Tam-Tam TBWA cherche encore son camp sur le Web

Depuis quelques jours, l’agence Tam-Tam TBWA diffuse une campagne publicitaire télévisée pour vendre ses services. Au début, je me suis dit “Wow, une grande agence de communication qui utilise une campagne de pub à la TV pour récupérer des clients sur son site Internet. Quelle intelligence !”. Quelle ne fut pas ma déception en arrivant sur le site ChoisissezVotreQuand.ca.

ChoisissezVotreQuand.ca nous acceuil avec une simple animation Flash qui présente 3 pauvres vidéos de publicités réalisées par l’agence. So What ! Ce sont de belles images, mais pourquoi une compagnie devrait vous confier un mandat de communication ? Particulièrement en tant de récession, quel sera son retour sur investissement (ROI) ?

Adieu les paillettes, bonjour la réalité

Flash et PDF font la “richesse” du site de Tam-Tam TBWA, qui est à l’image de sa communication, 100% créatif et 0% marketing. C’est certain que «Oser, rêver et inspirer» sont des termes qui font voyager loin dans les nuages. Je ne vais pas jouer ma Michelle Blanc, mais franchement, n’y a-t-il personne chez eux pour se rendre compte que le temps des paillettes est terminé. En période de crise, il faut revenir aux dures réalités du marché. En clair, je mets 1$, ça me rapporte quoi ?

Je me tire peut-être une balle dans le pied en clouant au pilori cette agence, mais je ne peux définitivement pas soutenir ce type de communication, qui fait plus de mal à la profession qu’autre chose.

C’est promis, si j’ai un client qui veut une campagne super flyée, je vous appelle. Par contre, si mon client recherche quelque chose de plus concret ($$$), je vais peut-être penser à quelqu’un d’autre. No hard feelings 😉

Pour conclure sur une note positive (happy end), je dois reconnaître que j’adore le style créatif de ces vidéos. C’est simple et percutant. Dommage que Tam-Tam TBWA n’est pas fait aussi bien sur le Web.


TAMTAM Creatifs

Published by

Laurent Maisonnave

CEO @ Seevibes — leading Provider of Performance Marketing for Social Media Advertising. I'm a geek entrepreneur who lives his passion.

6 thoughts on “Tam-Tam TBWA cherche encore son camp sur le Web”

  1. Je ne ferais pas mon Laurent Maisonnave donc je ne citerais pas le nom d’une personne, sans contexte, en laissant planer des présupposés qui devraient, (croit-on) être évident…

  2. Tu as entièrement raison Michelle. Le “title” de mon lien vers ton site n’était pas suffisant.

    Explication de textes : Pour moi, faire “ma Michelle Blanc”, c’est pousser une gueulante et m’emporter sur un sujet qui me tient à coeur. C’est un style qui t’est propre et inimitable. C’est ta marque de commerce qui fait qu’on t’adore ou on te déteste. C’est un hommage que je te fais et que tu prends comme tu veux. Je te propose d’en reparler ce soir devant un bon scotch.

  3. Merci Philippe pour ton soutien. À ce propos, j’ai reçu plusieurs commentaires en “off” concernant cet article. Ce sont exactement 8 personnes qui se sont exprimées sur le sujet en m’envoyant un email/Facebook/Twitter/souper à la maison.

    Les commentaires sont répartis en 2 catégories :
    – Tu as raison, je te soutiens… mais ce sont des clients.
    – Tu as raison, mais t’es con… tu vas te griller auprès d’eux.

    Je simplifie volontairement l’argumentaire. Mais, ça reflète bien l’esprit général de mes échanges. Par ailleurs, je remercie mes amis pour leur franchise.

    À cela, je vais ajouter le commentaire que j’ai déjà mis sur Facebook. Parfois, dire à un ami que son nouveau chapeau lui donne un air d’abruti, ça peut rendre service.

    Dans le cas de cette agence, je peux dire que j’adore leur campagne “Du beau gros sens” qu’ils ont réalisée pour Nissan.

    Par contre, quand ils commencent à mettre les pieds dans le Web, ça ne ressemble plus à rien. S’ils veulent changer ça, ils peuvent venir me voir (ou aller voir un ami compétent). Sinon, ils sont libres de continuer comme ça, jusqu’au jour où leurs clients leur demanderont des comptes.

    Si je n’avais qu’une seule prédiction pour 2009, c’est que les clients vont demander le meilleur retour sur investissement (ROI), particulièrement en communication.

Comments are closed.