Pour réussir ses premiers pas au CES de Las Vegas

Pour réussir ses premiers pas au CES de Las Vegas

Le CES – Consumer Electronic Show – de Las Vegas, c’est la grande messe de la consommation dans le temple du vice et de la luxure. Un enfer pour les uns et une semaine de paradis pour les plus geek d’entre nous.

Sans vous raconter toute ma vie, ma présence au CES 2011 est un concours de circonstances. Avec son nouveau poste à la direction des ventes du Fairmont Reine Elizabeth, ma femme doit se rendre à une contention touristique à Las Vegas quasiment aux mêmes dates que le CES. Quelle occasion pour moi.

Deux semaines avant l’ouverture du CES, je me suis donc retrouvé à organiser en vitesse mon déplacement. Si le salon est officiellement ouvert du 6 au 9 janvier 2011, l’accès au grand public n’est permis que le dernier jour. Je n’allais pas m’en contenter. L’ami Carl Carest m’a donc gentiment proposé une accréditation de Branchez-Vous.com. J’ai ainsi l’avantage d’assister aux conférences de presse qui présente en avant-première les technologies de l’année.

L’application iPhone qui fait merveille

En 2011, je ne conçois plus un événement techno/Web d’envergure sans une application mobile dédiée. En l’occurrence, celle du CES 2011 fait mouche: agenda, cartes, nouvelles, réseautage, fiche des conférences et conférenciers… j’ai trouvé exactement ce que je cherchais. 20/20 pour cette application.

Pour organiser ma semaine, j’ai particulièrement aimé la fonction mise en favoris et ajout à mon calendrier de iPhone, qui bien évidemment se synchronise avec mon Mac. J’ai ainsi une vision claire des RDV à ne pas manquer. Je peux vous dire que je n’aurais pas le temps de m’ennuyer.

TV Connectée : La grande tendance du CES 2011

Si on met de côté les produits assez prévisibles avec les tablettes – une 40e annoncées, la TV connectée semble enfin tenir la dragée haute. Je dis enfin, car j’attends des offres intéressantes depuis 2008.

Preuve de l’engouement, une dizaine de conférences porte sur le sujet de la télévision sociale et connectée, autant du côté matériel que du côté marketing et modèle d’affaires des médias. Avec Seevibes – mon projet de startup en Social TV, vous comprendrez que j’ai hâte de rencontrer ce beau monde.

Connexion Internet : Le défi des grands événements techno

J’avoue être pour l’instant déçu de l’accès à Internet. La salle de presse est équipée d’une vingtaine de tables avec câble réseau et d’un point d’accès sans fil. Hier, je n’ai pas réussi à garder ma connexion plus de 5 minutes de suite. Je croise les doigts pour les prochains jours, car sans forfait 3G aux États-Unis, je me retrouve un peu perdu pour communiquer. Je regrette un peu la qualité de la connexion offerte lors de la conférence LeWeb 2010.

En passant, je vous invite à suivre les aventures de quelques Québécois qui sont également au CES 2011 : Gina Desjardins, Bruno Guglielminetti, Alain McKenna, Pascal Forget, Sophie Mervent et Aude Boivin Fillon. Il y a tellement de choses à découvrir – le CES se passe sur deux lieux géographiques: Las Vegas Convention Center et le Venitian – que plusieurs points de vue ne seront pas de trop.

La photo qui illustre cet article a été prise hier soir pendant la conférence de presse de OnStar qui annoncé un nouveau produit qu’ils vont vendre chez Best Buy et qui pourra être installé dans toutes les voitures. Vous en saurez plus en lisant l’article que Mathieu Lavallée va publier aujourd’hui sur LesAffaires.com.

Published by

Laurent Maisonnave

CEO @ Seevibes — leading Provider of Performance Marketing for Social Media Advertising. I'm a geek entrepreneur who lives his passion.

17 thoughts on “Pour réussir ses premiers pas au CES de Las Vegas”

  1. Excellents premiers pas, indeed.
    J’ai hâte d’en savoir plus sur les conférences de Social TV. Pour ce qui est de la TV Connectée, il serait non seulement intéressant d’en savoir plus sur le déploiement des différentes technologies au Canada (Google TV entre autres), mais surtout de voir des applications concrètes venant des third parties.
    Tiens-nous au courant, bon show!

  2. Hâte de lire des news côté télé connectée, même si les problématiques et enjeux sont assez différents sur le vieux continent.

  3. Canada, USA et Europe ont des problématiques en effet bien différentes.

    Pour l’instant, je sens que les professionnels tirent dans des sens différents: les producteurs veulent plus d’interactivité, les distributeurs souhaitent protéger leur contenu et les constructeurs veulent vendre plus de matériel. Au milieu de tout ça, le consommateurs et un peu perdu et pas forcément prêt à jouer avec de l’Internet sur sa TV.

