ReMix Marketing Vidéo: du Blender à Obama

Comme promis, voici la présentation que j’ai donné lors de de la conférence Webcom du 12 novembreReMix Marketing Vidéo : Du blender à Obama, la Web video comme outil incontournable de la communication Web”. Les pages sont volontairement épurées, car ce qui se disait dans la salle était plus important que ce qui se voyait sur l’écran.

ReMix Marketing Vidéo

Du blender à Obama, la Web video comme outil incontournable de la communication Web

La Web vidéo a ses propres règles, on ne communique pas de la même manière sur le petit et sur le grand écran.  Du blender à Obama, nous vous proposons de décortiquer les grands principes de la communication en vidéo sur le Web, d’étudier les différentes utilisations et bénéfices que les compagnies peuvent en retirer, et enfin nous ferons un tour des solutions d’avenir de la vidéo en ligne.

Prerequis

* Garantit sans 2.0
* 1% maximum  de statistiques
* Creative Commons

Intro

* Blender
* Will it Blend?
* The Pirates Bay
* The pirates’s dilemma – Matt Mason

A. Maintenant

* Médias : éclatement des marchés
* Web : Médias hyper-ciblé
* Génération Youtube

B. Accessible

* Bande passante puissante
* Plateformes de diffusion ouvertes et ciblés
* Diffusion gratuites et faibles coûts de production

C. Crédible

* NASDAQ 100 vs Dow Jones 30 : Les compagnies technos aiment la Web vidéo ?
* Tony Blair félicite Nicolas Sarkozy
* Chaine Youtube de Barack Obama
* Web, Vidéo et Politique : Résultats des vidéos élections

D. Performant

* BarackTV
* Blendtec
* Joachim Garraud

Facebook et les médias sociaux : SVP pas de pub vidéo

Les médias sociaux sont maintenant intégrés dans les stratégies de communication des entreprises. Avec les possibilités de publication offertes avec ces plateformes, la question se pose de l’utilisation de la vidéo. Les compagnies doivent-elles simplement diffuser leur vidéo publicitaire sur Facebook, ou une autre approche est-elle préférable ?

Selon Josh Bernoff, Vice-Président analyste de Forrester Research, la réponse est assez claire. Les vidéos avec une connotation trop commerciale n’ont pas de succès sur les réseaux sociaux. Il reprend l’un des exemples les plus connus du secteur, avec la société Blendtec et son “Will it blend?”. Cette émission a permis une augmentation de 50% des ventes de son robot mixeur super puissant.

Commercial Videos Work on Facebook, Forrester’s Josh Bernoff (But not conventional ads)

Il y a tellement de vidéos sur le Web, Youtube en tête, qu’il est absolument nécessaire d’apporter aux internautes une plus value tangible dans la vidéo que vous diffusez. Partagez un avis, une expertise, une histoire, une exclusivité, mais ne restez pas devant la caméra avec un discours publicitaire qui vante les mérites de votre produit/service. Que ce moment soit instructif ou distractif, il faut lui donner une touche personnelle qui fera la différence par rapport à une annonce commerciale.

Contrairement aux médias traditionnels, qui vivent en oligarchie et laissent finalement très peu de choix de décision à leur public, le média Internet offre une infinité de sources d’information et de récréation. La sélection est d’autant plus difficile. Qu’importe qu’on appelle ça du Web 2.0, de la transparence ou de l’humanisation du discours. Pour capter l’attention de votre public et leur donner envie de revenir, vous devez leur faire sentir qu’ils ne verront pas la même chose que dans espace pub à la télévision.

L’avantage du Web est que l’on peut plus facilement laisser court à sa créativité. Avec la série vidéo “Greg the Architect” voici un excellent exemple qui fait passer avec humour un sujet qui n’est à première vue pas très excitant.

Greg the Architect – SOA This. SOA That.

Comment utiliser la vidéo pour développer ses affaires dans un monde Youtube ?

Lumière ! Caméra ! Ventes ! Dans son édition de ce jour, le Wall Street Journal propose 5 conseils sur l’utilisation de la vidéo sur le Web pour développer les ventes d’une entreprise.

De plus en plus de compagnies utilisent Internet pour promouvoir leurs produits à partir de court film qu’ils propagent sur Youtube, Yahoo! Vidéo et consorts. Ce qui est excellent dans ce nouveau paradigme du marketing, c’est que “vous n’avez pas besoin de parler de votre produit comme tel. Vous devez juste avoir du plaisir avec !”, explique David Meerman Scot, auteur de “The new rules of marketing and RP”.

