Camera video Sony Z1

Pourquoi une telle absence de Vidéo dans la Communication Web ?

Camera video Sony Z1Toutes les études montrent que la vidéo est l’élément qui attire le plus sur le Web. Dans une stratégie de référencement Web efficace, la vidéo est un véritable propulseur à réaction.

Dans ces conditions, pourquoi les compagnies n’utilisent-elles pas davantage la vidéo en ligne ? Je vois trois raisons à la faiblesse de l’utilisation de la vidéo dans les stratégies de communication et marketing sur le Web :

1. Les grandes agences ne le recommandent pas, car ça ne coûte pas assez cher. Étant donné qu’elles prennent une côte (%) sur toutes les productions, elles ont plus de bénéfices à vendre une publicité à la TV, qu’une campagne de promotion vidéo sur le Web. CQFD !

2. Les plus petites agences ne le recommandent pas, car ça coute trop cher. Elles doivent se battre pour imposer leurs prestations, et ont peur que la vidéo sur le Web grève leur budget.

3. Finalement, c’est avant tout une méconnaissance du sujet et du potentiel de marché qui fait encore aujourd’hui hésiter les agences à avoir recours à de telles stratégies.

Si je travaille à résoudre quotidiennement le point numéro 3, j’avoue que pour les deux premiers points, les agences devront se prendre en main, de gré ou de force, car leur clients n’attendrons pas 107 ans.

Par contre, pour les plus novateurs, je serais heureux de les conseiller pour tirer le meilleur parti de la vidéo en ligne dans une stratégie de marketing Web efficace (pub!).

Published by

Laurent Maisonnave

CEO @ Seevibes — leading Provider of Performance Marketing for Social Media Advertising. I'm a geek entrepreneur who lives his passion.

11 thoughts on “Pourquoi une telle absence de Vidéo dans la Communication Web ?”

  1. mais non c’est parce que ca prend du temps, c’est pas facile à éditer. genre une vidéo de 30 seconds, ca prend 100 fois plus de temps à éditer et à publier qu’un texte de quelques paragraphes. on peut écrire avec n’importe quel ordinateur. mais la vidéo c’est tout autre chose

  2. Cest trés simple.
    En fait la vidéo sur le web ne nécessite pas les memes moyens que sur une publicité réelle, tu nas pas besoin de spots declairages aussi important, travellling, louma dans certains cas …

    Les agences ont simplement peur que les petites structures, consultant ou lentreprise en interne se mettent a faire du contenu directement avec des couts bien plus bas.

    Cest juste une question de temps donc patience et de pédagogie 😉

  3. Je vais réagir au point 2 car c’est mon pain quotidien ;).

    Les petites agences doivent penser en fonction de leurs moyens. Imaginer des campagnes à la mesure de leur budget. Établir le mandat le plus clairement possible en mettant les impératifs de production en avant-plan.

    Penser pub en fonction de la capacité de leur concept à générer du bouche à oreille ciblé plus que dans sa capacité à faire sauter la baraque côté visuel. Établir des partenariats qui font baisser les coûts tout en valorisant le travail de toutes les parties concernées.

    Pas “faire un spot en stop-motion qui va rouler beaucoup sur youtube”. Mais plutôt :”Faire un spot qui peut être filmé en un avant-midi et monté en un avant-midi, à mettre sur vimeo parce que notre public-cible est là au départ. Approchons Machintruc pour le faire avec nous, il trippe déjà sur des projets de vidéo lo-fi et aura sûrement des idées pour nous aider à planifier et réaliser.”

    Faudra leur sortir la tête des belles banner ads rentables auparavant par contre je crois. 😉

  4. @Heri: Quand je parle de communication d’entreprise, je ne fais pas forcément référence à un blogueur. C’est sûr que la vidéo est un métier et que ça demande du travail. Heureusement, il y a des processus de production qui sont adaptés aux contraintes du Web: plus rapides, et souvent plus efficaces. Encore faut-il connaitre ces contraintes. Ce qui n’est pas le cas de la majorité des agences de communication. D’où mon point N° 3.

  5. @Hicham: Il est faux de dire que les choses comme l’éclairage ne sont pas aussi importantes. Et c’est quoi une “publicité réelle”? C’est des fausses pub sur le web? Dans la mesure où elle fait passer son message et attire les consommateurs, une pub est une pub, peu importe où elle se trouve.

  6. @Long Nguyen :
    Pardon je nai pas dit que ce nétait pas important mais pas aussi important nuance.
    Les moyens ne sont pas les mémes.
    Pour une vidéo pour le web, tu ne vas pas louer des projecteurs ou des halogénes aussi nombreux et avec des puissances énormes pour éclairer une piéce.
    On ne filme pas pour un format plus petit comme on filme pour un format tv, je parle dexpérience personnelle.

    Publicité réelle est en effet un terme mal choisit, je dirais publicité pour une audience télévisuelle avec beaucoup de moyens et destiné a une audience plus large.