    En conclusion, je ne pense pas que la révolution ne se fera pas en 2011. Par contre, je travaille sur le sujet pour que ce soit le plus tôt possible 😉

  4. Le premier problème, c’est que les diffuseurs ne tirent pas nécessairement sur la bonne cible. Par exemple, empêcher GoogleTV de se connecter sur leurs sites est un peu faible, quand on peut très bien brancher un PC ou un Mac sur sa télé et faire la même chose, sous prétexte que les usagers de GoogleTV pirateraient le contenu.
    Au contraire, ils devraient promouvoir un accès privilégié, comme HBO par exemple, permettant aux téléspectateurs de personnaliser leur expérience télévisuelle.
    L’autre problème, c’est que les manufacturiers ont chacun leur plateforme de Connected TV, ce qui rend le développement d’applications plus compliqué pour un développeur. On le voit déjà avec les versions iOS, Android et autres de plusieurs applis mobiles. Est-ce que LG, Vizio et les autres fabricants vont rendre leurs SDK faciles à adopter? J’ai bien hâte de voir ça.

  5. En France, les fournisseurs d’accès à Internet commencent à jouer un rôle important dans la télé connectée en fournissant les services principaux qui y sont liés (navigations, vidéos & applications). Free, le FAI le plus à la pointe de ce côté là, vient de voir son navigateur interdit sur les sites de catch up de deux des principales chaines françaises.

    A mon sens, la télé connectée aura du mal à décoller tant que les diffuseurs feront bloque face à cette nouvelle techno (comme les majors à l’arrivée du mp3). D’autre part, la multiplicité des offres actuelles (on en compte facilement une dizaine entre les constructeurs, les géants du web et certains FAI) empêche les consommateurs, et les développeurs, de s’y retrouver.

    Je dois dire aussi que jusqu’à maintenant je suis un peu déçu du CES. Je l’attendais comme un point de départ mondial pour cette techno, mais les annonces sont peu nombreuses et, à vrai dire, pas convaincantes. Je continue de penser que 2011 sera l’année de la télé connectée mais ça va être plus fastidieux que prévu…

  6. @Marc-André: C’est très juste. L’hétérogénéité des appareils est justement ce qui fait défaut à Android. C’est encore pire pour les téléviseurs, où chaque marque veut pousser son OS. La peur des constructeurs de TV est de devenir un simple assembleur de PC dont l’OS appartient à une compagnie tierce comme Microsoft, ou maintenant Google. C’est peut-être un combat perdu, car les consommateurs ne veulent pas à apprendre à gérer 36 interfaces. C’est pour cette raison que Windows est encore le leader mondial.

    C’est certain que les développeurs vont y penser à deux fois avant de se lancer sur une nouvelle plateforme. Comme tout le monde, ils doivent calculer leur retour sur investissement. À l’heure actuelle, c’est encore Apple et son iOS qui est le plus séduisante. Peu de configurations différentes – et donc de développements différents – et une base de matériel installé très importante, sans oublier un environnement bien rodé: AppStore.

  7. @Greg: Ta comparaison avec la musique/MP3 est excellente, car c’est exactement ça que nous vivons. Au CES, le discours des NBC et compagnie est simple : Comment protéger notre contenu avec ces nouvelles TV connectées ? Les acquis sont tellement gigantesques – Mds $ – qu’ils n’ont aucun intérêt pour que ça change. Heureusement, les constructeurs de TV se rendent compte que les consommateurs attendent beaucoup plus de leurs téléviseurs. Et comme ceux-ci veulent en vendre plus, il faut s’attendre à ce que l’innovation ne s’arrête pas là.

  8. Je fais du développement mobile (iPhone / Android) et j’attends avec impatience de m’attaquer à la télé. Mon principal problème vient bien entendu du nombre impressionnant de solutions. Cependant, il y a un point positif côté TV par rapport aux mobiles : la résolution. Quelque soit l’offre de télé connectée, on travaillera dans un environnement de 1920*1080 ce qui évitera les problèmes de mise en page qu’on rencontre régulièrement sur mobile.

    Sans avoir étudié en détails tous les SDK, je suppose (et j’espère) que le HTML5 sera bien supporté et exploitable facilement dans les différents environnements. Il suffira alors de développer des conteneurs spécifique à chaque solution mais un contenu unique en HTML.

    A ce propos, il y a un consortium européen qui essaye de développer une norme, HbbTV (http://www.hbbtv.org/) qui ferait office de successeur au télétexte et qui supporterait le HTML5. Le projet est intéressant, d’autant qu’il regroupe des acteurs différents, tels que des constructeurs ou des diffuseurs. Je doute cependant qu’il arrive à percer car je vois mal un système d’app store s’intégrer dans un tel projet or il me parait crucial de proposer un tel service pour une offre de cTV.

  9. @Greg: J’allais justement te parler de HbbTV, mais je vois que tu connais déjà. Lors de la conférence LeWeb à Paris, j’ai rencontré l’un de ses créateurs qui travaillent à France Télévision. Ce standard à un très bon potentiel et permettra à des développeurs comme toi de proposer des App aux réseaux de télévision. Par contre, ce serait plus sur un marché B2B.

