Internet est une porte ouverte vers la connaissance du monde entier. Il est aussi facile de rentrer en contact avec un japonais que de consulter la bibliothèque du Caire. Dans la réalité, ce sont les informations proches de chez nous qui nous recherchons au quotidien. À travers YellowPages, Weblocal.ca et Google Maps, la vidéo en ligne se découvre une dimension locale, qui offre une nouvelle vision de son environnement.

Internet : Montée en puissance de l’hyper-local

À Montréal, ça fait longtemps que l’on a compris que l’hyper-local était l’avenir du Web. La jeune entreprise Praized propose d’utiliser sa communauté pour partager des informations sur les restaurants, magasins et autres places locales. En mai dernier, j’avais eu une conversation enrichissante avec Daniel Kaplan sur la montée en puissance de l’hyper-local dans l’Internet.

Vidéo : Un outil indispensable aux plateformes de promotion

Les Pages Jaunes canadiennes (Yellow Pages) avaient discrètement annoncé en début d’année l’arrivée de la vidéo dans le profil des entreprises. Depuis, de nouveaux acteurs sont arrivés sur le même créneau. Le géant de l’information propose d’insérer photos et vidéos dans sa fiche locale sur  Google Maps. Depuis deux mois, Weblocal.ca offre un service similaire à la sauce Web 2.0. En passant, je félicite YellowPages de diffuser l’ensemble de ses vidéos sur YouTube.

Finalement, la vidéo s’impose dans les annuaires d’entreprises en ligne. Tout d’abord, c’est un service à forte valeur ajoutée. La vidéo donne un effet médiatique, qui fait lointainement penser à la TV. C’est surtout les résultats en terme d’action qui sont forts autour de la vidéo. À choisir, un internaute préférera regarder une fiche d’entreprise avec des photos et des vidéos, qu’avec simplement du texte.

La vidéo locale pour combattre la crise

La référence dans le domaine de la vidéo locale est sans conteste TurnHere. Depuis deux ans, j’ai cette entreprise dans la mire. Pour être tout à fait franc, c’est ce genre de société que j’aurais voulu créer l’année dernière. Le modèle d’affaires est simple et efficace : une plateforme intermédiaire entre des pigistes vidéo du monde entier et des sites comme YellowPages.com.

Dans les deniers chiffres du commerce électronique publiés par CEFRIO/VDL2, le Web était pointé comme la porte de sortie de la crise. Peu coûteux par rapport aux investissements médias classiques, et avec un ROI supérieur, Internet permet aux entreprises de rejoindre une clientèle inexploitée, parfois dans le même quartier que leur commerce. Le commerce électronique local est encore sous-exploité, et la vidéo en ligne est certainement l’outil le plus riche pour soutenir ce nouveau développement.

M.A.J : Sur le blogue de Praized, Sébastien Provencher met la vidéo local dans les grandes tendances à retenir en 2008.

TurnHere for interesting recession-resistant video business

Hyper-Vidéo : Principes de la vidéo Web augmentée ou l’ère de la vidéo 4D

1. Hyper-Local : La vidéo sur YellowPages, Weblocal et Google Maps

2. Hyper-Social : La discussion vidéo à la Seesmic

3. Hyper-Présence : Le direct vidéo de Qik

4. Hyper-Interactif : L’annotation vidéo de YouTube



Commentaires