

Tous les Friendfeed, Twitter, Facebook et Backtype de la planète ne cherchent qu’une seule chose, c’est centraliser le maximum d’information chez eux pour devenir indispensable. Finalement, c’est une stratégie qui a fonctionné pour Google, dont personne ne contestera la position dominante.

À l’époque du Web 2.0, du partage communautaire et tous les beaux discours ambiants, on se rend compte que le pouvoir réside toujours dans l’information. Quitte à choisir, ces informations doivent être chez moi, car je veux maîtriser mon identité numérique. C’est pour cette raison que je cherche à récupérer mes flux d’information sur mon blogue et ma section live.

Pour simplifier les échanges d’informations en ligne, il faudrait une sorte d’open ID de nos traces laissées sur les blogues et les différents réseaux sociaux. Backtype est une première étape, mais il n’est pas exhaustif et ce n’est pas encore une référence.

En attendant qu’un standard open source soit reconnu par tous les services Web, il va falloir gérer au mieux ces multiples connexions et dissémination d’information.

oEmbed et Oohembed : Embed de vidéo Web pour les nuls

NFB ONF logo

Le premier WordCamp Montréal a été pour moi l’occasion de faire de belles découvertes. Croyez-le ou non, mais l’Office National du Film du Canada m’a étonné une nouvelle fois. Lors de sa conférence, l’ONF a présenté oEmbed et un plugin WordPress qui supporte ce nouveau format. Un simple lien vers une vidéo hébergée sur le site de l’ONF affiche automatiquement la vidéo dans votre article. C’est aussi simple que ça.

oEmbed et Oohembed : Embed de vidéo pour les nuls

oEmbed est tout nouveau format ouvert qui permet à partir d’un simple URL d’afficher sur une page Internet un élément multimédia, comme une image, une vidéo ou un de l’audio.

Par exemple, en collant ce lien http://vimeo.com/5384225 je peux afficher automatiquement la vidéo ci-après, sans à avoir à insérer un quelconque code embed compliqué.

Le principe est assez simple. Un ping est envoyé au serveur qui héberge la vidéo. Celui-ci renvoie des informations, comme la taille, le titre, l’auteur et une image d’aperçu. Le tout est transparent pour l’utilisateur. C’est justement l’objectif de oEmbed qui est là pour faciliter la vie des publicateurs de contenus multimédias.

API oohembed pour brancher les sites

Grâce à l’API oohembed, qui facilite l’interface avec le format oEmbed, 21 sites Web permettent déjà l’utilisation du «oEmbeding» :
1. 5min.com
2. Amazon Product Image
3. CollegeHumor Video
4. Daily Show with Jon Stewart
5. Flickr Photos
6. Funny or Die Video
7. Google Video
8. Hulu
9. LiveJournal UserPic
10. Metacafe
11. National Film Board of Canada
12. Qik Video
13. Revision3
14. SlideShare
15. TwitPic
16. Twitter Status
17. Viddler Video
18. Vimeo
19. Wikipedia
20. Wordpress.com
21. Youtube

Vous remarquerez que les sites de partages vidéo ne sont pas les seuls à supporter oEmbed. Par exemple, avec un simple lien dans son statut, Twitter peut afficher directement une photo ou vidéo. Ce qui donne tout de suite un attrait supplémentaire aux simples 140 caractères.

D’après ce que j’ai pu comprendre, Laconica (Identi.ca) devrait bientôt supporter supporte oEmbed depuis le 25 juin (cf. MAJ). Pour plus d’info sur le sujet, je suis sûr que Robin Millette se fera un plaisir d’y répondre.

MAJ : Identica (le service) supporte oembed via oohembed depuis le 25 juin 2009 et Laconica (le logiciel) le supporte aussi depuis hier (14 juillet) à la version 0.8. Comme on peut aussi uploader vers un serveur Laconica, le support comme provider est aussi prévu.

NFB Video Plugin : Plugin WordPress oEmbed de l’ONF

Le WordCamp Montréal était évidemment la meilleure occasion de proposer un plugin WordPress. Celui développé par l’ONF a tout de suite intrigué l’amateur de vidéo Internet que je suis. Si ce plugin oEmbed fonctionne pour l’instant uniquement pour les vidéos de l’ONF et Vimeo, je ne doute pas que les Youtube de ce monde devraient bientôt être branchées.

