PS3 Home : Révolution virtuelle 3D au-delà de Second Life

Pour la vidéo de ce dimanche, nous plongeons dans Home, le monde virtuel pour la Playstation 3. En lançant Home, Sony ne souhaitait pas vraiment concurrencer Second Life, qui n’a jamais réussi à dépasser le cercle fermé des early adopters. Surfant sur un marché du jeu vidéo en pleine expansion, Home va révolutionner le marché du divertissement à plusieurs niveaux.

1. Home : Un mon virtuel en 3D

La seule chose qui rapproche Home de Second Life est l’univers virtuel en 3D. Tous deux permettent de mouvoir un personnage et d’interagir avec des personnes connectées à l’autre bout du monde. La comparaison s’arrête là. Avec Home, Sony propose un univers «sécurisé» clé en main. Ici, vous n’avez pas besoin de vous chercher un terrain pour construire une maison, Home vous offre un appartement flambant neuf à décorer.

2. Home : Un réseau social ludique

Playstation 3 Sony Home LogoHome est avant tout une communauté en ligne d’adepte de jeu vidéo. C’est une sorte de forum géant où les gens se rencontrent pour discuter des derniers jeux vidéo, échanger des astuces et trouver un ou des partenaires de jeu. Le succès de Facebook a démontré que les gens aiment se retrouver en communauté. Home est la réponse de Sony à ce besoin.

3. Home : Une nouvelle chaîne de distribution

Home est le premier espace virtuel qui permet d’acheter directement un jeu en ligne, pour ensuite y jouer avec sa Playstation 3. La dématérialisation des ventes permet à Sony de faire des économies substantielles, au détriment des revendeurs de jeux. C’est la même stratégie qui va être appliquée à la nouvelle console mobile PSPgo, dont les jeux seront uniquement en téléchargement.

4. Home : Un espace privilégié pour l’advergame

En développant une communauté en ligne, Sony veut faire de Home une base de données ciblée d’amateurs de jeux. Ces informations ont une importance primordiale pour les annonceurs de publicités. C’est le même genre d’information qui donne tant de valeur à Facebook. Selon le Yankee Group, le marché de l’advergame, ou publicité dans les jeux vidéo, est estimé à plus de 700 millions de dollars d’ici 2010.

Published by

Laurent Maisonnave

CEO @ Seevibes — leading Provider of Performance Marketing for Social Media Advertising. I'm a geek entrepreneur who lives his passion.

5 thoughts on “PS3 Home : Révolution virtuelle 3D au-delà de Second Life”

  1. Un bon récapitulatif de tout ce que Home espère offrir. Je l’ai essayé sur ma Playstation 3 et pour le moment c’est juste de la poudre aux yeux. Je trouve que c’est un service complètement inutile. Je serai curieux de voir des statistiques. La stratégie “sociale” de Sony a été un échec. Le départ de Phil Arrison à la tête de Sony Computer n’a fait qu’aggrave leur situation. D’ailleurs vous avez peut-être remarqué que Sony ont été très discrets à propos de Home lors du récent E3 à Los Angeles.

    Pour chacun des points mentionnés j’aimerai apporter quelques commentaires :

    1. Home : Un mon virtuel en 3D
    Pour décorer l’appartement et habiller son avatar, il faut sortir sa bourse. La personnalisation gratuite est très limitée et les accessoires sont hors de prix. 3euros pour porter un jeans diesel…

    2. Home : Un réseau social ludique
    La grosse erreur de Sony. Autant Microsoft et Nintendo permettent de synchroniser respectivement leurs compte MSN/Facebook/Twitter et Twitter, Sony obligent l’utilisation d’un système trop lourd et complexe qui devient finalement inutile.

    3. Home : Une nouvelle chaîne de distribution
    Je me vois mal télécharger un blu-ray de 30Go…

    4. Home : Un espace privilégié pour l’advergame
    Encore une fois, la qualité des advergame sponsorisés (Red Bull, Burger King…) laisse à désirer. La seule utilisation intéressante est de faire interagir dans l’univers de Home des personnages issus d’un jeu vidéo. Jouer une partie de billard avec Solid Snake dans le lounge, ça doit être intéressant. Ou rencontrer le King du Burger et jouer à des jeux délirants avec lui tirés d’une campagne publicitaire.

    Ils sont donc loin de révolutionner le marché…

  2. Comparé à ses concurrents (Nintendo et Microsoft) et à Second Life, Sony fait quand même bonne figure avec Home. Ton expérience prouve que nous sommes loin de la perfection, mais c’est souvent le cas des services innovants comme celui-ci.

    Sony est là pour faire de l’argent et ça ne m’étonne pas plus que cela que les accessoires soit “chers”. Après tout, il existe un public qui est prêt à débourser cet argent.

    Pour la stratégie communautaire, je suis d’accord avec toi. C’est encore un big one qui prend ça d’en haut. Il manque surtout une ouverture avec des services tiers. Sony travaillerait apparemment sur une intégration avec Facebook. Ce serait déjà un premier pas.

    Sony devrait lancer une version slim de la PS3 cet automne. Il devrait en profiter pour revoir les prix à la baisse. Ça devrait ouvrir la console à un public plus large. Ce qui veut dire qu’il y aura encore plus de monde sur Home. C’est aussi la taille critique qui fait le succès d’un réseau social.

  3. Merci pour les précisions Laurent. J’espère aussi qu’ils pourront attirer une cible plus casual gamer qui serait susceptible de s’intéresser à Home, à la personnalisation ainsi que tout le caractère social de la plateforme.

  4. il exciste aussi en pc se jeux hom. je l ai vus fonctionné sur une playstation3, ses supère. mais domage je ne peus pas me l offrire. si il y a un cite sur inter net, pouvez vous me l indiquer. merci d avence.

Comments are closed.