HTML 5 supprime Flash et Silverlight pour la vidéo

Avec Google Chrome et les versions beta de Firefox 3.5 et Safari 4, les nouvelles fonctionnalités offertes par la future norme HTML 5 apparaissent au fur et à mesure. L’une d’elle concerne le support vidéo. Grâce à HTML 5, nous n’aurons plus besoin de plugin Flash ou Silverlight pour lire de la vidéo sur le Web. Il existe désormais une alternative qui fait la part belle aux formats libres, puisque pour l’instant la vidéo HTML 5 fonctionne avec Ogg Theora, Ogg Vorbis et h.264 / AAC.

Est-ce la mort de Flash et Slverlight ?

Il ne faut pas dramatiser, car les 99% de part de marché de Adobe Flash ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Comme Flash, Silverlight et bien plus qu’un lecteur vidéo, puisqu’il permet des animations, de la diffusion multi-flux et d’autres fonctionnalités bien utiles.

La bonne nouvelle de HTML est surtout de faire une place plus importante aux formats open source qui permettent une plus grande accessibilité Web.

HTML 5 permet plus que de la vidéo

À l’intérieur d’une vidéo, vous pouvez insérer du contenu dynamique, comme une vidéo, une image, une animation ou du texte. En fin de compte, vous pouvez jouer à volonté dans la vidéo avec du CSS, DOM et Javascript. Je connais des développeurs qui vont adorer.

Si comme moi vous testez la version beta de Firefox 3.5, vous pouvez découvrir l’interactivité que HTML 5 permet autour de la vidéo. Je vous conseille la démo réalisée par Mozilla.

Enfin, la plateforme de partage vidéo Dailymotion a annoncé que 300 000 de ses vidéos seraient compatible HTML 5, avec l’encodage Ogg Theora, d’ici le troisième trimestre 2009. Les premières vidéos sont visibles à l’adresse openvideo.dailymotion.com. Dailymotion a également fait une démonstration en ligne des possibilités offertes par HTML 5.

M.A.J 09/06/2009 : Je viens de découvrir une fonction impressionnante permise par le HTML 5. Connaissez-vous la technologie Ambilight inventée par Philipss ? Le lab de Silverorange vient de publier une démo qui affiche une couleur ambiante qui se calle automatiquement sur les tons de la vidéo. Le résultat est magique ! Il faut bien évidemment Firefox 3.5 (pre-release) pour visionner cet effet.

HTML 5 dynamic content injection

Published by

Laurent Maisonnave

CEO @ Seevibes — leading Provider of Performance Marketing for Social Media Advertising. I'm a geek entrepreneur who lives his passion.

9 thoughts on “HTML 5 supprime Flash et Silverlight pour la vidéo”

  1. WOW! Plein de potentiel ce HTML 5. La vidéo est the next frontier du Web no doubt. Ce nouveau standard technologique nous permettra de franchir un pas important.
    Coté référencement HTML 5 deviendra sans doute une nouvelle référence pour l’indexabilité du contenu vidéo sur les moteurs. Qu’est-ce que t’en pense Laurent?

  2. Pour le référencement, il existe déjà une norme : Media RSS initié par Yahoo. Google a aussi sa norme : Video Sitemap. Les deux se ressemblent, mais il faut faire des ajustements pour s’assurer un meilleur référencement.

  3. Attention: Media RSS et Video Sitemap ne sont pas des normes, mais des standards. C’est très différent : http://sn.im/normes … Et puis ce sont des dispositifs manuels qui requièrent l’entrée d’information textuelles par des humains. C’est le texte qui est indexé, pas la vidéo. Le référencement naturel de la vidéo, lui, est tributaire de lourds processus de reconnaissance vocale et d’analyse automatique de l’image. À ce que je sache, c’est encore loin d’être au point, mais avec l’aide de la loi de Moore, cela devrait arriver bientôt.

    Ceci dit, tout ceci va dans le bon sens et ton billet m’a permis d’apprendre — avec un immense plaisir — que toutes nos vidéos “MotionMaker” sont déjà disponibles en OGG Theora sur Dailymotion. Yé ! :-} http://sn.im/openmotion

  4. Norme/standard, c’est un peu de la sémantique. Je suis d’accord pour dire que ce serait mieux que ces standards soient intégrés comme des normes. Cependant, le référencement des contenus n’est pas vraiment dans la mission du W3C, même si parfois accessibilité Web et référencement se rejoignent.

  5. Honnêtement, je pense que Flash et Sliverlight ont du soucis a se faire. Ces deux technologies ont uniquement du success a cause de la diffusion de videos et des sites de films (quasiment unique utilisateurs de Flash).

    Quant aux RIA, j’y crois pas du tout, c’est deja un echec. Il n’y a aucune application digne de ce nom.

    Quand je vois des framework 100% standard web comme Capuccino, je me dis que Flash n’a plus de valeur ajoute pour 80% des besoins.

    Flash et Silverlight vont devenir une niche pour des besoins tres specifiques ou certains websites, mais pour ce qui va etre de la majorite des sites et webapps, ca va etre 100% standard.

Comments are closed.