    De manière plus large, l’adoption de standard comme HbbTV ou HTML5 est une bonne chose pour l’industrie. Mais, ce n’est pas sûr qu’ils le comprennent, car les médias sont habitués à avoir une maîtrise totale sur leur réseau de diffusion. À suivre…

  10. Bonjour à tous,

    @Greg : HbbTV à l’avantage d’être l’un des rares projets ou les chaines de TV et les industriels travaillent main dans la main. Est-ce que ça percera, personne ne sait (même si j’ai un avis personnel sur la question 😉 ).
    On essaye de lancer des nouveaux services que l’on pense pertinents… et ce sont les téléspectateurs qui décideront au final ! 🙂

    L’objectif premier de HbbTV c’est de permettre aux chaines de TV d’enrichir leurs émissions avec du contenu contextuel (infos pratiques sur le programme en cours, biographie des invités, jouer en même temps que le candidat à une émission, partage d’une émission sur les réseaux sociaux, revoir une émission ou un extrait vidéo en streaming, etc…)
    Tu as raison en indiquant que HbbTV n’est pas prévu pour faire un appstore, mais les deux ne sont pas incompatibles! Sur un même poste de télévision, la fonctionnalité HbbTV cohabitera sans aucun doute avec l’appstore du fabricant de la TV. La seule demande des chaines de TV c’est que les applications indépendantes présentes dans l’appstore du fabricants ne puissent pas s’afficher associées aux images d’une chaine de TV sans son accord pour éviter tout risque de parasitage.
    Les fabricants ont bien compris cette problématique chère aux chaines et c’est comme cela qu’on a réussi à travailler ensemble depuis 2 ans pour aboutir à HbbTV!

    @Laurent : Pas de HTML5 dans la toute première version de HbbTV car HTML5 n’est pas encore assez stable pour pouvoir être inclus dedans, mais c’est effectivement prévu de l’inclure dans la prochaine version.
    Avec plaisir si tu as besoin de + d’informations 🙂

  11. Bonjour Arthur,

    Ce que je ne comprends pas c’est qu’il va y avoir un besoin d’applications pour les services que tu évoques. Qui va se charger de les développer ?

    J’ai beaucoup d’autres questions sur le sujet mais ce n’est pas vraiment en rapport avec le billet que nous commentons. Comment puis-je te contacter ?

  12. Merci Arthur pour les précisions. J’ai bien apprécié ta conférence et ton énergie à la conférence LeWeb. J’ai hâte de voir les applications autour de HbbTV.

    Question: combien de réseaux TV ont annoncé officiellement vouloir tirer parti de HbbTV ?

  13. @Greg : Le dev des applications et services HbbTV se feront comme les sites web actuels des émissions TV : une partie en interne, une autre partie sous-traitée en externe et une dernière partie via des partenariats.

    Pour que tu puisses me contacter, je viens de m’inscrire sur connectedtv.fr dont tu t’occupes si je ne me trompe pas? Comme ça tu auras mon e-mail.

    @Laurent : Au niveau des chaines, la majorité des chaines de la TNT ont annoncés leur soutien à HbbTV lors de la consultation CSA sur les SMAD : http://www.csa.fr/upload/dossier/synthese_consultation_30_5.pdf
    Au niveau des fabricants de TV : LG, Loewe, Toshiba et Philips présentaient leurs premières TV compatibles à l’IFA en septembre dernier : http://hightech.nouvelobs.com/actualites/depeche/20100907.ZDN2892/l-avenir-de-la-television-connectee-s-esquisse-a-l-ifa.html
    Samsung et Sony ont fait leur annonce officielle de TV compatibles HbbTV la semaine dernière lors du CES :
    http://www.hdfever.fr/2011/01/07/samsung-d7000-tv-led-3d/
    http://www.digitalfernsehen.de/CES-2011-Sony-setzt-auf-Blu-ray-und-skypende-Flat-TVs-mit-HbbTV.46784.0.html

  14. Ah pardon j’avais pas compris ta question.

    En Allemagne, HbbTV est lancé depuis plusieurs mois sur le câble et sur Astra et depuis le mois dernier sur la TNT.
    En Autriche, un test de diffusion a eu lieu avec ORS.
    Et il y a des discussions en cours avec d’autres pays européens notamment l’Espagne dans le cadre de l’EBU.

    La France sera très probablement le 2ème pays à lancer HbbTV après l’Allemagne.

    En dehors de l’Europe, on ne peut pas parler d’HbbTV puisque HbbTV est basé sur les technos européennes DVB de diffusion broadcast.
    On peut toutefois noter le déploiement en préparation de Ginga NCL au Brésil qui en est assez proche en terme d’approche technologique.

  15. Très intéressante l’initiative au Brésil. Je ne connaissais pas. À vrai dire, je travaille sur une étude qui porte sur la Social TV. J’aurai certainement l’occasion de te contacter pour que tu me fasses bénéficier de tes connaissances 😉

Comments are closed.