Le Wall Street Journal a identifié 5 facteurs de succès pour la réalisation d’une vidéo d’entreprise :

1. Soyez drôle

La série vidéo “Will it blend?” de Blendtec est l’un des plus burlesques et des plus vues sur la toile. Le PDG de la compagnie, Tom Dockson, est l’acteur principal de ces vidéos qui montre un robot mixeur broyer tout et surtout n’importe quoi. À la sortie de l’iPhone, le Blentec avait littéralement avalé le bijou de Steve Jobs pour le transformer en poussière.

Quel intérêt de montrer des objets se faire pulvériser ? La réponse est simple : 60 millions de visionnements et des ventes en augmentation de 500% ! Blendtec est aujourd’hui la référence du secteur, ce qui devrait lui rapporter cette année près de 40 M $.

2. Utilisez l’actualité

Tout le monde se souvient du drame de Columbine en 1999, avec le massacre de 12 adolescents et un professeur. Depuis ces événements, 328 enfants ont été blessés ou sont décédés par balle en milieu scolaire. Ce sont les arguments mis en avant au début de la vidéo de promotion de sacs d’écoliers de MJ Safety Solutions. La particularité de ces sacs à dos réside dans le fait qu’ils sont pare-balles.

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours. En diffusant sur Youtube la vidéo d’une enfant de 13 ans se protégeant avec “My Child’s Pack”, la compagnie a touché la où ça fait mal. Résultat : un millier de parents ont acheté ce produit en moins de 3 mois.

[youtube width=”500″ height=”418″]http://www.youtube.com/watch?v=t1iJRDffNMc[/youtube]

3. Commencez par le commencement : trouver le bon partenaire

Getting the MessageMettre une vidéo sur Internet devient presque aussi facile que d’écrire un courrier électronique. Malheureusement, tout n’est pas si simple et un professionnel vous permettra de gagner du temps et surtout d’avoir une communication efficace.

La diffusion de vidéos en ligne à ses propres codes et contraintes techniques. Travailler avec un partenaire, qui connaît aussi bien la communication électronique que la vidéo Web, fera la différence entre une vidéo qui fait un top et celle qui fait un flop. Faites appel à un expert, VidéoPresse est justement là pour vous aider

4. Faire un magazine : soyez utile

Internet est une source d’information inépuisable. C’est justement ce qui fait tant son attrait. Il est possible de trouver des informations détaillées sur n’importe quel sujet, de l’élevage de reptiles à la soudure au plomb. Répondez à cette soif de savoir en développant des vidéos éducatives et utiles. D’une part, vous répondez directement à un besoin d’information, et d’autre part vous démontrez en image votre expertise.

La société de Tim O’Reilly, père du Web 2.0, édite plusieurs magazines en ligne. Il diffuse sur ceux-ci des tutoriels vidéo hebdomadaire, aussi bien sur comment faire un transfert sur un tee-shirt que la construction d’une catapulte. La durée de vie de ces films est particulièrement longue, car elles seront toujours utiles. Ce qui assure une audience toujours plus importante.

[youtube width=”500″ height=”418″]http://www.youtube.com/watch?v=m5kHckNYAzI[/youtube]

5. Impliquez vos clients

Qui ne rêverez pas de voir sa communication réalisée gratuitement par ses clients ? Grâce à Internet, c’est dorénavant possible. Contenu généré par l’utilisateur (UGC) est le terme consacré pour qualifier ce miracle du marketing.

Par l’intermédiaire d’une vidéo Seesmic, le PDG de la société Wengo sollicite le public pour la création de vidéos en l’honneur de son service. Le gagnant recevra une place pour la conférence Web3. Loic Le Meur, initiateur de Seesmic, avait lancé un appel à candidature pour contribuer sur son blogue. Les prétendants devaient passer devant la caméra pour présenter leurs motivations.

L’UGC n’a pas de limite et peut se décliner sur d’autres sujets, comme pour la réalisation d’un logo d’entreprise. La prochaine étape sera pet-être de demander aux internautes de créer une entreprise à votre place.Youtube a vulgarisé la vidéo sur Internet, rendant ainsi possible la diffusion simple et efficace de message à travers le monde. C’est maintenant au tour des entreprises de s’accaparer cet outil. Le retour sur investissement peut s’avérer très payant, pour peu que l’on soit bien accompagné.