Entendez-vous le buzz de la mouche sandwich ?

Entendez-vous le buzz de la mouche sandwich ?

Imaginez une armée de 200 mouches pour faire la promotion de votre compagnie. Non, je n’ai pas trop regardé le film The Fly. Oui, ça existe. Lors du dernier salon du livre de Francfort, les éditions Eichborn ont créé le buzz avec une opération de guérilla marketing qui a mouché la concurrence.

Pour promouvoir leur stand à la Foire du Livre de Francfort-Hahn, l’éditeur allemand Eichborn a installé une bannière ultralégère sur 200 mouches. La bannière a été attachée avec de la cire naturelle.

Eichborn explique qu’après quelques minutes, la bannière se décroche elle-même de la mouche, qui se trouve ainsi libérée de son emprise publicitaire. Étant donné la durée de vie limitée de la mouche, de 20 à 72 heures, le geste reste très symbolique.

Je note trois points importants dans le succès de cette opération de guérilla marketing:

  • L’énorme décalage entre ces mouches, animal vivant éphémère et insignifiant, et les livres, objet mort de réflexion et éternel. En sortant du cadre feutré de la communication traditionnelle de salon, les initiateurs de cette opération ont créé un choc et ainsi laissé une empreinte dans la mémoire des participants.
  • La vidéo! Ça paraît tellement évidemment. Pourtant, j’entends régulièrement parler d’opérations de guérilla ou street marketing hallucinantes, mais il n’en existe aucune image. Dans ce cas, on ne parle pas d’une production hollywoodienne. Il s’agit juste de prendre quelques bonnes images des mouches, des spectateurs éberlués et de la presse qui fourmille autour. That’s it!
  • Eichborn a mis la vidéo de ses mouches en première page de son site. C’est une première bonne étape. Plus importante, la société d’édition a eu la bonne idée de mettre la vidéo en partage sur Youtube. Quelques articles de blogues plus tard, tour est joué et le buzz de la mouche résonne aux quatre coins de la planète.

Tokio Hotel TV : une leçon musicale de relations publiques

Pour le dernier jour de la semaine, j’avais envie d’aborder un sujet plus léger. L’iPod Battle de ce soir à Montréal a certainement motivé mon intérêt pour Tokio Hotel TV, la chaîne Youtube du groupe musical allemand qui cartonne chez les moins de 18 ans.

Logo Tokio Hotel TVDepuis les Beatles, Take That et les Backstreet Boys, chaque génération d’adolescent a droit à son boys band. Mis à part son côté déprimant, Tokio Hotel reprend tous les codes du secteur : 4 beaux jeunes garçons avec des styles marqués, un marketing bien huilé et des fans tonitruants.

Tokio Hotel TV vient d’annoncer le 22e épisode des aventures hebdomadaires de ce groupe populaire de Emo. Au menu, on retrouve des images des coulisses de leur concert à New York et des échanges informels avec les frères jumeaux Bill et Tom Kaulitz, Gustav Schäfer et Georg Listing. Rien de palpitant à première vue, mais ces images sont du pain béni pour leurs admirateurs.

L’idée est simple : être présent sur la place en produisant régulièrement des vidéos exclusives du groupe allemand. Tokio Hotel TV diffuse finalement un communiqué de presse vidéo toutes les semaines. L’avantage de produire ses propres vidéos est que le groupe peut garder le contrôle à la fois du message transmis et de l’image renvoyée.

Tokio Hotel TV : une leçon musicale de relations publiquesAu niveau de la réalisation, les vidéos du groupe sont intimistes, tout en restant très professionnelles. Le sous-titrage en anglais permet de s’assurer une visibilité maximale qui colle avec leur ambition internationale.

En proposant des chaînes personnalisées aux politiques, aux artistes et aux compagnies, Youtube démontre qu’il n’est pas nécessaire de mettre en place une infrastructure lourde de diffusion quand tout peut être externalisé. Avec Les Rolling Stones et Tokio Hotel, Youtube vient d’ailleurs jouer sur les plates-bandes de MySpace, qui était devenu le référent en matière de promotion musicale en ligne.

Pour ceux qui voudraient découvrir le Tokio Hotel, le groupe donnera un concert le 25 et 26 avril 2008 au Métropolis à Montréal. Accrochez-vous, car les décibels des fans sont encore plus élevés que celles des guitares. À noter qu’une vidéo a été produite spécialement pour indiquer qu’une date était rajoutée à leur concert de Montréal (ils ne devaient initialement se produire qu’un seul jour). C’est ce qu’on appelle de la réactivité !

Tokio Hotel Canada Concert Promo Video UPDATED