J’aurais voulu vous parler un peu plus du NFB Video Plugin, mais après deux installations infructueuses, je n’ai pu aller plus loin. À chaque fois, j’ai eu une erreur de connexion à ma base de données. Le problème vient peut-être de mon hébergeur Web. Je vais attendre que l’ONF publie une nouvelle version du plugin, qui n’en est qu’à 0.6.0. En attendant, si vous avez des nouvelles sur le sujet, ça me ferait plaisir de les lire en commentaire.

Stratégie : Les blogues font le succès de la vidéo virale

Tubemogul InPlayTubemogul vient de publier une étude sur l’origine du trafic des vidéos en ligne. Grâce à son nouveau service de statistique vidéo “TubeMogul InPlay”, le site de diffusion multiplaterome a identifié comment les internautes découvraient la vidéo sur le Web. Si les médias sociaux ont une place prédominante, les blogues battent tous les records.

Si Tubemogul publie cette étude (via Marie-Catherine), réalisée sur plus de 35 M de vidéos à travers 6 plateformes de partage et sur une période de deux mois, c’est principalement pour faire la promotion de son nouveau service de statistique TubeMogul InPlay (ancien Illumenix), concurrent de Youtube Insight.

Deux grandes tendances de la vidéo virale :

* 43,15 % des vidéos sont regardés directement sur les sites de partages (Youtube, Dailymotion et Co.)
* 80,88 % des vidéos regardés à l’extérieur des plateformes de partage proviennent de blogues

Top 20 des sites de références de la vidéo en ligne :

Site Part de marché
Google 7.19%
Yahoo 2.12%
Facebook 1.93%
MySpace 1.55%
Digg 1.49%
Stumbleupon 1.13%
MSN / Live 0.92%
Blogspot 0.78%
AOL 0.43%
Reddit 0.29%
Truveo 0.22%
Flurl 0.21%
Blinkx 0.19%
Ask 0.19%
Comcast 0.16%
Twitter 0.15%
WordPress 0.15%
CNN 0.12%
Wikipedia 0.11%
OVGuide 0.06%

Découverte des vidéos par catégorie :

* Blogues : 80,88 %
* Moteur de recherche : 11,18 %
* Réseau Sociaux : 3,66 %
* Social bookmarking : 3,19 %
* Moteur de recherche vidéo : 0,63 %
* Email / Messagerie instantanée : 0,05 %

En conclusion, si le référencement des vidéos sur les médias sociaux est utile, c’est clairement les blogues qui se rendent indispensables. Dans une stratégie de diffusion virale de vidéos, les blogues doivent bénéficier d’une attention toute particulière.

Au niveau de la stratégie, une approche individuelle des blogues aura plus d’impact que les communiqués de presse anonyme en PDF que je reçois régulièrement. L’analyse des influenceurs de chaque secteur est cependant un préalable. Le succès de l’opération tiendra dans la coordination rigoureuse de contenus pertinents, d’un ciblage serré et d’une approche personnalisée.

Allons Urler au Yulblog ce soir

Un petit mot pour partager avec mes lecteurs mon plaisir à retrouver 2 de mes rendez-vous les plus excitants du mois. L’équipe de Urler.tv, la WebTV québécoise la plus créative de la place, a eu la bonne idée de marier sa diffusion publique au Yulblog, la rencontre de blogueur la plus célèbre de la planète (si, si). Je ne sais pas encore si je vais venir en toge, je peux déjà vous assurer que je vais profiter à plein de cette épicurienne soirée. Rendez-vous à 18h00 à la Quincaillerie, 980 Rachel Est à Montréal.


Urler.tv #7: Épicurisme (à la Quincaillerie) from Vero.b on Vimeo.

