Second Life est-il le futur du marketing musical ?

Est-ce l’effet Avatar de James Cameron, mais Second Life semble reprendre vie. En tout cas, le chanteur Christopher Ross, aka Legrand, veut croire à cette résurrection. Avec l’aide d’étudiants de l’Université Temple de Philadelphie, Legrand s’est projeté dans un univers hyper connecté où Second Life serait le nouveau centre de gravité.

Où est passé Second Life ?

Il y a bien longtemps, l’amie Michelle Blanc m’avait bien alléché, pourtant je n’ai jamais réussi à passer plus que quelques heures dans Second Life. Comme de nombreuses innovations, je pense que Second Life est arrivé trop tôt.

J’avais un peu plus d’espoir pour l’espace virtuel Home de Sony. Mais comme pour Second Life, mis à part l’aspect communication entre avatars, ce sont des mondes fermés qui n’ont pas de lien avec les communautés avec qui nous vivons dans le réel. En ce sens, Facebook est une plus belle réussite, puisqu’a aboli l’avatar anonyme en 3D pour offrir un espace de confiance où se construisent des continents d’interactions.

Imaginons la musique du futur

J’aime l’initiative de Jean-Julien Aucouturier, à l’origine du projet “Legrand in SL“, car elle dans le cadre de travaux universitaires il explore le futur de la musique à travers les technologies qui sont déjà à notre portée. Dans ces bagages, on peut trouver “Live Music Recommendation in Real-Time” et “The science of Nine Inch Nails“. Ce dernier reprend les 450 Gb de données de la tournée “Lights in The Sky” que Nine Inch Nails a offert à la communauté en 2009.

Parfois, j’ai déjà l’impression de vivre le futur de la musique en créant une radio à mon goût avec Deezer sur mon iPhone, en partageant avec mes amis sur Blip.fm, en téléchargeant le dernier podcast de Laurent LaSalle et en regardant ma chaîne musicale personnalisée grâce à YouTube et sa fonction Autoplay. Finalement, je pense que c’est là qu’il faut chercher si l’on veut apercevoir le futur du marketing musical.

Mots-clés :

Joignez-vous à la discussion :7 commentaires


Commentaires

  • Eve Kazan : et donc ? Second Life est-il le futur du marketing musical ? quelle est ta réponse ? Je n’ai pas tellement saisi le sens de ton titre avec le contenu de l’article :)

    Pour ma part, ce sera un immense OUI

    Les concerts sur SecondLife c’est mon deuxième loisir après le shopping ^^

    • JJ Aucouturier : Ce que je trouve fascinant avec les concerts virtuels, c’est la posibilite de voir un artiste live toutes les semaines, voire tous les jours, sur un coup de tête. Quand on y pense, la seule raison qu’on a d’acheter un CD ou un mp3 est qu’on ne peut pas voir l’artiste live quand on veut. Si cela devient possible, que devient l’idée d’enregistrement?

  • Sincever : @JJ Aucouturier : Même s’ils sont rares, il y a tout de même des personnes dont je fais partie qui préfèrent un enregistrement studio à du live, je pense! Et puis notre envie d’écouter un artiste précis à un moment précis ne pourra être assouvie.

    • JJ Aucouturier : @sincever c’est vrai que toutes les musiques ne se pretent pas au live – vrai aussi que beaucoup de live de nos jours sont quasiment des copies de l’album, avec autotune et tutti quanti. J’aime tout de meme l’idee d’un CD ou d’un mp3 qui serait en fait une URL de streaming, avec un contenu sans cesse renouvelable – on n’en est plus tres loin avec Spotify, en fait.

  • Laurent Maisonnave : @JJ: L’idée du concert live est de partager une émotion en même temps avec plusieurs personnes. En ce sens, les concerts virtuels peuvent nous rapprocher. Par contre, je pense qu’il y a plus d’un sens impliqué dans ces événements: le contact, la respiration et la transpiration participe à créer une unité qu’on ne peut pas encore retrouver dans les mondes virtuels.

    • JJ Aucouturier : @Laurent C’est vrai. Je pense que SL n’est pas “optimise” pour une vraie experience de concert: le soft fait a la fois trop (a-t’on vraiment envie de pouvoir construire un barbapapa geant au milieu de la scene) et trop peu (difficile/impossible de synchroniser des mouvements sur la musique, interaction avec le web limitee, etc.). Il serait interessant de construire une plateforme dediee aux concerts, qui se rapprocherait de ce que l’on aime dans les vrais concerts, et pallierait le manque de physique/haptique/transpiration par des nouvelles fonctions (e.g. telecharger le mp3 du morceau en cours, se teleporter backstage pour y suivre le concert sous un autre angle, etc.)

  • Laurent Maisonnave : @Eve: Je trouve les initiatives autour de Second Life intéressante, par contre je ne pense pas que cet univers soit l’avenir du marketing musical. Malgré un assaut massif en 2007, SL n’a pas réussi à percer dans le grand public. On reste ici dans un micro marché de niche. Deezer, Blip.fm et Youtube sont pour moi plus l’avenir de ce marché. C’est pour ça que j’ai fini mon article sur eux ;)