  7. @Long & Hicham: Je vais vous réconcilier tous les deux. Il faut surtout différencier la publicité de la communication. Ce n’est pas qu’une histoire de dialectique.

    J’estime que la communication sur le Web apporte une dimension supérieure, celle de l’interaction. Alors que la publicité reste dans un format classique émetteur/récepteur, sans changement possible.

    Il y a par conséquent un déplacement de budget. Il faut mettre moins de moyens dans la production et plus pour la réflexion et l’animation.

  8. Merci ZeLaurent d’œuvrer à la mise en ligne de contenus vidéos sur Internet.
    A titre personnel, je pense que la raison principale n’est pas lié aux agences mais simplement aux budgets alloués par le client à la refonte de site Web ou la création de campagnes promotionnelles.
    Beaucoup d’annonceurs ont déjà suffisamment de peine à mettre leur site à niveau, à revoir leurs outils e-CRM ou a optimiser leurs actions de conquête en ligne que la vidéo semble plus de l’ordre du “nice to have” que du “must have” 🙂
    My 2 Cents

  9. J’ai envie d’ajouter mon grain de sel à cette question.

    J’oserais dire que le problème c’est vraiment le point 3. L’argent est une excuse qu’on sort quand on n’ose pas – ou plutôt, quand on a la perception flou du retour sur l’investissement. Soyons clair, une vidéo, oui c’est plus cher qu’un texte. Mais n’oublions pas qu’une bonne vidéo n’a jamais coûté aussi peu cher à produire.

    Je suis 100% d’accord avec Laurent que l’avenir de la communication passe par la vidéo. Étant avant tout vidéaste, je suis très sceptique d’une certaine approche amateuriste de la vidéo Internet. Je crois que c’est là que le bas blesse en particulier. Ce n’est pas le look amateur que je critique mais l’attitude amateure. On ne peut pas prendre une caméra – deux, trois lampes ou pas de lampe qu’importe – pis paf improviser une vidéo pertinente. Tout est dans la conception de la campagne vidéo. Les coûts de productions? Si vous avez une idée claire et précise de ce que vous allez faire, de vos cibles et de ce vos objectifs, les coûts de production seront justifiés.

    Les vidéastes Internets commencent à comprendre leur métier aussi. Très bientôt vous aurez une toute nouvelle gamme de talent avec qui travailler. C’est aussi ça la réalité de la vidéo Internet. Oui, il est crucial de travailler avec des gens qui ont une bonne vision de l’espace vidéo sur Internet.

    Denki: Va falloir que tu m’expliques pourquoi juste mettre une vidéo sur vimeo quand on peut gratuitement la mettre aussi sur youtube? Je t’ai peut-être mal compris mais ce que j’ai compris ne correspond pas à une stratégie webvidéo à potentiel viral. STP, élabore ton idée. Merci.

  10. Publié par Marie-Louise GariépyDenki: Va falloir que tu m’expliques pourquoi juste mettre une vidéo sur vimeo quand on peut gratuitement la mettre aussi sur youtube?

    Désolé de réagir si tard 🙂 Je voudrais simplement attirer votre attention sur ce point fondamental des conditions d’utilisation de Vimeo (http://www.vimeo.com/terms):

    — snip —
    You may access the VIMEO Site and use the Services for personal, non-commercial purposes. (…) You agree to not use the Services (including, without limitation, the VIMEO Site and the Forums) to: (…) upload, post, email or otherwise transmit any unsolicited or unauthorized advertising, promotional materials, (…)
    — snip —

    À chaque fois que l’on envoie une capsule sur Vimeo, on peut lire cette notice:

    — snip —
    The rules:
    1. It is not a commercial, infomercial or other type of advertisement. Vimeo is for personal, non-commercial use only. (…_
    — snip —

    Donc, exit de vimeo les capsules vidéo promotionnelles, à moins que la promotion en question ne soit soigneusement déguisée en “journalisme citoyen” ou quelque chose du genre, comme je le fais moi-même sur mon vlog 🙂

    Par ailleurs, Marie-Louise, tu peux également uploader gratuitement sur Vimeo, mais pas en HD. En ce qui me concerne, j’ai remarqué que la qualité de l’encodage HD et, surtout, la bande passante de Vimeo sont bien meilleures que celles de Youtube et DailyMotion où le flux HD “choke” (s’étouffe?) parfois. C’est pourquoi je me suis offert un plan PLUS à 60 US$ par an. Ce que l’on paie est toujours plus fiable que ce que l’on a gratuitement, n’est-ce pas?

    Au final, j’utilise :

    * Vimeo pour les capsules perso de mon blogue;
    * Youtube et DailyMotion pour le commercial + la portée et la diversité d’audience
    * blip.tv comme fil de podcast iTunes (une bonne idée que Laurent avait instaurée sur videopresse.com).

    Bonne soirée !

Comments are closed.