5$ pour Obama & Tu Gagnes un Billet pour l’Histoire

Your Ticket To History with Barack ObamaÀ 16 jours de son entrée à la Maison Blanche, Barack Obama continue sa stratégie autour des médias sociaux en lançant l’opération “Your Ticket To History“. Les Américains sont invités à donner quelques dollars en ligne pour financer l’inauguration du président élu. À partir d’un don de 5$, vous pouvez être tiré au sort pour vous retrouver à Washington D.C. le 20 janvier au côté de Barack Obama et de  son Vice-Président Joe Biden.

Je dis Bravo à Obama et ses conseillers. Alors qu’il a été élu à une large majorité, et alors qu’il pourrait se laisser tranquillement porter jusqu’au bureau ovale, Barack Hussein Obama accentue de plus belle l’utilisation du Web marketing social. Depuis son élection, le président élu des États-Unis diffuse chaque semaine sur Youtube une allocution au peuple américain et son blogue est animé quotidiennement par son équipe.

L’opération la plus marquante de l’équipe Obama est certainement le site Change.gov, “Le bureau du président élu”. Dans un esprit très Facebook, s’entremêle communication officielle, discussion sur ce que devrait être la prochaine administration Obama et centre de recrutement pour cette dernière. Pour moi, l’élément le plus marquant de ce site est d’avoir placé le blogue au dessus de la salle de presse dans la section “Newsroom”. Le message est clair “On communique en premier avec vous, ensuite avec les médias“.

Obama a créé un lien émotionnel fort avec ses électeurs, qu’il entretient grâce à Internet. Il y aurait peut-être une leçon à en tirer pour nos élus au Québec et au Canada. Y a-t-il un politique dans la salle ?

One Year Ago: “Sometimes there are nights like this”

Bonne nouvelle, le blogue est mort !

En rentrant de PodMtl hier soir, je vois ma femme attristée qui me sort «Ton Wired me dit que le blogue est mort. Que vais-je faire du mien. Wired n’est pas le premier à annoncer le dépassement du blogue, qui ne serait plus la saveur de l’année. C’est finalement une excellente nouvelle.

Un peu d’histoire

Pour reprendre un exercice cher à mon ami Christian Aubry, je vais faire un peu d’histoire. Au début, il y avait la presse. Chacun pouvait imprimer et distribuer son journal pour raconter sa vie, ses passions et les dernières nouvelles du quartier. Un siècle auparavant, il pouvait fleurir des centaines de feuilles de chou dans les grandes villes.

La sélection naturelle et économique faisant le reste, nous ne trouvons aujourd’hui plus qu’une dizaine de journaux, tenus en majorité par de grands groupes de médias.

La radio libre a vécu le même phénomène. Les pirates des ondes s’exprimait sur tout et n’importe quoi, souvent a l’origine de révolution culturelle et politique. Puis, les radios sont rentrées dans le rang à coût de rachats successifs.

Le blogue n’est plus tendance

Dans son article pour Wired, Paul Boutin annonce fièrement la fin du blogue, le disant remplacé par Flickr, Twitter et Facebook (pourtant en déclin). Il constate qu’un blogue n’assure plus la première page dans Google. Les Washington Post, Fox News et compagnie monopolisent les premiers résultats pour renvoyer les blogues personnels dans les oubliettes du Web.

Pourquoi doit-on se réjouir ? Depuis le temps qu’on entendait dire que le blogue n’était que pour des adolescents boutonneux, ça fait du bien de le voir récupérer par de grands groupes. Le blogue rentre finalement dans la normalité, et accède au rang de média traditionnel.

Je suis heureux

Je pourrais poursuivre avec la vidéo sur le Web. Avec l’arrivée de Youtube en 2005, les entreprises voyaient la vidéo en ligne comme une suite de bébé qui rit et de chats qui jouent du piano. Les stratégent en communication n’imaginaient pas un jour utiliser cet outil pour faite la promotion de leur compagnie. Aujourd’hui, tout le monde veut sa chaîne Youtube. Même la conformiste Radio Canada s’y est mise.

C’est donc une excellente chose que ces outils de communication Web ne soient plus réservés à une élite de uber geek, pour rentrer enfin dans la normalité de l’entreprise lambda. Je peux vous assurer que ça facilite mes affaires.

PS: En complément de ce sujet Taking the Linkbait about Blogging” de Hugh McGuire.